Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

avril 2006

La Roumanie et les états des Balkans


Traian Basescu : La Roumanie mène une politique ferme de soutien aux Balkans occidentaux pour l’entrée dans l’OTAN et l’UE

Durres, 28 avr/Rompres/ - Le président Traian Basescu, présent vendredi à la réunion des chefs d’État des Balkans, a réaffirmé le soutien de la Roumanie à l’intégration européenne et euro-atlantique des États des Balkans occidentaux.

"La Roumanie mène une politique ferme de soutien aux Balkans occidentaux pour l’entrée dans l’OTAN et l’UE", a dit Traian Basescu dans le cadre de la réunion informelle déroulée dans la ville albanaise de Durres.

Selon lui, la réunion des chefs d’État des Balkans doit transmettre à l’UE et à l’OTAN deux signaux clairs, à savoir la réaffirmation du souhait d’application des réformes, ainsi qu’un message de solidarité entre les États de la région.

Dans ce sens, Traian Basescu a souligné que l’expérience du processus d’intégration à l’UE et à l’OTAN a été tout le temps lié à la solidarité entre la Roumanie et la Bulgarie et aux standards européens et euroatlantiques que les deux pays ont été obligés d’atteindre.

"Il y a eu aussi un engagement assumé par la Roumanie et la Bulgarie. L’expérience de la Roumanie et de la Bulgarie peut être regardée avec confiance", a dit le président Basescu.

Selon Traian Basescu, tant que les États des Balkans chercheront à régler les problèmes liés à l’intégration à l’OTAN et à l’UE sur leur propre compte, les difficultés seront extrêmement grandes.


Le tourisme est le principal moyen par lequel on peut donner "une nouvelle marque" aux Balkans, affirme le président Traian Basescu

Le président Traian Basescu a déclaré ce vendredi, à Durres, qu’un processus de "rebranding" était nécessaire dans la région des Balkans et a lancé l’idée d’une promotion au paquet de la zone comme produit touristique.

"Je crois que nous devrions nous proposer de redéfinir la région, donner une nouvelle marque aux Balkans, à savoir celle de zone à potentiel touristique très important", a affirmé Traian Basescu lors de la réunion informelle des chefs d’État des Balkans, tenue dans la ville albanaise Durres. Selon lui, la promotion de la région comme produit touristique devrait devenir une préoccupation majeure des pays de la zone.

Traian Basescu a milité ainsi pour l’organisation de séjours thématiques, de programmes communs de formation du personnel dans le domaine du tourisme qui, selon lui, pourraient devenir une composante de la coopération en la matière.

Le président roumain a précisé qu’on pourrait utiliser à ces fins l’expérience d’États de la zone et des pays voisins. "Le potentiel touristique de la zone peut constituer une raison pour accélérer les investissements dans l’infrastructure parce qu’on ne saurait penser à la mise en valeur du potentiel touristique sans développer à de hauts standards nos infrastructures", a dit Traian Basescu.

Le chef de l’État roumain a relevé que les leaders politiques de la région avaient le devoir de créer les conditions d’une évolution économique synchronisée avec les évolutions au niveau européen. Traian Basescu a également souligné que la Roumanie était intéressée que l’expérience du processus de coopération dans l’Europe du Sud-Est soit utilisée au bénéfice de la stabilité de la zone.

Le président roumain a réitéré le fait que les Balkans occidentaux avaient une position clé dans le développement des couloirs de transport, jourant un rôle important dans la stratégie européenne par l’infrastructure. Les transports et l’infrastructure, a dit le président, y compris celle portuaire, sont vitaux pour le développement économique, pour toute la région. Selon lui, l’état précaire de l’infrastructure dans certaines zones des Balkans constitue un obstacle plus difficile à surmonter que les barrières tarifaires. C’est la raison pour laquelle le chef de l’État roumain a mis un accent particulier sur la croissance de l’efficacité et de l’accessibilité des services d’infrastructure, ceux-ci représentant tant un facteur de croissance économique, que l’un d’encouragement de l’implantation des investissements étrangers.

"Personne ne fera d’investissements dans la région si la perspective du développement et de la modernisation del’infrastructure n’existe pas. Le développement économique se confond au développement des couloirs de transport et des réseaux énergétiques", a ajouté Tarian Basescu.

Dans ce contexte, le chef de l’État roumain a estimé qu’il était essentiel d’identifier les projets faisables et établir les mécanismes de financement, ainsi que les implanter dans des secteurs importants tels la construction d’autoroutes, voie ferrées, le développement des télécommunications et,surtout, le développement du système énergétique. Dans ce dernier domaine, les Balkans occidentaux ont besoin d’appui et la Roumanie pourrait l’offrir, a affirmé Traian Basescu.

Selon le président roumain, une meilleure coopération serait nécessaire pour créer un marché régional de l’électricité dans l’Europe du Sud-Est et finaliser la mise en place le processus Athènes /le Traité communautaire pour l’Énergie, qui prévoit la libéralisation des marchés d’électricité et gaz de l’UE jusqu’en 2008/, ainsi que pour assurer la connexion aux réseaux paneuropéens et transeuropéens.

"Nous pouvons promouvoir des projets communs de modernisation de la navigation sur le Danube", a relevé le président Basescu. Il a indiqué que la Roumanie était prête à participer à la modernisation des centrales hydrauliques de la région, l’expérience acquise avec la Serbie sur le Danube étant répétable.

Traian Basescu a également affirmé que la Roumanie soutenait la réalisation de l’oléoduc Albanie-Macédoine-Bulgarie, étant prête à participer à la réalisation des travaux d’infrastructure nécessaires à ce projet.

"Le processus ne génère pas des champions, mais a besoin d’unité et de solidarité, qu’il s’agisse de l’UE ou de l’OTAN", a souligné le chef de l’État roumain.

Traian Basescu a réitéré le fait que la Roumanie serait un partisan sans réserves d’un processus solidaire d’intégration à l’OTAN et à l’UE des États des Balkans, parce qu’une telle attitude prouverait que la région a atteint un niveau de maturité considérable. "Personne ne peut regarder les Balkans ou l’Europe du sud-est autrement qu’un tout", a ajouté le président Basescu.

Les autorités de Bucarest sont prêtes à partager de l’expérience accumulée aux pays de la région. "Nous avons le devoir moral envers les États des Balkans occidentaux de transférer notre expérience aux États qui en ont besoin. Je vous assure que c’est une expérience utile parce qu’on peut éviter les erreurs que la Roumanie a faites dans le processus d’intégration à l’UE et à l’OTAN", a dit Traian Basescu soulignant qu’il ne s’agit pas d’erreurs qui ont coûté aux politiciens mais aux Roumains.


Traian Basescu : La région balkanique ne doit pas prendre des mesures hâtives dans le dossier Kosovo

Le président Traian Basescu a réitéré vendredi, en Albanie, le fait que le futur statut du Kosovo doit être établi par des négociations et que la région balkanique ne doit pas prendre des mesures hâtives dans ce dossier.

Présent à la réunion des chefs d’État des Balkans, le président Basescu a souligné que la Roumanie soutiendrait sans réserves le principe de la non modification des frontières. "Il existe à l’intérieur des standards européens des critères par lesquels les communautés peuvent décider seules leur destin, autres que l’intervention brutale aux frontières d’un États souverain et indépendant", a dit Traian Basescu.

Le chef de l’État roumain a estimé que la région des Balkans est extrêmement importante pour la sécurité et la stabilité du continent et a souligné qu’un effort constant d’unité est nécessaire parce que la stabilité et la prospérité ne peuvent pas être obtenues sans la solidarité régionale.

"L’élargissement de l’UE aux États de la région est la chance historique d’effacer les lignes de démarcation entre nous les européens et d’assurer la prospérité sur le continent. Les pays de l’Europe du sud-est doivent entrer irréversiblement dans ce cercle de la démocratie et de la stabilité et leurs leaders doivent être les acteurs principaux de ce processus", a conclu Traian Basescu.

Le président Basescu a participé vendredi à la réunion informelle des chefs d’État des Balkans déroulée dans la ville albanaise de Durres. Aux côtés des chefs d’État de Bosnie-Herzégovine, Croatie, Macédoine et Serbie-Monténégro, à la réunion ont été invités à participer les présidents de la Roumanie et de la Bulgarie en leur qualité de chefs des États en cours d’adhésion à l’UE.

La réunion de Durres a eu lieu peu avant le sommet SEECP (Processus de coopération en Europe du sud-est) qui se déroulera à Salonique (Grèce), raison pour laquelle le sujet principal des discussions a visé les évolutions régionales, notamment le soutien à la perspective européenne des États des Balkans occidentaux. Le président Traian Basescu a été dès le début de son mandat un partisan sans réserves de la nécessité d’un parcours européen pour les États des Balkans occidentaux.

Par ailleurs, les chefs d’État présents à Durres ont procédé à un échange d’opinions sur le processus d’intégration euro-atlantique, ainsi qu’en marge des relations de coopération dans le domaine de l’économie et du tourisme.

[Roumanie.com]

 
            e-mail     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie (16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, seront enlevés en février 2010, d’après un ordre du Premier ministre moldave Vlad Filat. "Dans le but d’aligner la frontière roumano-moldave avec les (...)

Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains (7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du quotidien Evenimentul Zilei. "Barack Obama est le premier président post-moderne de l’Amérique et, en quelque sorte, du monde entier. Ce ne sont pas ses (...)

La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses principaux partenaires et son meilleur ami, tant en ce qui concerne le développement économique, mais aussi l’intégration à l’Union européenne de ce pays, a (...)

La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue politique qu’au niveau technique, la perspective européenne du Monténégro, a affirmé le président Traian Basescu à l’entrevue de mercredi soir, au Palais de (...)

Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au processus de reconstruction de la Géorgie d’un montant de 1 665 000 euros, destinés à la réhabilitation de l’infrastructure de transport, à l’amélioration des (...)

Roumanie : "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération" (22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est de la Roumanie, sur la mer Noire), que la Roumanie soutient et encourage tout partenariat conduisant à la promotion de la paix, de la stabilité et de (...)

Réunion Roumanie-Hongrie (20/oct./2008)
Bucarest, 19 oct(Agerpres) - Les gouvernements roumain et hongrois se réuniront le mardi 21 octobre à Szeged (Hongrie), dans la 4e séance commune, pour analyser le stade de réalisation des projets conjoints dont on avait convenu aux réunions (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / L'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . emploi . musique . industrie . tourisme . économie . vacances . études . sport . art . sciences . littérature ... Journaux roumains : Ziar.com

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France