Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

avril 2008

Fin du Sommet de l’OTAN à Bucarest. Revue de presse. La Roumanie remerciée de son hospitalité


« Les leaders du monde, présents au sommet de l’Otan à Bucarest, ont négocié jusqu’au dernier moment le sort de l’élargissement de l’Otan », écrit le journal Adevarul dans un article titré « L’Otan : La longue nuit des épées sur la table, au Palais de Cotroceni ». « Les négociations ont été menées “les épées posées sur la table” en référence au cadeau que le président Traian Basescu avait fait à ses invités. La vieille Europe, dirigée par le tandem Merkel-Sarkosy, a gagné : l’Ukraine et la Géorgie n’ont pas été invitées à adhérer à l’Otan », écrit le journal cité.

Le même journal note encore sous le titre « Les leaders de l’Otan ont promu leurs intérêts au détriment du consensus », que « l’agenda du président Bush pour la réunion de Bucarest a été bouleversé par les leaders ouest-européens ».

Sous le titre « L’axe Paris-Berlin a vaincu Washington au sommet de Bucarest », Ziarul financiar écrit que l’Otan a décidé hier, le deuxième jour du sommet de Bucarest, que l’Ukraine et la Géorgie doivent attendre encore avant d’être invitées à faire le premier pas vers l’Alliance, en dépit des insistances du président américain George W.Bush, qui voulait que ces deux pays se joignent au Plan d’Action pour l’Adhésion (MAP). Le Conseil de l’Atlantique Nord réuni à Bucarest dans le cadre du sommet de l’Otan a annoncé hier que les deux pays ne sont pas encore prêts à recevoir ce statut, leurs démocraties n’étant pas stables.
Dans ce contexte, le journal Romania libera écrit dans l’article « L’Otan grince, mais elle va plus loin », que le tandem franco-allemand a bloqué, avec huit autres États membres, l’intention des États-Unis d’inviter l’Ukraine et la Géorgie dans l’antichambre de l’Otan. « L’Alliance de l’Atlantique Nord a été de nouveau divisée non seulement au sujet des deux anciennes républiques soviétiques, mais aussi en ce qui concerne la construction d’un bouclier antimissile sous le parapluie de l’Otan », écrit le même journal.

Selon le journal cité, le succès du sommet de Bucarest s’est borné à l’invitation de la Croatie et de l’Albanie, décision qui a démontré cependant la décision de l’Alliance de s’ouvrir à l’unique zone de l’Europe se trouvant à l’extérieur des deux grandes organisations - l’UE et l’Otan. En revanche, l’admission de la Macédoine a été reportée, après avoir été bloquée par le veto de la Grèce.

Les journaux Romania libera, Evenimentul zilei et Cotidianul annoncent dans les articles « L’Otan assume le bouclier complémentaire pour protéger aussi la Roumanie », « L’Otan nous place sous le bouclier » et « La Roumanie est sous le bouclier mais avec le flanc oriental à l’extérieur de l’Otan », que le Conseil de l’Otan a encore décidé jeudi d’assumer la création d’un bouclier antimissile pour les États qui ne sont pas protégés par le bouclier américain de sorte que tous les états, y compris la Roumanie, soient protégés de la même façon.

Le secrétaire général de l’Alliance, Jaap de Hoop Scheffer, a déclaré que les États membres de l’Otan avaient conclu qu’en ce qui concerne la défense antimissile, il existe une menace et que tous les États alliés doivent respecter le principe de l’indivisibilité. L’officiel de l’Otan a ajouté qu’une analyse serait faite au niveau de l’Alliance pour l’implantation d’un bouclier antimissile qui devrait couvrir aussi les zones non protégées - la Roumanie, la Grèce, la Bulgarie et la Turquie - précisant que ce thème serait analysé au sommet de l’Otan de 2009.

« Le Conseil a décidé que le système de défense antimissile ait une vaste couverture de l’entier territoire de l’Otan et l’Otan assume la création d’un bouclier antimissile complémentaire pour les États qui ne sont pas protégés par le bouclier américain », a déclaré le président de la Roumanie, Traian Basescu.

Au sujet de l’Afghanistan, le journal Romania libera cite le porte-parole de l’Otan, James Appathurai, qui a annoncé la décision de la France de déployer un bataillon de 800-1000 militaires dans l’est de l’Afghanistan afin que les forces américaines puissent occuper des positions dans la région du Kandahar.

Dans le contexte, le journal Cotidianul écrit sous le titre « Nous envoyons 150 autres militaires en Afghanistan » que la Roumanie compte à présent en Afghanistan 650 militaires et cite le ministre roumain de la Défense, Teodor Melescanu, qui a annoncé mercredi soir, à l’issue d’un déjeuner de travail avec les ministres de la Défense de l’Otan, que la Roumanie pourrait envoyer en Afghanistan 120-150 autres militaires, soit une compagnie et une équipe pour l’instruction de l’armée afghane.

Le journal Ziua annonce sous le titre « Le sommet de l’Otan : Le président russe Vladimir Poutine est arrivé à Bucarest » que « le président russe, Vladimir Poutine, est arrivé à Bucarest jeudi soir après que son arrivée au sommet eut été mise sous le signe du doute, y compris au niveau officiel où l’on déclarait que l’acceptation de l’invitation ne présupposait pas la certitude de sa présence en Roumanie ».

Le président russe, Vladimir Poutine, a été invité par l’Otan, le 23 janvier, à participer au Conseil Otan-Russie, organisé à l’occasion du sommet de l’Alliance à Bucarest.

« C’est la première fois que Poutine participe à un Conseil Otan-Russie depuis qu’il avait co-présidé la création de ce forum en 2002 à Practica di Mare, en Italie, mais aussi la première fois qu’un président russe vient en Roumanie après 1990. La présence du président russe en Roumanie dans laquelle certains commentateurs ont vu une occasion de mettre dans l’ombre le sommet de l’Otan est d’autant plus significative qu’une entrevue bilatérale entre les présidents Bush et Poutine - tous les deux à la fin de leur mandat - était déjà prévue pour samedi à Sotchi, au bord de la mer Noire », écrit journal cité.

« Le président Traian Basescu a vu son rêve s’accomplir. Son sujet favori de politique étrangère, qu’il invoque chaque fois qu’il a l’occasion, la sécurité à la mer Noire, est devenu un chapitre distinct dans la déclaration de l’Otan adoptée hier au sommet du Palais du Parlement », écrit le journal Gandul.

L’OTAN remercie la Roumanie de son hospitalité (déclaration finale)

Bucarest, 4 avr(Rompres) - L’OTAN remercie sincèrement de l’hospitalité du gouvernement roumain, est-il dit au dernier point du texte de la Déclaration finale adoptée jeudi au Sommet de Bucarest de l’Alliance de l’Atlantique du Nord.

Bucarest a accueilli le plus grand Sommet de l’Alliance, qui a mis en évidence la détermination de l’OTAN d’avoir une coopération serrée avec la communauté internationale, ainsi que sa contribution unique à la promotion de la sécurité et de la stabilité dans un milieu stratégique en changement rapide, mentionne le document final de la réunion.

Le texte cité relève qu’à Bucarest ont été prises des décisions qui orienteront les efforts d’adaptation de l’Alliance à ce milieu, par ses missions et opérations, par la modernisation de ses structures, la collaboration plus serrée avec d’autres nations et organisations, ainsi que pour l’ouverture à l’admission de nouveaux membres.

Nous avons renforcé le dialogue et la coopération avec des pays et organisations vitales pour notre sécurité. Nous nous rencontrerons de nouveau l’an prochain à Strasbourg et Kehl pour célébrer le 60e anniversaire de l’Alliance, évaluer son adaptation et continuer à orienter sa modernisation, afin de répondre aux défis de sécurité du XXIe siècle, relève la Déclaration finale.

La porte de l’OTAN restera ouverte aux démocraties européennes - déclaration OTAN

Bucarest, 4 avr(Rompres) - La porte de l’OTAN restera ouverte aux démocraties européennes qui souhaitent et sont aptes à assumer les responsabilités et les obligations d’être membre, est-il dit dans la Déclaration finale du Sommet de l’OTAN de Bucarest.

Le processus, en cours, d’élargissement de l’OTAN a été un succès historique par l’extension de la stabilité et de la coopération et par notre rapprochement de la cible commune de toute l’Europe libre, unie en paix, démocratie et valeurs communes. La porte de l’OTAN restera ouverte à toutes les démocraties européennes qui souhaitent et sont aptes à assumer les responsabilités et les obligations d’être membre, aux termes de l’article 10 du Traité de Washington. Nous réitérons à la fois le fait que les décisions à l’égard de l’élargissement sont prises en exclusivité par l’OTAN, affirme la Déclaration finale.

La FIAS, priorité clé de l’Otan

Bucarest, 4 avr (Rompres) - Le mandat de la FIAS (Force internationale d’Assistance à la Sécurité) en Afghanistan représente la principale priorité de l’Otan, relève la déclaration finale du sommet de l’Alliance, qui a eu lieu à Bucarest.

La sécurité euro-atlantique est étroitement liée à l’avenir paisible de l’Afghanistan, au respect des droits de l’homme et à la lutte contre les menaces terroristes, relève le document cité.

Les signataires de la déclaration finale du sommet relèvent les progrès significatifs enregistrés dans la collaboration avec le peuple afghan. Cependant, ont-ils ajouté, il y a encore des défis qui demandent des efforts supplémentaires.

Les signataires du document s’engagent à lutter contre les extrémistes et les terroristes, afin que les autorités afghanes regagnent le contrôle du pays.

La déclaration finale comprend quatre questions majeures concernant cet État : l’affirmation à long terme des engagements de l’OTAN à l’égard des missions en Afghanistan, le soutien en vue du renforcement de la capacité de leadership des autorités afghanes, un rapprochement avec la communauté internationale, prenant en calcul en ce sens la conjugaison des efforts civils et militaires, la coopération avec les voisins de l’Afghanistan, notamment le Pakistan.

Le document cité salue la désignation de l’ambassadeur Kai Eide, représentant du secrétaire général de l’ONU, en tant que chef de la Mission d’Assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA), qui apportera de la vigueur et de la cohérence aux efforts de la communauté internationale. [source : Rompres]

[Roumanie.com]

 
            e-mail     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie (16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, seront enlevés en février 2010, d’après un ordre du Premier ministre moldave Vlad Filat. "Dans le but d’aligner la frontière roumano-moldave avec les (...)

Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains (7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du quotidien Evenimentul Zilei. "Barack Obama est le premier président post-moderne de l’Amérique et, en quelque sorte, du monde entier. Ce ne sont pas ses (...)

La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses principaux partenaires et son meilleur ami, tant en ce qui concerne le développement économique, mais aussi l’intégration à l’Union européenne de ce pays, a (...)

La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue politique qu’au niveau technique, la perspective européenne du Monténégro, a affirmé le président Traian Basescu à l’entrevue de mercredi soir, au Palais de (...)

Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au processus de reconstruction de la Géorgie d’un montant de 1 665 000 euros, destinés à la réhabilitation de l’infrastructure de transport, à l’amélioration des (...)

Roumanie : "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération" (22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est de la Roumanie, sur la mer Noire), que la Roumanie soutient et encourage tout partenariat conduisant à la promotion de la paix, de la stabilité et de (...)

Réunion Roumanie-Hongrie (20/oct./2008)
Bucarest, 19 oct(Agerpres) - Les gouvernements roumain et hongrois se réuniront le mardi 21 octobre à Szeged (Hongrie), dans la 4e séance commune, pour analyser le stade de réalisation des projets conjoints dont on avait convenu aux réunions (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / L'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . emploi . musique . industrie . tourisme . économie . vacances . études . sport . art . sciences . littérature ... Journaux roumains : Ziar.com

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France