Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

février 2008

Historique des relations franco-roumaines


Les relations franco-roumaines, dans leur ensemble, qu’il s’agisse du niveau politique, administratif ou bien économique, ont été fondées et développées sur la base et dans le contexte tout à fait privilégié des relations culturelles.
L’essence même de cette réalité se retrouve, relevée d’une façon prégnante, dans ce que Pompiliu Eliade écrivait dans son ouvrage « De l’influence française sur l’esprit public en Roumanie au dix-neuvième siècle » (Paris, 1914) : « Rarement l’action d’un peuple sur un autre fut plus complète, plus envahissante, plus enveloppante que l’influence française en Roumanie... On la reconnaît dans toutes les manifestations de l’esprit roumain, en politique aussi bien qu’en législation, dans la littérature aussi bien que dans la conception administrative ou dans la vie sociale ».

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les relations franco-roumaines se sont intensifiées, principalement en raison des nombreux commerçant et intellectuels français qui ont voyagé dans les Principautés roumaines. Par ailleurs, à partir du XVIIIe siècle, le français a été intensément utilisé dans les Principautés roumaines.

À partir de 1830 environ, tout le long du XIXe, et dans une large mesure à la première moitié du XXe siècle également, nous pouvons parler d’une classe politique ainsi que d’une intellectualité roumaines francophones et francophiles dans quasiment leur totalité, et cela est dû notamment à ce tissage presque organique des relations culturelles entre les deux peuples.

Au XIXe siècle, la majorité des étudiants roumains font leurs études à Paris, adoptant ainsi des idées modernes de renouvellement politique et social. En 1846, les étudiants roumains fondaient au Quartier Latin « La société des étudiants roumains de Paris », dont le président élu était Ion Ghica et qui regroupait de nombreuses figures de proue du mouvement révolutionnaire de 1848 : Dimitrie Bolintineanu, Mihail Kogalniceanu, Nicolae Balcescu. Le poète Alphonse Lamartine a accepté d’être le président d’honneur de cette société.

Après l’Union de la Moldavie avec la Valachie, en 1859, soutenue chaleureusement par la France, le poète Vasile Alecsandri - envoyé par le Prince régnant Alexandru Ioan Cuza à Paris et reçu par Napoléon III et le ministre des Affaires étrangères, Walewski, ouvrait la voie à de nouvelles relations diplomatiques entre la Roumanie et la France. Ces relations ont été établies au niveau de légation, le 20 février 1880, lorsque les gouvernement d’Allemagne, de France et de Grande-Bretagne, ont reconnu l’indépendance d’état de la Roumanie. Le 28 février, Albert Ducrois, premier envoyé extraordinaire et plénipotentiaire de France à Bucarest, a remis les lettres d’accréditation au roi Carol Ier. Le 25 juillet 1880, Mihail Kogalniceanu était accrédité à Paris avec le même rang diplomatique.

Les relations entre la Roumanie et la France ont connu un essor particulier après la première guerre mondiale. Le diplomate roumain, de renom européen, Nicolae Titulescu a été sans aucun doute l’architecte de ces relations privilégiées.

Le 9 décembre 1928, la légation de Roumanie à Paris a été portée au rang d’ambassade. Par décret royal, Gheorghe Tatarescu a été nommé ambassadeur et il a présenté ses lettres d’accréditation le 26 décembre.

Le gouvernement Antonescu a réduit, le 12 septembre 1940, les relations diplomatiques entre la Roumanie et la France au niveau de légation.

Le 9 août 1941, les relations diplomatiques entre les deux états sont interrompues.

En septembre 1944, le gouvernement roumain a reconnu le gouvernement provisoire du général De Gaulle, les relations se déroulant au niveau d’ambassades.

Le gouvernement roumain et le gouvernement provisoire de France établissent, le 1er mars 1945, des relations diplomatiques au niveau de représentations politiques. Le 13 avril 1946, les représentations sont transformées en légations.

Le 17 décembre 1963, la Roumanie et la France ont porté les légations au rang d’ambassades.

La France a été aux côtés de la Roumanie dans tous les moments importants de son histoire, depuis sa création comme nation moderne jusqu’à sa libération de la dictature il y a 19 ans.
Après décembre 1989, les relations franco-roumaines se sont développées et il faut souligner en premier lieu le soutien actif de la France à l’intégration de la Roumanie aux structures politiques, économiques et de sécurité européennes et euro-atlantiques.
[source : Rompres]

[Roumanie.com]

 
            e-mail     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Voix singulières de la culture roumaine, à Lyon (19/oct./2017)
Cioran-Ionescu-Eliade La culture roumaine a donné à la langue française un nombre considérable de penseurs, d’écrivains, d’artistes : Tristan Tzara, fondateur du dadaïsme, Constantin Brancusi, l’un des sculpteurs majeurs du XXe siècle, Mircea Eliade, (...)

Festival "B-Fit in the Street" à Bucarest (3/jui./2017)
Le Festival International de Théâtre de Rue vient de commencer dans la capitale de la Roumanie ; y participent des centaines d’artistes internationaux, et les compagnies viennent de France, Colombie, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Autriche, Espagne (...)

1er mars, fête du "Martisor" en Roumanie (1er/mar./2017)
Le « martisor » (nom populaire du mois de mars) est fêté en Roumanie le premier jour de mars, les femmes recevant en cadeau des petits pendentifs attachés à un cordonnet tressé rouge et blanc. Bien qu’on ne connaisse pas exactement l’ancienneté de cette (...)

Roumanie : l’Académie roumaine honorée par la famille royale (6/avr./2016)
La Princesse Margareta, dépositaire de la Couronne, a organisé un déjeuner en l’honneur des membres de l’Académie roumaine, au château Peles, à Sinaia. Trente quatre invités, membres de l’Académie roumaine et de diverses académies européennes, assistaient (...)

Une vie de roman : une Roumaine du XIXe siècle, exploratrice et Lady (14/fév./2016)
Florica Maria Sas est née en1841 à Aiud, département d’Alba, en Roumanie. Elle est plus connue sous le nom de Lady Florence Baker, exploratrice d’exception du XIXe siècle. Epouse du célèbre explorateur britannique Sir Samuel White Baker, elle (...)

Regards sur la Roumanie à Lyon (25/jui./2015)
L’association Rhône Roumanie et la Compagnie théâtrale Etat d’Actes vous invitent à la MJC Jean-Cocteau, 23 rue du 8 mai 1945, 69800 Saint-Priest (Lyon). Samedi 21 novembre : 20h30 : Théâtre : Décomposition avancée, d’après des textes de Matéi Visniec (...)

Vieilles traditions roumaines du Nouvel An (31/déc./2014)
Des traditions de différentes régions et divers peuples de la Roumanie profonde, pour fêter l’année qui finit et saluer celle qui commence : Roumanie.com vous souhaite une Bonne Anne et Heureuse Année 2015 ! un An Nou Fericit si La Multi Ani (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / L'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . emploi . musique . industrie . tourisme . économie . vacances . études . sport . art . sciences . littérature ... Journaux roumains : Ziar.com

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France