Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

février 2008

La Roumanie ne reconnait pas l’indépendence du Kosovo


Bucarest, 18 fév /Rompres/ - La Roumanie maintient sa position et elle ne reconnaîtra pas l’indépendance de la province du Kosovo, a déclaré ce lundi le président roumain Traian Basescu.

La Roumanie ne reconnaîtra pas l’indépendance du Kosovo pour des raisons qui relèvent entre autres de l’octroi de droits collectifs aux minorités, du non respect du principe de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Serbie, mais aussi, parce qu’il y n’y a pas une résolution de l’ONU à cet égard, a précisé M. Basescu.

Traian Basescu : La déclaration d’indépendance du Kosovo est un acte illégal

Bucarest, 18 fév (Rompres) - Le président Traian Basescu a affirmé, ce lundi, que la déclaration unilatérale d’indépendance de la province du Kosovo était un acte illégal.

Le chef de l’État a convoqué, au Palais de Cotroceni, siège de la présidence, les leaders des partis parlementaires, afin de discuter des événements récents de la région.

Selon M. Basescu, la position de la Roumanie au sujet du Kosovo restait inchangée.

’Toute comparaison entre le Kosovo et la Roumanie est inadéquate et manque totalement de fondement. En Roumanie, les minorités ont des droits près de la limite maximale qui peut être octroyée, par rapport à ce qui se passe en Europe, ce qui ne signifie pas qu’il n’y a plus de choses à faire. Au Kosovo tous les droits, toute reconnaissance d’une minorité ont été refusés. On y a lancé les chars contre une minorité, ce qui est inadmissible’, a déclaré M. Basescu, au début des entretiens avec les chefs des partis.

M. Basescu a précisé que ni lui, ni le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu n’avaient eu de réaction publique dimanche, immédiatement après la déclaration d’indépendance du Kosovo, car au niveau des chefs d’État et de gouvernement de l’UE a été établi que jusqu’à la fin de la réunion du Conseil affaires générales et Relations extérieures (CAGRE), aucun chef d’État ou de gouvernement ne ferait des déclarations qui pourraient enflammer la situation.

Le président Basescu a également fait des précisions au sujet du mandat établi dans le Conseil suprême de défense du Pays (CSAT) pour la délégation de la Roumanie à Bruxelles.

’Nous devons faire tous les efforts diplomatiques afin de trouver des alliés pour défendre notre intérêt national et régional. La Roumanie a des responsabilités dans la région. Nous sommes un pays qui, en tant que membre de l’OTAN et de l’UE, a, aux côtés de la Bulgarie, des responsabilités concernant l’état de sécurité de la région. Nous avons demandé que la délégation roumaine puisse éliminer toute référence à l’indépendance du Kosovo comme élément de facto. Notre délégation doit soutenir la liberté de chaque État membre de l’UE de reconnaître ou non l’indépendance du Kosovo’, a-t-il relevé.

M. Basescu s’est déclaré optimiste quant à la situation donnée, annonçant que les négociations ont commencé dès dimanche, au niveau des chefs de délégations et des directeurs, autour d’un document proposé par la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et l’Italie.

’La Roumanie a dit très clairement qu’en l’absence d’une Résolution des Nations unies et en l’absence du respect du droit international, notamment du concept d’intégrité territoriale et d’inviolabilité des frontières, elle ne pouvait pas reconnaître la province du Kosovo. Il ne nous est pas facile d’être dans cette position, mais c’est une position d’intérêt national’, a déclaré le président Traian Basescu en décembre dernier, au Conseil européen d’Hiver de Bruxelles.

Le Parlement de la Roumanie adopte une déclaration commune à l’égard du Kosovo

Bucarest, 18 fév /Rompres/ - Le Sénat (chambre haute du Parlement de la Roumanie, ndlr) et la Chambre des Députés (chambre basse) se réuniront ce lundi aux heures locales 19h00 pour adopter une déclaration commune concernant la déclaration unilatérale de l’indépendence du Kosovo, a annoncé le président du Sénat, Nicolae Vacaroiu, à l’issue de la séance des Bureaux permanents réunis.

’’Le Parlement de la Roumanie ne peut rester à l’écart dans cette question (...) Nous avons décidé que le Parlement présente ce soir une déclaration ferme à cet égard’’, a dit M. Vacaroiu.

’’Ce sera une position ferme de ne pas reconnaître la déclaration unilatérale d’indépendance. Lié à la situation des forces de police et de gendarmerie roumaines au Kosovo, cela est une question particulière, délicate, dont nous avons discuté aujourd’hui et que nous analyserons à nouveau’’, a précisé Nicolae Vacaroiu.

La Roumanie doit reconnaître le Kosovo le plus vite possible, a déclaré le président de l’UDMR

Bucarest, 18 fév (Rompres) - Le président de l’Union démocratique des Magyars de Roumanie (UDMR, au pouvoir), Marko Bela, a déclaré que la Roumanie devrait reconnaître le plus vite possible le nouvel État indépendant du Kosovo.

’La déclaration d’indépendance du Kosovo est une conséquence naturelle des changements intervenus dans la région des Balkans. Cet événement n’aurait pas dû être une surprise. La Roumanie devrait reconnaître, le plus vite possible, le nouvel État indépendant’, a affirmé, ce lundi, Marko Bela, lors d’une conférence de presse.

M. Marko a précisé qu’il n’y avait aucune analogie concernant la solution trouvée pour la province du Kosovo, seulement le fait que la situation de cette région est un précédent du point de vue de l’implication de l’Union européenne dans la recherche de solutions en vue du règlement des conflits interethniques. Selon lui, c’est également grâce à la ’sagesse de l’UDMR et de la majorité roumaine’ qu’il n’y a pas d’analogies entre le règlement du problème ethnique en Roumanie et celui du Kosovo.

D’après le leader de l’UDMR, il faut continuer la collaboration entre la majorité et la minorité magyare, et réaffirmer l’idée de ’l’effort commun afin de trouver de nouvelles solutions pour les minorités’.

Le PRM demande l’exclusion de l’UDMR du gouvernement

Bucarest, 18 fév /Rompres/ - Le président du Parti grande Roumanie (PRM, opposition), Corneliu Vadim Tudor, a déclaré ce lundi, à l’issue des consultations politiques avec le chef de l’État, au Palais de Cotroceni, qu’il a demandé au Premier ministre, Calin Popescu-Tariceanu, l’exclusion du gouvernement de ’l’organisation terroriste et illégale - l’UDMR’.

Vadim a souligné que l’Union démocratique magyare de Roumanie (UDMR, au pouvoir) milite par son statut pour la ségrégation territoriale et a affirmé désapprouver la déclaration faite dimanche à Cluj-Napoca par les leaders de l’Union, y compris Marko Bela, en faveur de l’indépendance du Kosovo.

Par ailleurs, le leader du PRM a demandé que les gendarmes roumains déployés au Kosovo dans le cadre de la mission de l’ONU ne restent pas dans cette province sous le mandat de l’UE.

[Roumanie.com]

 
            e-mail     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie (16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, seront enlevés en février 2010, d’après un ordre du Premier ministre moldave Vlad Filat. "Dans le but d’aligner la frontière roumano-moldave avec les (...)

Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains (7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du quotidien Evenimentul Zilei. "Barack Obama est le premier président post-moderne de l’Amérique et, en quelque sorte, du monde entier. Ce ne sont pas ses (...)

La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses principaux partenaires et son meilleur ami, tant en ce qui concerne le développement économique, mais aussi l’intégration à l’Union européenne de ce pays, a (...)

La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue politique qu’au niveau technique, la perspective européenne du Monténégro, a affirmé le président Traian Basescu à l’entrevue de mercredi soir, au Palais de (...)

Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie (23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au processus de reconstruction de la Géorgie d’un montant de 1 665 000 euros, destinés à la réhabilitation de l’infrastructure de transport, à l’amélioration des (...)

Roumanie : "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération" (22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est de la Roumanie, sur la mer Noire), que la Roumanie soutient et encourage tout partenariat conduisant à la promotion de la paix, de la stabilité et de (...)

Réunion Roumanie-Hongrie (20/oct./2008)
Bucarest, 19 oct(Agerpres) - Les gouvernements roumain et hongrois se réuniront le mardi 21 octobre à Szeged (Hongrie), dans la 4e séance commune, pour analyser le stade de réalisation des projets conjoints dont on avait convenu aux réunions (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / Toute l'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . sociétés . emploi . opportunités d'affaires . spectacles . musique . industrie . tourisme . société . gouvernement . économie . union européenne . salons . vacances . marché roumain . études . sport . art . sciences . littérature ... Roumains. Journaux roumains : ZIAR.COM

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France