Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

décembre 2017

La mort du roi Michel, et la généalogie de la famille royale de Roumanie


Le roi Michel de Roumanie est décédé le 5 décembre 2017 à 13h00. Il avait 96 ans depuis le 25 octobre et il était gravement malade. Le roi Michel Ier était le dernier roi de Roumanie. Il a joué un rôle irremplaçable dans l’histoire du pays, et a marqué de son empreinte l’histoire nationale. Les funérailles du roi Michel auront lieu le samedi 16 décembre à la nouvelle cathédrale épiscopale de Curtea de Argeş. Le prince Charles de Grande-Bretagne a été le premier à annoncer sa présence aux funérailles.

Généalogie de la famille royale de Roumanie

Le roi Michel (Mihai en roumain) est directement et indirectement apparenté avec plusieurs familles royales européennes. Par sa grand-mère, la reine Maria, née Maria de Saxe-Coburg Gotta, le roi Michel est cousin de la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne, et oncle du prince Charles. Par sa femme, Anne de Bourbon-Parme, il s’apparente aussi à la famille royale d’Espagne, mais également à celle du Danemark. D’autre part, son ascendance allemande le relie à la ligne actuelle de Hohenzollern Sigmaringen.

Carol Ier faisait partie de la branche Sigmaringen de la famille de Hohenzollern, famille dont la branche principale descendait du roi de Prusse, Wilhelm I. Son père, Carol Anton de Sigmaringen, avait été premier ministre de Prusse, et un personnage influent à Berlin.

Par sa mère, Josephine de Baden, Carol Ier était apparenté à Claude de Beauharnais, beau-frère de la première femme de Napoléon Bonaparte. En 1866, l’empereur Napoléon III a exprimé sa satisfaction de savoir qu’un parent éloigné régnait à Bucarest, même s’il était un officier prussien.

Carol Ier n’avait pas de descendance. Sa fille unique, la princesse Mary, était morte en 1874 à l’âge de trois ans. C’est donc le prince Ferdinand, fils de Léopold de Hohenzollern et neveu de Carol Ier, qui a été choisi pour la succession sur le trône de Roumanie.

Ferdinand a épousé en 1893 Maria de Edinburgh ; ils ont eu six enfants.

La future reine de Roumanie liait la dynastie de Bucarest avec la famille royale britannique, mais aussi avec la famille russe des Romanov. Le père de Marie, Alfred de Saxe Cobourg Gotha, était le fils de la reine Victoria de Grande-Bretagne. Par sa mère, Maria Alexandrovna, la reine Maria était la nièce du tsar Alexandre II de Russie, et cousine du tsar Nicolas II.

Ces liens dynastiques ont beaucoup pesé dans l’équilibre des alliances de la Roumanie pendant la Première Guerre mondiale, et ont aidé à reconnaître la Grande Union à Versailles en 1920.

Les liens européens de la « dynastie » de Roumanie ont été complétés par le mariage du prince Carol, futur roi Carol II, avec la princesse Elena de Grèce. Elena était la fille du roi Constantin Ier de Grèce, neveu de Christian IX de Danemark. Le roi Carol II et la reine Elena ont eu un fils, Michel, né le 25 octobre 1921.

Le roi Michel a régné deux fois, pour la première fois entre 1927 et 1930, puis du 6 septembre 1940 à 1947.

En novembre 1947, lors du mariage de sa cousine, la princesse Elizabeth de Grande-Bretagne, Michel se fiance à Anne de Bourbon Parme, qui est liée aux familles royales du Danemark et du Portugal. Ils se marient le 10 juin 1948 à Athènes, et auront cinq filles, les princesses Margareta, Elena, Irina, Sofia et Maria.

En 2007, le roi Michel désigne comme héritière de la couronne sa première fille, Margareta. La princesse Margareta n’ayant pas d’enfants, le suivant dans l’ordre de la succession au trône est le prince Nicolas, né en 1985, fils de la princesse Elena et de Leslie Mills Medforth. En août 2015, on apprend par la Maison royale que le roi Michel retire à Nicolas le titre de prince de Roumanie, et l’exclut de la succession. Les explications officielles évoquent des problèmes d’’attitude, et le souhait du jeune homme de vivre sans les contraintes d’une position élevée. Dans les cercles monarchiques, la décision d’exclusion de Nicolas est encore controversée.

[Source : Digi24]

La Maison royale de Roumanie, voir aussi :
- Les cours d’Europe à l’anniversaire du roi Michel de Roumanie
- L’ex-Roi Michel de Roumanie : "pas de politique sans éthique"
- Roumanie : Conte de Noël et famille royale à Savârsin
- Roumanie : le roi Michel et la reine Anne, noces de diamant
- Le roi Michel de Roumanie dans son château des Carpates
- Carol II et la Roumanie des années trente
- 10 Mai, Jour traditionnel national de la Roumanie monarchique
- Roumanie : le château Pelisor reste ouvert au public après la rétrocession
- Roumanie : le château Peles redevient la propriété de la Maison royale
- Dédommagement pour le Roi Michel de Roumanie
- La Roumanie n’est plus une monarchie depuis 55 ans

[Roumanie.com]

 
            e-mail     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

1er mars, fête du "Martisor" en Roumanie (1er/mar./2018)
Le « martisor » (nom populaire du mois de mars) est fêté en Roumanie le premier jour de mars, les femmes recevant en cadeau des petits pendentifs attachés à un cordonnet tressé rouge et blanc. Bien qu’on ne connaisse pas exactement l’ancienneté de cette (...)

La Roumanie se sépare de son dernier roi (16/déc./2017)
La Roumanie se sépare de son dernier souverain. Avec le passage à l’éternel, le roi Michel (Mihai en roumain) conclut une dynastie qui a fait la Grande Roumanie, et a apporté la modernité. En décédant, il laisse derrière lui un peuple troublé ; le (...)

Voix singulières de la culture roumaine, à Lyon (19/oct./2017)
Cioran-Ionescu-Eliade La culture roumaine a donné à la langue française un nombre considérable de penseurs, d’écrivains, d’artistes : Tristan Tzara, fondateur du dadaïsme, Constantin Brancusi, l’un des sculpteurs majeurs du XXe siècle, Mircea Eliade, (...)

Festival "B-Fit in the Street" à Bucarest (3/jui./2017)
Le Festival International de Théâtre de Rue vient de commencer dans la capitale de la Roumanie ; y participent des centaines d’artistes internationaux, et les compagnies viennent de France, Colombie, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Autriche, Espagne (...)

Roumanie : l’Académie roumaine honorée par la famille royale (6/avr./2016)
La Princesse Margareta, dépositaire de la Couronne, a organisé un déjeuner en l’honneur des membres de l’Académie roumaine, au château Peles, à Sinaia. Trente quatre invités, membres de l’Académie roumaine et de diverses académies européennes, assistaient (...)

Une vie de roman : une Roumaine du XIXe siècle, exploratrice et Lady (14/fév./2016)
Florica Maria Sas est née en1841 à Aiud, département d’Alba, en Roumanie. Elle est plus connue sous le nom de Lady Florence Baker, exploratrice d’exception du XIXe siècle. Epouse du célèbre explorateur britannique Sir Samuel White Baker, elle (...)

Regards sur la Roumanie à Lyon (25/jui./2015)
L’association Rhône Roumanie et la Compagnie théâtrale Etat d’Actes vous invitent à la MJC Jean-Cocteau, 23 rue du 8 mai 1945, 69800 Saint-Priest (Lyon). Samedi 21 novembre : 20h30 : Théâtre : Décomposition avancée, d’après des textes de Matéi Visniec (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / L'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . emploi . musique . industrie . tourisme . économie . vacances . études . sport . art . sciences . littérature

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2018 - DIRECTWAY, France