Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

septembre 2006

En Roumanie, le français est partie intégrante du patrimoine culturel


Abdou Diouf : En Roumanie, le français est partie intégrante du patrimoine culturel

Bucarest, 29 sep /Rompres/- La Roumanie occupe une place très importante au sein de la Francophonie. Les Roumains connaissent depuis longtemps les valeurs humanistes que la langue française comporte. En Roumanie, le français est partie intégrante du patrimoine culturel - remarque, ces jours-ci, à Bucarest, Abdou Diouf, le secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), dans une interview accordée à la version électronique de la publication Le Petit Journal.

D’autre part, le secrétaire général de l’OIF apprécie que le Sommet de Bucarest des 28 et 29 septembre est placé sans conteste sous les couleurs européennes, étant la première réunion francophone qui se déroule en Europe centrale et de l’Est, où il y a énormément de francophones et qui représente la zone naturelle d’élargissement de la francophonie et de l’Union européenne.

Ce ’’rendez-vous’’ politique majeur constitue, aussi, un appel pour une Europe qui se renforce et s’élargit par la prochaine adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l’Union européenne. Nous aurons alors 13 Etats membres de l’OIF représentés dans les institutions européennes, relève Abdou Diouf.

Concernant le souhait d’autres Etats de rejoindre l’organisation, le secrétaire général de l’OIF estime que la francophonie n’est pas seulement l’emploi en commun d’une langue, mais qu’elle est aussi une même vision du monde. Cela signifie que la francophonie est attrayante, que ses messages, ses valeurs pour lesquelles elle se bat sont partagées par d’autres aussi et cela signifie, finalement, que le français ne se trouve pas en déclin, dans le monde, constate-t-il.

Abdou Diouf souligne, au-delà de la dimension culturelle, le rôle politique joué par la francophonie quand elle use de son influence et de son poids pour obtenir l’adoption de la Convention de l’UNESCO sur la diversité culturelle, quand elle soutient la position des pays africains sur le dossier du coton à l’Organisation Mondiale du Commerce, quand elle intervient pour le règlement ou pour la sortie des crises des pays membres, quand elle lutte pour faire respecter la démocratie et les droits de l’Homme dans son espace. Tout cela c’est de l’action politique, souligne le secrétaire général de l’OIF.

En conclusion, Abdou Diouf relève que la francophonie est pour une mondialisation contrôlée, plus équilibrée, plus juste, plus humaine : Il dit que nous vivons dans un monde où la pauvreté augmente, les inégalités augmentent, les identités sont brutalisées, un monde dans lequel on assiste à une extension du terrorisme, de la haine et de la violence, à un repli sur soi. Dans ce monde, la francophonie constitue le lieu où l’on peut à nouveau créer un multilatéralisme positif, lequel suppose plutôt la coopération et la coordination que l’antagonisme. Elle représente un lieu adéquat pour des débats, des discussions, des échanges d’opinions, relève Abdou Diouf.


Aujourd’hui au Sommet de la francophonie, à Bucarest :


Vaira Vike-Freiberga : La francophonie a contribué à réunifier l’Europe

Bucarest, 29 sep /Rompres/ - La présidente de Lettonie, Vaira Vike-Freiberga, a souligné, jeudi soir, au Palais de Cotroceni, l’importance du mouvement francophone, qui a contribué à réunifier le continent européen, ’’par l’effacement des lignes de séparation entre les pays européens’’.

Présente au dîner officiel offert par le président Traian Basescu aux chefs d’Etat et de gouvernement des pays francophones, le chef de l’Etat letton a espéré dans l’aide de la francophonie à éliminer les disparités entre différentes régions, comme cela s’est également produit en Europe, qui n’a plus de nos jours de frontières comme celle représentée par le Mur de Berlin.

Vaira Vike-Freiberga a rappelé que les Etats baltes, bien qu’ils aient été ’’rayés de la carte’’ et qu’on leur ait refusé le contact avec le reste de l’Europe, se sont attachés à promouvoir la francophonie au prix de souffrances importantes. Elle a dit que de nombreux intellectuels de ces pays sont morts pour le simple fait qu’ils parlaient le français, s’intéressaient à la francophonie et essayaient de promouvoir ce mouvement. Vaira Vike-Freiberga a cité également ces motifs parmi ceux pour lesquels son pays souhaitait devenir membre observateur de l’OIF et a espéré que les Etats membres de l’organisation accepteraient cette candidature ’’avec bienveillance’’.

Abdou Diouf a été réélu secrétaire général de l’OIF

Bucarest, 29 sept/Rompres/ - Le Sénégalais Abdou Diouf a été réélu ce vendredi à la fonction de secrétaire général de la Francophonie, dans le cadre de la session plénière du XIe Sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) de Bucarest.

Abdou Diouf a obtenu son premier mandat de secrétaire général de l’OIF en 2002, lors du Sommet de l’OIF de Beyrouth. Il succédait à cette date-là à Butros Butros Gali, ancien secrétaire général de l’ONU.

La situation politique internationale, analysée par les chefs d’Etat et de gouvernement présents aux travaux du XIe Sommet de la Francophonie

Bucarest, 29 sept/Rompres/ - Les chefs d’Etat et de gouvernement présents aux travaux du XIe Sommet de la Francophonie à Bucarest ont analysé vendredi dans la matinée la situation politique internationale, au cours d’une réunion à huis clos.

La session destinée à l’élection du nouveau secrétaire général de la Francophonie est prévue pour ce vendredi à partir de 11h00 (heures locales). C’est également une séance à huis clos.

La IIe réunion plénière du sommet de Bucarest commencera autour de 11h30. Les chefs d’Etat et de gouvernement adopteront à cette occasion la Déclaration de Bucarest, ils fixeront la date et le lieu de déroulement du XIIe Sommet de la Francophonie et adopteront la synthèse du rapport du XIe Sommet et celle des résolutions.

La réunion à haut niveau sera clôturée à 12h35 et sera suivie par la conférence de presse finale à laquelle participeront le président de la Roumanie, Traian Basescu, le président de la France, Jacques Chirac, le Premier ministre du gouvernement du Canada, Stephen Harper, le Premier ministre de la province canadienne du Québec, Jean Charest, et le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf.

Les épouses des chefs des délégations participant à la réunion de haut niveau visiteront ce vendredi le Musée National d’Art de la Roumanie.


Jeudi, 28 septembre, au Sommet de la francophonie, à Bucarest :


La Francophonie est essentielle pour l’identité européenne, a affirmé Jose Manuel Barroso

Bucarest, 28 sept/Rompres/ - Le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, a souligné jeudi dans le cadre de la session d’ouverture du Sommet de la Francophonie que la diversité culturelle et linguistique représente des valeurs fondamentales de l’Union européenne et la Francophonie est un élément essentiel pour l’identité européenne.

Jose Manuel Barroso a rappelé que c’est la première fois qu’un sommet de la francophonie est organisé dans cette partie de l’Europe réunifiée. Dans ce contexte, Barroso s’est dit fier d’avoir pu venir à Bucarest pour confirmer la date de 1er janvier comme moment de l’adhésion de la Roumanie à l’UE.

"Je salue le long chemin parcouru et je souhaite à la Bulgarie et la Roumanie la bienvenue dans la famille européenne", a déclaré Barroso.

Le président de la CE a dit que la francophonie est un patrimoine linguistique universel, un moteur de l’humanisme et de la culture mondiale et a insisté sur l’importance de l’organisation de l’éducation et de la diversité linguistique, comme mode de promotion de la tolérance et du dialogue interculturel.

"La tolérance et le respect sont les éléments clé du dialogue entre les cultures et ce dialogue doit contribuer à la consolidation de la liberté, de la liberté d’expression et de la liberté artistique", a dit Barroso.

Le haut fonctionnaire européen a rappelé que 2008 a été déclarée par l’UE l’année européenne du dialogue interculturel.

L’Europe, a rappelé Barroso, est caractérisée par sa richesse linguistique et la francophonie ne peut que promouvoir les valeurs de paix, la démocratie et la liberté partagées par les États membres de l’UE.

[Roumanie.com]

 
            e-mail     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

La mort du roi Michel, et la généalogie de la famille royale de Roumanie (10/déc./2017)
Le roi Michel de Roumanie est décédé le 5 décembre 2017 à 13h00. Il avait 96 ans depuis le 25 octobre et il était gravement malade. Le roi Michel Ier était le dernier roi de Roumanie. Il a joué un rôle irremplaçable dans l’histoire du pays, et a marqué (...)

Voix singulières de la culture roumaine, à Lyon (19/oct./2017)
Cioran-Ionescu-Eliade La culture roumaine a donné à la langue française un nombre considérable de penseurs, d’écrivains, d’artistes : Tristan Tzara, fondateur du dadaïsme, Constantin Brancusi, l’un des sculpteurs majeurs du XXe siècle, Mircea Eliade, (...)

Festival "B-Fit in the Street" à Bucarest (3/jui./2017)
Le Festival International de Théâtre de Rue vient de commencer dans la capitale de la Roumanie ; y participent des centaines d’artistes internationaux, et les compagnies viennent de France, Colombie, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Autriche, Espagne (...)

1er mars, fête du "Martisor" en Roumanie (1er/mar./2017)
Le « martisor » (nom populaire du mois de mars) est fêté en Roumanie le premier jour de mars, les femmes recevant en cadeau des petits pendentifs attachés à un cordonnet tressé rouge et blanc. Bien qu’on ne connaisse pas exactement l’ancienneté de cette (...)

Roumanie : l’Académie roumaine honorée par la famille royale (6/avr./2016)
La Princesse Margareta, dépositaire de la Couronne, a organisé un déjeuner en l’honneur des membres de l’Académie roumaine, au château Peles, à Sinaia. Trente quatre invités, membres de l’Académie roumaine et de diverses académies européennes, assistaient (...)

Une vie de roman : une Roumaine du XIXe siècle, exploratrice et Lady (14/fév./2016)
Florica Maria Sas est née en1841 à Aiud, département d’Alba, en Roumanie. Elle est plus connue sous le nom de Lady Florence Baker, exploratrice d’exception du XIXe siècle. Epouse du célèbre explorateur britannique Sir Samuel White Baker, elle (...)

Regards sur la Roumanie à Lyon (25/jui./2015)
L’association Rhône Roumanie et la Compagnie théâtrale Etat d’Actes vous invitent à la MJC Jean-Cocteau, 23 rue du 8 mai 1945, 69800 Saint-Priest (Lyon). Samedi 21 novembre : 20h30 : Théâtre : Décomposition avancée, d’après des textes de Matéi Visniec (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / L'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . emploi . musique . industrie . tourisme . économie . vacances . études . sport . art . sciences . littérature ... Journaux roumains : Ziar.com

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France