Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

octobre 2008

"Les effets de la crise financière commenceront à se faire sentir en Roumanie également"


"Les Etats de l’UE agiront d’une manière coordonnée pour le fonctionnement du système financier"

Bruxelles, 16 oct /Agerpres/ - Le président de la Roumanie, Traian Basescu, a déclaré au cours d’une conférence de presse jeudi à Bruxelles que les participants au Conseil européen d’automne avaient établi que les pays de l’UE agiraient d’une manière coordonnée et complète pour le fonctionnement du système financier, le financement de l’économie, une croissance économique accélérée et la création d’emplois.

Les Etats membres de l’Union européenne (UE) ont inclus dans le document final qu’ils avaient pour objectif de maintenir la confiance dans le système financier et sa stabilité, les autorités compétentes assumant la tâche d’assurer des liquidités dans le domaine financier-bancaire, a encore montré Traian Basescu.

’’L’une des principales mesures adoptées vise à protéger les dépôts de la population en banques. Tout comme on le sait, la Roumanie a déjà adopté la solution de garantir les dépôts de jusqu’à 50 000 euros. Et on discutera encore de ce sujet, si cela s’avère nécessaire’’, a dit le chef de l’Etat roumain.

Il a montré qu’il y avait des pays qui, une fois affectés par la crise financière, ont fini par garantir tout dépôt en banque, sans rapport à sa valeur.

’’Je ne pense pas que la Roumanie doive procéder de la sorte, étant donné que le système bancaire roumain est solide. Nous avons vu ce film dans les années 90 quand les banques roumaines s’écroulaient et le gouvernement donnait de l’argent pour les redresser. A l’époque, le système ne s’est pas stabilisé avant la création de l’Autorité pour la Valorisation des Actifs bancaires (AVAB). Si l’on n’extrait pas des banques les actifs non performants, la banque reste malade, quelle que soit la somme injectée’’, a dit le président Basescu.

Selon M. Basescu, les participants au Conseil européen d’automne se sont mis d’accord sur la mise en place d’un mécanisme informel d’alerte et échange d’informations, qui sera chargé aussi d’évaluer la situation actuelle.

’’Il s’agit pratiquement de la création d’une cellule de crise à laquelle devront s’adresser les pays qui entreraient en difficulté. Ceux-ci informeront de leurs difficultés dans le système bancaire’’’ a précisé Traian Basescu.

Par ailleurs, le président roumain a montré que les pays membres de l’UE étaient arrivés à la conclusion qu’il était nécessaire de consolider le contrôle du secteur financier et souligné que les autorités nationales compétentes seraient invitées à faire des échanges d’informations lors des réunions mensuelles.

’’On a établi aussi la modification des normes comptables afin de refléter plus correctement la valeur des actifs des établissements financiers’’, a déclaré le chef de l’Etat. Il a également relevé que les pays européens étaient fermes à demander la responsabilisation de la totalité des acteurs du système financier, du système bancaire en particulier.

Le Conseil a salué aussi la décision de la Banque européenne d’investissements (BEI) de mettre à disposition quelque 30 milliards d’euros, notamment pour les petites et moyennes entreprises (PME) et l’infrastructure.

’’Les participants ont parlé de l’importance des priorités budgétaires censées venir en aide à l’économie réelle. Les Etats devraient diriger leurs ressources budgétaires vers l’économie réelle, génératrice de production’’, a souligné M. Basescu. Il a relevé que le document adopté précisait en outre la nécessité que les politiques budgétaires continuent à respecter les conditions du Traité de Maastricht.

’’Je souligne l’importance de cette conclusion, particulièrement, en ce qui concerne son application en Roumanie’’, a ajouté Traian Basescu.

En outre, Traian Basescu a mentionné que les conclusions du Conseil européen d’automne insistent sur le besoin de surveiller les compagnies multinationales et les compagnies de notation.

’’La confiance dans les compagnies de notation est, naturellement, mise en doute, compte tenu de ce qui s’est passé dans des banques dont la notation était 3A et qui se sont écroulées avec une étiquette de notation très bonne sur leur frontispice. Cela fait que l’UE se propose de surveiller les compagnies de notation. Il semble que celles-ci doivent changer leur statut de grands surveillants et devenir des compagnies surveillées’’, a-t-il encore dit.

"Les effets de la crise financière commenceront à se faire sentir en Roumanie également"

Bruxelles, 16 oct /Agerpres/ - De notre envoyée spéciale : Le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu a déclaré jeudi, à l’issue des travaux du Conseil européen, que les effets de la crise financière globale commenceront à se faire sentir en Roumanie également, une première conséquence en étant le report à 2009 de la décision sur l’investissement Voestalpine dans le domaine de la sidérurgie.

’’Vous pouvez le vérifier : l’agence autrichienne de presse annonce que la décision sur l’investissement Voestalpine sera reportée à 2009. Ceci est, donc, le premier élément qui apparaîtra de façon prégnante concernant une série de projets d’investissements importants et c’est pourquoi, il est normal qu’à l’heure actuelle tout ce que signifie questions économiques dans notre pays soit abordé avec la prudence requise’’, a dit M. Tariceanu.

Il a ajouté qu’à l’heure actuelle la crise n’est pas seulement économique, cette crise se matérialisant dans des éléments de plus en plus concrets de crise économique mondiale, qui, dans son optique, n’affectera pas uniquement un certain nombre d’États, mais tous les pays du monde.

’’C’est une situation pour laquelle on doit prendre des mesures. Les États-Unis ont annoncé déjà un paquet d’aides à l’industrie automobile de 25 milliards de dollars. Dans le contexte, l’Europe milite pour maintenir les règles de la libre compétition et de l’économie de marché sans une intervention des États susceptible de produire des distorsions sur le marché’’, a affirmé le Premier ministre.

Calin Popescu-Tariceanu a précisé qu’au niveau du Conseil européen, l’octroi de 30 milliards EUR au soutien des PME avait été adopté. Au moment où le système bancaire ne fonctionne pas et que ces entreprises n’ont pas la possibilité de se financer, ’’il est clair que l’on se dirige vers un collapsus économique’’, a-t-il relevé.

Le Premier ministre a affirmé que les perspectives d’une crise économique étaient très sérieuses et que les bourses ne faisaient que réagir à ce qui se passe dans l’économie réelle.

Selon le Premier ministre, face à l’actuelle crise financière de grande ampleur, l’UE a réagi ’’de façon consciente et appropriée’’. Il a rappelé qu’à Bruxelles, la mise en place de la cellule de gestion de la crise et la nécessité de la coordination au niveau européen entre les banques centrales avaient été décidées.

’’Ces éléments permettront dans une mesure importante d’éliminer une série d’effets négatifs’’, a indiqué M. Tariceanu.

Ce qui suivra dans les discussions avec les États-Unis visera à jeter les bases d’un nouveau système financier et monétaire, a ajouté le Premier ministre. ’’De ce point de vue, on doit, naturellement, repenser le système mondial. La décision c’est que cela soit réalisé d’ici la fin du mois de décembre’’, a déclaré M. Tariceanu.

[Roumanie.com]

 
            e-mail     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Evolution 2010 de l’ Indice des prix à la consommation (IPC) en Roumanie (15/nov./2010)
Les prix à la consommation ont augmenté de 0,55% en Roumanie en octobre 2010, menés essentiellement par la hausse des prix de l’alimentation et des services, tandis que le taux d’inflation annuel s’établissait à 7.88%, un taux jamais atteint en deux (...)

Roumanie : l’une des TVA les plus élevées d’Europe, 24% (1er/jui./2010)
Le passage de 19 % à 24 % de la TVA fait de la TVA en Roumanie l’une des plus élevées d’Europe, derrière la Suède, le Danemark, la Norvège, la Hongrie et l’Islande, mais devant d’autres pays du Nord comme la Finlande, connue pour ses taxes élevées. (...)

La Roumanie entre récession et rigueur budgétaire (12/mai./2010)
La Roumanie va introduire un impôt supplémentaire pour les propriétaires de plusieurs biens immobiliers, et les taux d’imposition vont augmenter pour chaque bien additionnel, a déclaré Emil Boc, Premier Ministre, lors de la réunion du Cabinet vendredi (...)

Le piège du taux de change de l’Euro : à 4,1 Lei nous vivons, à 4,8 nous mourrons (27/jui./2009)
Les dernières estimations montrent que le taux de change de l’Euro va encore monter, rendant la vie encore plus chère pour des millions de Roumains. Pour fin 2009, on prévoit au mieux un taux de change de 4,1 RON (Nouveau Leu) pour 1 Euro, et au (...)

Roumanie : les banques roumaines assouplissent le crédit (19/jan./2009)
’’Les Roumains peuvent avoir accès, à partir de janvier, à des crédits garantis avec des hypothèques, qui ont comme garantie des hypothèques locatives et des terrains intra muros, à taux d’endettement maximal de 60-65 % ; en échange, ils doivent fournir (...)

Roumanie : chute du leu, montée des prix (14/jan./2009)
Après la publication lundi par la Banque Nationale de Roumanie (BNR) d’un cours de référence de 4,2684 lei pour un euro, soit un niveau minimum historique de la monnaie roumaine, les journaux ont analysé les conséquences de cette situation au niveau (...)

La Roumanie se prépare pour la crise (23/oct./2008)
"La Roumanie se prépare pour la crise", écrit Romania Libera mentionnant la dynamique des revenus et la réduction des frais budgétaires prévus par le projet de budget proposé par la gouvernement pour 2009. Ainsi, la dynamique des revenus est de 22% (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / Toute l'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . sociétés . emploi . opportunités d'affaires . spectacles . musique . industrie . tourisme . société . gouvernement . économie . union européenne . salons . vacances . marché roumain . études . sport . art . sciences . littérature ... Roumains. Journaux roumains : ZIAR.COM

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France