Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

octobre 2006

La Roumanie rend hommage aux victimes de l’Holocauste


Le Mémorial de l’Holocauste est la plus récente réussite d’une longue série et doit devenir une pièce de référence pour l’architecture symbolique de Bucarest, a affirmé, ce lundi, le ministre roumain des Affaires étrangères, Mihai-Razvan Ungureanu, lors de la cérémonie de pose de la première pierre du monument consacré à la mémoire des victimes de l’Holocauste de Roumanie.

Le chef de la diplomatie roumaine a relevé que le monument devrait représenter un appui symbolique pour les programmes éducationnels promus en Roumanie, affirmant que dans presque toutes les écoles de Roumanie le 9 octobre étaient organisées des manifestations commémoratives d’envergure, ce qui "représente le plus grand bénéfice apporté par la commémoration des victimes de l’Holocauste".

"L’éducation des jeunes générations dans l’esprit de la vérité et des valeurs morales est de notre devoir, des autorités, des citoyens de la Roumanie", a affirmé M. Ungureanu. Il a rendu hommage à toutes les victimes de l’Holocauste, à tous ceux qui avaient péri, mais aussi à ceux qui avaient eu à souffrir "à la suite des politiques discriminatoires, antisémites et racistes, promues par les autorités roumaines dans une période trouble de notre histoire nationale".

"Au fil de longues années d’endoctrinement communiste ont été cachés une partie de notre histoire, ainsi que le rôle joué par certains de nos compatriotes dans cette période noire. L’événement d’aujourd’hui montre notre désir conscient et sincère d’assumer un épisode douloureux de notre histoire, que la mémoire collective ne doit pas cacher", a relevé le chef de la diplomatie roumaine.

M. Ungureanu a mentionné que, les dernières années, la Roumanie avait essayé de rémédier à ses erreurs ; ainsi, en 2006 la Roumanie a commémoré pour la troisième année d’affilée la Journée de l’Holocauste. Il a souligné par ailleurs que le Mémorial de l’Holocauste était la réponse à une recommandation formulée par la Commission pour l’étude du phénomène en Roumanie et témoignait de la détermination des autorités roumaines de mettre en pratique ces recommandations comme une preuve de l’attention et de la solidarité.

"Les recommandations de la Commission Wiesel nous aident à comprendre l’histoire, et, d’une façon implicite, à affronter les menaces contemporaines. Malheureusement, nous continuons à découvrir, ici et ailleurs, des phénomènes d’intolérance et d’extrémisme", a ajouté le ministre des Affaires étrangères.

À la cérémonie ont été présents le président de la Roumanie, Traian Basescu, les membres du corps diplomatique accrédité à Bucarest, l’ambassadeur d’Israël en Roumanie, Rodica Gordon-Radian, le ministre de la Culture et des Cultes, ainsi que des représentants de la communauté juive. Parmi ces derniers, Liviu Berish, qui a survécu aux horreurs de l’Holocauste, a affirmé que le monument sera un avertissement pour la jeune génération, dont le principal but doit être l’homme.

Traian Basescu : Assumer la réalité de l’holocauste est un processus long et nécessaire

Bucarest, 9 oct/Rompres/ -Assumer les horreurs de l’holocauste est un processus long, mais chaque Roumain doit accepter et comprendre cette partie de l ’histoire nationale, a déclaré lundi le président Traian Basescu.

Présent lundi à la cérémonie de pose de la première pierre du Mémorial de l’Holocauste, Traian Basescu a rendu un hommage aux victimes de ce fléau, soulignant que la simple commémoration de la Journée de l’Holocauste en Roumanie représente entre autres un moment qui confirme une fois de plus la décision de récupérer notre histoire réelle. Le président a déclaré dès le début que le Mémorial de l’Holocauste est un monument qui veut avertir publiquement qu’il ne faut plus répéter des erreurs telles que les erreurs commises à l’époque ou le pouvoir d’État en Roumanie avait permis la discrimination des Juifs. Il a ajouté que la Roumanie ’a essayé de faire un effort de récupération de sa propre histoire’, en assumant les conclusions de la Commission internationale pour l’étude de l’Holocauste.

En 2005, a été créé l’Institut Elie Wiesel en vue de poursuivre les recherches au sujet des horreurs de l’Holocauste sur le territoire de la Roumanie et a été édité le premier manuel de lycée sur les monstruosités de la période ou les Juifs étaient déportés, tués, traités comme des personnes de la deuxième catégorie.

’Nous avons encore un long chemin à parcourir parce que la simple constatation de ces réalités ne résout pas la question de fond : celle de la conscience nationale sur les crimes commis à tel ou tel moment de l’histoire par les autorités d’État. C’est un processus difficile qui signifie changement de mentalités, capacité d’accepter la réalité, après 50-60 années ou l’histoire a été transformée en mensonge, mais c’est un processus que nous assumons’, a déclaré Traian Basescu.

Selon l’opinion du président, se borner seulement à constater ce qui s’était passé à cette époque-là ne représente pas grande chose. ’Nous ne ferons pas grande chose non plus en dressant le Mémorial de l’Holocauste. Il sera très important pour nous, les 22 millions de Roumains, d’être conscients des réalités de l’histoire et de nous les assumer’, a déclaré le président Basescu.

En 2005, lors d’une visite à Washington, le chef de l’État roumain a visité le Musée de l’Holocauste et il a pleuré, impressionné de ce qu’il avait vu. Un an et demi après, Traian Basescu a déclaré que tout Roumain devrait voir les images du musée qui l’avaient tellement impressionné et qui avaient renversé le système de valeurs qu’il avait construit.

’Ce sont des convois de Juifs et de Roms gardés par des militaires vêtus de l’uniforme de l’armée roumaine, des wagons des CFR dont descendaient des Juifs qui étaient bousculés, des gens tués et des amas de sandales d’enfants. Ce sont des images que nous devrions tous voir’, a déclaré le président la voix étouffée d’émotion.

A la cérémonie de pose de la première pierre du Mémorial de l’Holocauste étaient présents des ministres, des représentants du corps diplomatique accrédités à Bucarest, des membres de la Communauté juive de Roumanie.

[Roumanie.com]

 
      e-mail   Ajouter aux favoris (ne fonctionne pas avec Chrome)     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Festival "B-Fit in the Street" à Bucarest (3/jui./2017)
Le Festival International de Théâtre de Rue vient de commencer dans la capitale de la Roumanie ; y participent des centaines d’artistes internationaux, et les compagnies viennent de France, Colombie, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Autriche, Espagne (...)

1er mars, fête du "Martisor" en Roumanie (1er/mar./2017)
Le « martisor » (nom populaire du mois de mars) est fêté en Roumanie le premier jour de mars, les femmes recevant en cadeau des petits pendentifs attachés à un cordonnet tressé rouge et blanc. Bien qu’on ne connaisse pas exactement l’ancienneté de cette (...)

Roumanie : l’Académie roumaine honorée par la famille royale (6/avr./2016)
La Princesse Margareta, dépositaire de la Couronne, a organisé un déjeuner en l’honneur des membres de l’Académie roumaine, au château Peles, à Sinaia. Trente quatre invités, membres de l’Académie roumaine et de diverses académies européennes, assistaient (...)

Une vie de roman : une Roumaine du XIXe siècle, exploratrice et Lady (14/fév./2016)
Florica Maria Sas est née en1841 à Aiud, département d’Alba, en Roumanie. Elle est plus connue sous le nom de Lady Florence Baker, exploratrice d’exception du XIXe siècle. Epouse du célèbre explorateur britannique Sir Samuel White Baker, elle (...)

Regards sur la Roumanie à Lyon (25/jui./2015)
L’association Rhône Roumanie et la Compagnie théâtrale Etat d’Actes vous invitent à la MJC Jean-Cocteau, 23 rue du 8 mai 1945, 69800 Saint-Priest (Lyon). Samedi 21 novembre : 20h30 : Théâtre : Décomposition avancée, d’après des textes de Matéi Visniec (...)

Vieilles traditions roumaines du Nouvel An (31/déc./2014)
Des traditions de différentes régions et divers peuples de la Roumanie profonde, pour fêter l’année qui finit et saluer celle qui commence : Roumanie.com vous souhaite une Bonne Anne et Heureuse Année 2015 ! un An Nou Fericit si La Multi Ani (...)

Culture roumaine à Lyon : octobre et novembre 2013 (22/oct./2013)
Une série de manifestations culturelles est organisée à Lyon entre le 25 octobre et le 29 novembre, par le Consulat général de Roumanie à Lyon et l’association Rhône Roumanie. Le Consulat général de Roumanie à Lyon vous invite à un voyage à travers le (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / Toute l'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . sociétés . emploi . opportunités d'affaires . spectacles . musique . industrie . tourisme . société . gouvernement . économie . union européenne . salons . vacances . marché roumain . études . sport . art . sciences . littérature ... Roumains. Journaux roumains : ZIAR.COM

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France