Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

août 2008

Georgie. "La Roumanie, jamais partenaire dans le démantèlement d’autres États"


Traian Basescu a demandé à Mikhaïl Saakachvili de négocier avec la Russie, écrit le journal Ziua précisant que le président roumain a poursuivi le 21 août la tournée éclair aux pays du Caucase et de la mer Noire, visitant à tour de rôle l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie, où il a eu des entrevues avec ses homologues azéri, Ilham Aliev, géorgien, Mikhaïl Saakachvili, et turc, Abdullah Gül. Le président roumain a déclaré à Bakou qu’il espérait que la coopération énergétique continuerait de se développer. Basescu a réaffirmé hier, à Tbilissi, à l’issue d’une rencontre avec Saakachvili, que la Roumanie soutiendrait à la réunion du Conseil des ministres de l’Otan, en décembre prochain, la nécessité que la Géorgie et l’Ukraine soient intégrées au MAP (Plan d’action pour l’adhésion). ’Je pense que la Géorgie doit trouver des formules pour entamer des pourparlers directs avec la Fédération de Russie. Les négociations sur l’intégrité territoriale de la Géorgie sont essentielles et, à notre avis, elles doivent être menées aussi avec les parties dont cela dépend directement’, a affirmé Traian Basescu.

Dans ce contexte, Ziarul Financiar écrit sous le titre ’Basescu demande aux amis de la Géorgie de contribuer financièrement à la reconstruction’, que le président Traian Basescu a affirmé jeudi, à Tbilissi, que beaucoup d’investisseurs éviteraient probablement la Géorgie pour une certaine période de temps, à la suite de la guerre en Ossétie du Sud. C’est la raison pour laquelle, il s’imposerait une compensation de la part de ceux qui ’se prétendent les amis de la Géorgie’, qui devraient mettre à disposition des ressources financières pour la reconstruction de ce pays, a-t-il dit.

Basescu est arrivé hier à Tbilissi à bord d’un avion qui transportait aussi une aide humanitaire à la Géorgie de 1,2 million d’euros, dont des médicaments et du matériel sanitaire.

Traian Basescu : La Roumanie ne sera jamais partenaire dans le démantèlement d’autres États

Bucarest, 22 août /Agerpres/ - La Roumanie ne sera jamais partenaire dans le démantèlement d’autres États sur la base du concept illégitime de droits collectifs pour les minorités, a déclaré vendredi, au Palais de Cotroceni, le président Traian Basescu.

Le chef de l’État a affirmé que le concept de droits collectifs pour les minorités est utilisé ces dernières années, ’d’une façon dissimulée’, comme instrument de déstructuration.

’J’assure les Roumains que la Roumanie ne sera jamais partenaire dans le démantèlement d’autres États sur la base du concept illégitime de droits collectifs pour les minorités’, a souligné le président.

Traian Basescu a mis en garde contre le fait que si certains continuent de soutenir des droits collectifs pour les minorités, au moins les Balkans, la région de la mer Noire, ainsi qu’une bonne partie d’Europe et la Fédération de Russie, ’peuvent avoir de gros problèmes liés à l’intégrité territoriale, ces prochaines années’.

Selon lui, les mécanismes de maintien de la paix pour la Transdniestrie, l’Ossétie, l’Abkhazie, le Nagorno-Karabakh ne sont pas censés conduire à la résolution des problèmes d’intégrité territoriale.

’Ils doivent être remplacés. Le point de vue de la Roumanie est que l’Union européenne doit s’impliquer, par le biais de la Politique européenne de sécurité et de défense (PESD), dans le règlement des conflits gelés. Les mécanismes actuels se sont avérés inefficaces, ont maintenu la tension jusqu’au point d’explosion’, a expliqué le président Traian Basescu.

Ces précisions font suite à une tournée de deux jours effectuée par Traian Basescu dans des États de la région de la mer Noire (l’Ukraine, la République de Moldavie, l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie).

La Roumanie transmettra à l’UE et à l’Otan sa propre analyse sur la situation en Géorgie

Bucarest, 22 août /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a affirmé vendredi qu’une analyse détaillée serait faite à la suite de la tournoi effectuée dans des pays de la région de la mer Noire et que cette analyse serait transmise à la fin de la semaine prochaine à la présidence en exercice de l’UE, aux partenaires de l’Union et aux alliés dans le cadre de l’Otan.

Le chef de l’État a précisé, lors d’une conférence de presse tenue au Palais de Cotroceni, au lendemain de son retour de la tournée diplomatique, que le motif de sa visite en Ukraine, République de Moldavie, Azerbaïdjan, Géorgie et Turquie a été lié à la nécessité d’avoir une analyse exacte de l’impact des événements produits en Géorgie sur la région et, implicitement, sur la Roumanie.

Traian Basescu a affirmé que les autorités de Bucarest anticipaient depuis longtemps les récents événements en Géorgie. Le chef de l’État a précisé qu’il ne s’est pas déplacé dans ces pays en vertu d’un mandat accordé par une certaine personne, mais du mandat de la Roumanie, qui se trouve dans la région de la mer Noire et qui est intéressée à sa sécurité.

Traian Basescu : La Géorgie doit commencer des négociations directes avec la Fédération de Russie

Tbilissi, 21 août /Agerpres/ - De notre envoyé spécial : La Géorgie doit trouver des formules pour commencer des négociations directes avec la Fédération de Russie, a déclaré, jeudi, à Tbilissi, le président Traian Basescu, à l’issue de l’entretien avec son homologue géorgien Mikhaïl Saakachvili..

Le chef de l’État roumain a précisé que tel était le point de vue de Bucarest, dans le contexte où les négociations sur l’intégrité territoriale de la Géorgie sont essentielles.

’’Je reconnais ne pas avoir essayé de dire nécessairement la chose la plus agréable du monde, mais je crois que la Géorgie doit trouver des formules pour commencer des négociations directes avec la Fédération de Russie. Telle est notre opinion, notre point de vue et nous ne commentons pas plus. Les négociations au sujet de l’intégrité territoriale de la Géorgie sont essentielles et, dans notre optique, elles doivent avoir lieu également avec les parties dont cela dépend directement’’, a affirmé Traian Basescu.

Le chef de l’État roumain a réaffirmé le fait que notre pays soutient par la suite l’octroi du statut de pays candidats à l’adhésion à l’OTAN pour la Géorgie et l’Ukraine, lors de la conférence des alliés du mois de décembre de cette année.

Traian Basescu a relevé que la Roumanie, en tant que pays membre de l’Union européenne et de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, soutient les positions de ces structures selon lesquelles l’intégrité territoriale de la Géorgie est essentielle et elle doit être maintenue.

’’La Roumanie reste un pays fidèle au principe que l’intégrité territoriale, la souveraineté, l’inviolabilité des frontières sont des principes qui assurent la paix en Europe à l’heure actuelle et dont l’abandon peut conduire à des évolutions susceptibles d’affecter la sécurité de nombreux États. Je soutiens sans réserves l’intégrité territoriale de la Géorgie’’, a affirmé Traian Basescu.

Il a ajouté que nul événement ne justifiait la multiplication de ce qui s’est passé au Kosovo : ’’A ce moment-là, les nations démocratiques ont dit que c’était un événement qui ne pouvait se répéter. La Roumanie estime que ces nations doivent faire à présent tout ce qu’il faut pour que ce qui s’est passé en Serbie ne se répète plus’’.

De même, Traian Basescu a insisté sur l’importance de l’octroi par les États amis à la Géorgie d’assistance humanitaire d’urgence, au cours de cette période et, à court et à moyen termes, de l’implication de ces États dans les efforts de reconstruction du pays et les projets visant la réhabilitation de l’infrastructure géorgienne.

La délégation présidentielle roumaine est arrivée à Tbilissi à bord d’un aéronef transportant également des aides humanitaires en médicaments pour un montant de 1,2 million EUR.

Dans ce contexte, le président Traian Basescu a exprimé la confiance que Tbilissi ferait tout ce qui était nécessaire pour que les médicaments soient distribués aux citoyens qui ont souffert ’’sur tout le territoire national de la Géorgie’’.

Selon le président Traian Basescu, la priorité majeure au cours de cette période consiste à mettre en oeuvre le cessez-le-feu négocié par le président de France, Nicolas Sarkozy, en qualité de président en exercice du Conseil de l’UE. ’’L’application de l’accord est la garantie de pouvoir négocier par la suite’’, a ajouté Traian Basescu.

De même, il a exprimé la confiance que le président de la Fédération de Russie, Dmitri Medvedev, tiendrait sa promesse de retirer les troupes du territoire géorgien jusqu’à la fin de la journée de vendredi.

Le président de Géorgie Mikhaïl Saakachvili a remercié, pour sa part, la Roumanie de sa solidarité et de sa position sur le conflit en Ossétie et sur les autres conflits gelés.

Le chef de l’État géorgien a accusé de nouveau la Fédération de Russie dont les troupes ’’expulsent et terrorisent la population géorgienne de la ville de Gori, tout en maintenant les positions dans le port Poti’’. De même, Mikhaïl Saakachvili a accusé la Russie d’avoir l’intention de maintenir, par la suite, des positions stratégiques sur le territoire géorgien et a mis en garde sur le danger que l’opinion occidentale oublie le conflit en Géorgie et la présence illégitime des troupes russes sur son territoire.

Mikhaïl Saakachvili a affirmé qu’il ferait toutes les démarches pour le retrait de l’armée russe, tout en précisant qu’à cet effet le soutien de l’Union européenne comptait également, celle-ci devant développer le plus vite possible les mécanismes de contrôle et de surveillance de la situation en Géorgie.

Le président Traian Basescu s’est trouvé, jeudi, à Tbilissi, lors d’une tournée de deux jours, effectuée en Ukraine, République de Moldavie, Azerbaïdjan, Géorgie et Turquie.

[Roumanie.com]

 
            e-mail     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie (16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, seront enlevés en février 2010, d’après un ordre du Premier ministre moldave Vlad Filat. "Dans le but d’aligner la frontière roumano-moldave avec les (...)

Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains (7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du quotidien Evenimentul Zilei. "Barack Obama est le premier président post-moderne de l’Amérique et, en quelque sorte, du monde entier. Ce ne sont pas ses (...)

La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses principaux partenaires et son meilleur ami, tant en ce qui concerne le développement économique, mais aussi l’intégration à l’Union européenne de ce pays, a (...)

La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue politique qu’au niveau technique, la perspective européenne du Monténégro, a affirmé le président Traian Basescu à l’entrevue de mercredi soir, au Palais de (...)

Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au processus de reconstruction de la Géorgie d’un montant de 1 665 000 euros, destinés à la réhabilitation de l’infrastructure de transport, à l’amélioration des (...)

Roumanie : "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération" (22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est de la Roumanie, sur la mer Noire), que la Roumanie soutient et encourage tout partenariat conduisant à la promotion de la paix, de la stabilité et de (...)

Réunion Roumanie-Hongrie (20/oct./2008)
Bucarest, 19 oct(Agerpres) - Les gouvernements roumain et hongrois se réuniront le mardi 21 octobre à Szeged (Hongrie), dans la 4e séance commune, pour analyser le stade de réalisation des projets conjoints dont on avait convenu aux réunions (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / Toute l'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . sociétés . emploi . opportunités d'affaires . spectacles . musique . industrie . tourisme . société . gouvernement . économie . union européenne . salons . vacances . marché roumain . études . sport . art . sciences . littérature ... Roumains. Journaux roumains : ZIAR.COM

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France