Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

juin 2006

Polémique en Roumanie sur le retrait des troupes roumaines d’Irak


Le président Basescu estime inacceptable la manière dont le retrait des troupes roumaines d’Irak a été annoncé

Bucarest, 29 juin /Rompres/ - Le président Traian Basescu estime inacceptable la manière dont le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu et le ministre de la défense, Teodor Atanasiu, ont présenté leurs opinions sur la présence militaire roumaine en Irak, relève-t-on dans un communiqué remis jeudi à l’agence Rompres par l’Administration présidentielle.

’’Le président Traian Basescu exprime son espoir que les partenaires étrangers de notre pays considéreront par la suite la Roumanie comme un pays crédible, avec esprit de suite et prévisible dans ses actions de politique intérieure et extérieure’’, relève la source citée.

Ce texte constitue la première réaction de la Présidence à l’annonce faite jeudi matin par le président du Parti national libéral /PNL/, le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, selon laquelle les libéraux donnnent le mandat au ministre de la défense de remettre au Conseil suprême de défense du pays /CSAT/ la proposition sur le retrait des troupes roumaines d’Irak.

Le président Traian Basescu affirme que la Roumanie doit respecter ses engagements internationaux dans le domaine de la sécurité, assumés dans le cadre de l’ONU, de l’OTAN et de l’UE et dans les coalitions internationales dont elle fait partie.

La source citée précise que, suivant la Stratégie nationale de sécurité, adoptée au CSAT et mise en application par le Gouvernement de Roumanie, notre pays a assumé la responsabilité de la participation aux processus de stabilisation démocratique dans les zones se trouvant sous le spectre du terrorisme.

’’Toute décision sur des problèmes de sécurité nationale doit être prise à la suite d’un processus préalable de consultations entre les institutions de l’Etat roumain aux attributions dans ce domaine et par la consultation des partenaires extérieurs’’, relève-t-on également dans le communiqué de presse.

De même, la source citée souligne que la modalité par laquelle le Premier ministre et le ministre de la Défense ont entendu soumettre au débat public les engagements de la Roumanie dans les relations extérieures, sans consultation des décideurs de l’Etat roumain, cause de graves préjudices à la crédibilité de la Roumanie sur le plan international.

Le président Traian Basescu a convoqué le CSAT pour le vendredi

Bucarest, 29 juin /Rompres/ - Le président Traian Basescu a annoncé lors d’une émission de télévision de la chaîne publique avoir convoqué pour le vendredi le Conseil suprême de défense du pays (CSAT).

Le CSAT devrait prendre une position officielle concernant la proposition annoncée jeudi matin, à l’issue d’une réunion de la direction libérale, par le président PNL, le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, conformément à laquelle il avait mandaté le ministre de la défense de proposer au CSAT le retrait des troupes roumaines d’Irak.

La réaction des partis politiques parlementaires face au retrait des troupes roumaines d’Irak

Bucarest, 29 juin /Rompres/ - Le fait que le ministre de la Défense nationale, Teodor Atanasiu, a annoncé qu’il solliciterait au Conseil suprême de défense du pays /CSAT/ le retrait des troupes roumaines d’Irak a été une erreur et une irresponsabilité politique et pourrait affecter gravement la crédibilité du pays, a déclaré, jeudi, le leader démocrate Emil Boc.

Le président du Parti démocrate a rappelé que la Roumanie avait été celle à avoir demandé d’adhérer à l’OTAN et a été d’avis que des affirmations comme celles faites par le ministre Atanasiu peuvent mettre sous le signe du doute la crédibilité de la Roumanie quant à sa capacité à remplir jusqu’au bout les obligations qu’elle a assumées. ’’En tant que membres de l’OTAN, nous avons aussi bien des droits que des obligations’’, a-t-il ajouté.

***

Le sénateur du Parti conservateur (PC) Sabin Cutas, a déclaré, jeudi, que le retrait des troupes roumaines d’Irak était en accord avec la position des conservateurs.

’’Dans une lettre ouverte adressée au président de Roumanie, nous avons sollicité le retrait des troupes d’Irak. L’annonce faite par le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu est en accord avec notre position et nous soutiendrons sa demande, étant donné que cette initiative a appartenu au parti conservateur’’, a affirmé Sabin Cutas.

***

Le président du Parti social démocrate /PSD, d’opposition/, Mircea Geoana, a critiqué la façon dont le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu a pris la décision de solliciter au CSAT le retrait des troupes roumaines d’Irak.

’’Le PSD a proposé dès 2005 un calendrier de retrait, en consultation avec nos alliés, des troupes roumaines d’Irak. A l’époque, nous avons été critiqués, y compris par la presse, pour avoir une approche opportuniste’’, a-t-il dit.

Mircea Geoana a ajouté : ’’De même que les Américains et les Italiens pensent à diminuer leurs contingents en Irak, de même la Roumanie a l’obligation de faire cette chose. Mais la décision du Premier ministre Tariceanu et du PNL n’est qu’une décision opportuniste, frivole. Elle est faite sans la moindre consultation au sein de la coalition et dans le CSAT et de la classe politique et constitue à coup sûr une tentative désespérée de l’Alliance de sauver ses chiffres très mauvais dans les sondages, on a choisi un thème d’intérêt national dont on a fait une victime de l’intérêt étroit de parti’’, a déclaré Mircea Geoana.

***

Le Parti la Grande Roumanie (PRM, d’opposition) soutient la proposition sur le retrait des troupes roumaines d’Irak et exprime l’espoir que le Parlement donnera aussi son aval en ce sens, a déclaré jeudi, pour Rompres, le député Ilie Merce.

’’Le PRM s’est prononcé fermement pour le retrait des troupes roumaines des fronts de guerre de l’étranger. Ce n’est pas dans la tradition de la Roumanie de défendre sa sécurité à l’extérieur de ses frontières. La décision de l’ancien gouvernement et du Parlement d’envoyer des troupes en Irak a été une aberration et elle nous a coûté trop, y compris des pertes de vies humaines et nous n’en avons eu aucun bénéfice’’, a affirmé Ilie Merce.

***

Le président du Parti national libéral, le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, a annoncé jeudi que le PNL avait mandaté le ministre de la défense, Teodor Atanasiu, de remettre au Conseil suprême de défense du pays la proposition sur le retrait des troupes roumaines d’Irak.

Nicholas Taubman : J’ai été surpris par la proposition sur le retrait des troupes roumaines d’Irak

Bucarest, 29 juin /Rompres/- L’ambassadeur des Etats-Unis à Bucarest, Nicholas Taubman, a exprimé, jeudi, sa surprise face à la proposition du Ministère de la Défense nationale sur le retrait des troupes roumaines d’Irak.

’’Mon impression c’est que toutes les parties significatives de Roumanie ou de l’extérieur de la Roumanie n’ont pas été consultées avant l’annonce de cette proposition’’, a dit l’officiel américain, par un communiqué de presse.

Dans ce contexte, M. Taubman a rappelé que la Roumanie était l’un des plus appréciés et de confiance partenaires des Etats-Unis et a exprimé la confiance que notre pays continuerait à travailler ’’de près’’ avec les Etats-Unis dans ’’des problèmes communs’’, y compris en Irak et dans la guerre globale contre le terrorisme.

Le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu a annoncé, jeudi, à l’issue d’une réunion extraordinaire du Parti national libéral, que le ministre de la défense, Teodor Atanasiu, solliciterait au Conseil suprême de défense du pays le retrait des troupes roumaines d’Irak, tout en précisant, néanmoins, que la Roumanie continuerait à remplir ses obligations de pays membre de l’OTAN, à participer aux missions déployées à la suite d’une décision de l’OTAN, de l’ONU ou de l’UE, toutes les autres missions devant être achevées.

La direction libérale a analysé le problème du retrait des troupes roumaines d’Irak en partant aussi bien de l’impact sur l’opinion publique des accidents successifs ayant eu lieu en Irak et en Afghanistan et qui ont coûté des vies humaines, que de la tendance européenne à ce moment au retrait des troupes étrangères du Moyen-Orient.

Les conservateurs, l’UDMR et une série de partis non parlementaires soutiennent le retrait des troupes roumaines d’Irak, cependant que le président du parti démocrate, Emil Boc, a déclaré que l’annonce faite par les libéraux sur la proposition que le ministre de la défense devrait remettre au CSAT était une erreur politique, voire un acte d’irresponsabilité.

La Roumanie a à ce moment plus de 800 militaires sur les théâtres d’opérations d’Irak.

[Roumanie.com]

 
            e-mail     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Rencontre entre le Président roumain et Donald Trump à la Maison Blanche (10/jui./2017)
Le Président roumain Klaus Iohannis a été reçu en visite officielle à la Maison Blanche par Donald Trump. C’est un succès personnel pour le président roumain, qui est identifié par les Etats-Unis comme un garant de la lutte contre la corruption. La (...)

Le journaliste Luca Niculescu, nommé ambassadeur de Roumanie en France (6/déc./2015)
Le journaliste Luca Niculescu, rédacteur en chef à Radio France International Roumanie, va représenter les intérêts diplomatiques de la Roumanie à Paris. Le décret de sa nomination au poste d’ambassadeur de la Roumanie en France a été signé par le (...)

Soutiens à Charlie Hebdo en Roumanie suite à l’attentat (8/jan./2015)
11 janvier 2015 Le président de la Roumanie, Klaus Iohannis, a participé ce dimanche à la „Marche de la solidarité" organisée à Paris en mémoire des victimes des attentats terroristes qui ont eu lieu cette semaine en France. 08 janvier 2015 Des (...)

L’ex-Roi Michel de Roumanie : "pas de politique sans éthique" (26/oct./2011)
[photo : Agerpres] En 1947, le régime communiste a fait abdiquer le Roi Michel de Roumanie. Le Roi a été contraint de quitter la Roumanie et de s’exiler en Angleterre, puis en Suisse. En 1997, il a retrouvé sa citoyenneté roumaine, et est revenu (...)

La Roumanie se souvient : Pitesti, la rééducation par la torture (15/oct./2010)
Des dizaines de chercheurs et d’historiens roumains et étrangers assistaient Pitesti à la 10e édition de symposium international "L’expérimentation de Pitesti - la rééducation par la torture", organisé par la Fondation Culturelle pour le Souvenir. (...)

La Roumanie fête le 20e anniversaire de la Révolution de 1989 (22/déc./2009)
[photo : Agerpres] Il y a vingt ans, des mouvements de protestation contre le régime communiste et le président Ceausescu commençaient dans différentes villes de Roumanie ; à Timisoara, la population protestait le 16 septembre contre l’éviction (...)

1956-1989 : la révolution anti-communiste de l’Hongrie à la Roumanie (24/oct./2008)
Bucarest, 24 oct /Agerpres/ - Le président roumain Traian Basescu a déclaré jeudi, le 23 octobre, dans l’allocution prononcée à Miercurea Ciuc (centre), que la Révolution anti-communiste hongroise a été le signal pour tous les peuples d’Europe de l’Est (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / Toute l'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . sociétés . emploi . opportunités d'affaires . spectacles . musique . industrie . tourisme . société . gouvernement . économie . union européenne . salons . vacances . marché roumain . études . sport . art . sciences . littérature ... Roumains. Journaux roumains : ZIAR.COM

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France