Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

décembre 2006

Politique Roumanie : revue de presse


La résolution, adoptée à l’unanimité de voix par le Bureau politique, a été présentée au Conseil national, dont la réunion se déroule au Palais du Parlement.

Le Bureau permanent national du Parti démocrate /PD/ discutera, lundi, dans son Bureau permanent, des implications du retrait du Parti conservateur du pouvoir, a annoncé, dimanche, le président PD, Emil Boc.

Le retrait du pouvoir des conservateurs servira à éclairicr la situation politique en Roumanie, a déclaré, dimanche, à Buzau, dans une conférence de presse, le vice-président PD, Cezar Preda, tout en ajoutant que ’’nous continuerons à gouverner jusqu’au moment où nous constaterons que nous n’avons plus de majorité ni au Sénat, ni à la Chambre des Députés. Quelle que soit la situation, le Parti démocrate se soumettra à la volonté de l’électorat et, le cas échéant, nous irons aux urnes’’, a également dit Cezar Preda.

Le Parti national libéral /PNL/ n’exclut pas l’eventualité des élections anticipées, a déclaré, dimanche, le ministre de la Culture, Adrian Iorgulescu, membre au Bureau permanent central du PNL.

La déclaration du ministre libéral a été faite après l’annonce de la direction du Parti conservateur selon laquelle cette formation politique quittait le pouvoir, les ministres conservateurs devant présenter tout de suite leurs démissions.

Le retrait du Parti conservateur du pouvoir rend plus proche la possibilité des élections anticipées, mais l’Union démocrate magyare de Roumanie estime qu’à ce moment on a besoin de stabilité, a déclaré, dimanche, pour ROMPRES, le président de l’UDMR, Marko Bela.

Marko Bela a dit que la semaine prochaine une solution devrait être trouvée d’urgence, afin d’éviter l’instabilité du gouvernement, créée par le retrait des ministres PC, lequel pourrait engendrer des situations imprévisibles. ’’Une solution à long terme devra être identifiée’’ pendant la vacance parlementaire du mois de janvier, en vue du fonctionnement de l’Exécutif, a-t-il estimé.

Le Parti social démocrate /PSD/ n’a à présent aucun projet d’alliance politique, mais, à terme, il participera ’’à un mécanisme aidant à repenser le système politique’’ aux côtés de toute formation politique qui soutiendra un programme socio-démocrate, a annoncé, dimanche, le porte-parole PSD, le sénateur Cristian Diaconescu.

Les leaders sociaux-démocrates, a-t-il dit, ont pris acte de l’ouverture manifestée par le PC, envers le PSD, conformément au leader conservateur Dan Voiculescu, mais ils ne souhaitent pas ’’de simples alliances de conjoncture ou des tentatives de se repositionner sur des bases politiciennes’’. Dans le choix d’un parternaire, ils tiendront compte très sérieusement, à l’avenir, de ’’l’expérience des dernières années’’. Selon Cristian Diaconescu, le geste du PC de quitter le pouvoir ne représente que l’expression administrative d’une situation de crise qui traîne depuis longtemps, situation engendrée par la décision de Traian Basescu de changer la logique et le résultat des élections de 2004.

A l’origine du retrait du pouvoir du Parti conservateur se trouve le scandale de l’électricité et les intérêts de Virgil Magureanu, l’un des anciens directeurs du Service roumain de renseignements, a déclaré, dimanche, le président du Parti la Grande Roumanie (PRM), Corneliu Vadim Tudor. Il a affirmé qu’il excluait toute possibilité de soutenir un gouvernement minoritaire, étant donné qu’une telle formule politique créait quelque chose de ’’faux’’. Selon le président PRM, il fallait s’attendre à ce que le PC quitte le pouvoir, cette coalition ayant été créée contre les règles de la nature.

Emil Boc rejette les spéculations sur le retrait du PD du gouvernement

Bucarest, 4 déc/Rompres/ - Les leaders du Parti démocrate /PD/ rejettent les informations sur l’intention des démocrates de se retirer du gouvernement si leurs camarades d’alliance, les libéraux, n’acceptent pas le déclenchement d’élections anticipées.

Le président du PD, Emil Boc, a déclaré le dimanche 3 décmebre à la Rompres que le parti n’avait pas mené de discussions à ce sujet.

D’autre part, des sources de la dierction du PD ont déclaré que ce type d’informations représentaient "une fausse piste". Selon ces sources, il est évident que les démocrates analyseront la majorité laquelle pourrait soutenir le pouvoir, sans la participation des conservateurs, et en fonction de cette situation, des discussions auront lieu avec les libéraux sur l’avenir de la coalition au pouvoir.

Le vice-président démocrate, le député Cezar Preda, a déclaré à la Rompres que le PD était un parti grand, le plus puissant, ayant une grande responsabilité dans l’acte de goouvernement ; par la suite, dans son cas, le problème du retrait du gouvernement ne se posait pas, le PD devant seulement discuter de l’opportunité de déclencher des élections anticipées.

Dimanche, après que le Parti conservateur /PC/ avait annoncé son passage en opposition, des informations sont apparues dans les milieux politiques et les médias selon lesquelles les démocrates souhaiteraient qu’au Conseil national de Direction, qui se tiendra le 9 décembre, annoncer leur intention de se retirer, à leur tour, du gouvernement.

Entretien du Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu avec le chef de l’Etat, Traian Basescu

Bucarest, 4 déc/Rompres/ - Le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu et le chef de l’Etat roumain, Traian Basescu, ont eu un entretien dimanche dans l’après-midi au Palais Victoria (siège du gouvernement, ndlr).

MM Tariceanu et Basescu ont discuté de la situation politique après la décision du Parti conservateur (PC) de quitter le pouvoir, précise un communiqué rendu public par le Bureau de presse du Gouvernement.

Le Bureau politique du Parti conservateur a adopté dimanche à l’unanimité des voix une résolution annonçant la décision du PC de passer dans l’opposition, les ministres conservateurs dans le gouvernement Tariceanu devant présenter sans délai leurs démissions. L’annonce a été faite par Mme Daniela Popa, vice-présidente du PC.

Les membres PC dans le gouvernement ont été Bogdan Pascu, vice-premier ministre chargé des problèmes économiques et Codrut Seres, ministre de l’Economie et du Commerce. Le PC a également eu 6 postes de secrétaires d’Etat et 11 représentants dans les agences gouvernementales.

Eugen Ovidiu Chirovici, président de l’Agence nationale pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME), a posé, quelques heures après la décision du PC de quitter le pouvoir, sa démission de cette formation politique.
M. Chirovici était membre du PC depuis l’automne 2003 et n’a assuré aucune fonction de direction au sein du parti.

Une réunion des forums de direction des Parti national libéral (PNL) et Parti démocrate (PD), principaux partis au pouvoir, est prévue avoir lieu ce lundi à Bucarest.

Le Parti démocrate cherchera des solutions pour continuer à exercer le pouvoir aux côtés des libéraux et des adeptes de la plateforme Stoica-Stolojan

Bucarest, 4 déc/Rompres/ - Le Parti démocrate (PD) s’impliquera dans l’identification des solutions capables d’assurer la stabilité politique du pays et la poursuite de l’exercice du pouvoir, tout en discutant avec ses partenaires libéraux, y compris avec les représentants de la plateforme Stoica-Stolojan, a annoncé lundi le président du PD, Emil Boc.

Emil Boc a présenté une déclaration adoptée par le Bureau permanent national (BPN) du PD.

’’Le Parti démocrate, conséquent avec son programme politique, repousse toute collaboration avec le Parti social démocrate (PSD, principal parti d’opposition). Le PD suggère au Parti national libéral (PNL, membre de l’Alliance D.A. - Justice et Vérité/au pouvoir/ aux côtés du PD) de ne pas décevoir l’électorat de l’Alliance D.A. et, dans ce sens, de ne pas chercher des solutions visant à l’exercice du pouvoir, à l’extérieur de l’Alliance’’, est-il écrit dans la déclaration du BPN.

Selon le document cité, le PD est décidé à continuer de s’impliquer dans l’exercice du pouvoir pour assurer la stabilité politique du pays dans cette période décisive quant à l’intégration de la Roumanie dans l’Union européenne.

’’Le PD estime que le retrait prévisible du Parti conservateur (PC) de la coalition au pouvoir ne doit pas entraîner l’instabilité politique du pays, ni affecter la solidité de l’Alliance PNL-PD’’, indique la déclaration du BPN.

Le retrait du PC de la coalition ne doit pas affecter la stabilité gouvernementale, considère le PNL

Bucarest, 4 déc/Rompres/ - Le Parti national libéral (PNL, au pouvoir) estime que le retrait des conservateurs ne doit pas affecter la stabilité gouvernementale et la configuration de la majorité parlementaire et attire l’attention au Parti démocrate (PD, au pouvoir) que toute discussion sur la composition du cabinet doit être menée à l’intérieur de la coalition.

"Le PNL considère que l’Alliance D.A. (formée du PNL et du PD), par les deux partis qui la composent et par ses parlementaires, constitue le pilier central de la stabilité gouvernementale", est-il dit dans une déclaration adoptée lundi par le Comité exécutif du PNL.

Le président du PNL, le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, a annoncé que les libéraux souhaitent discuter dans l’après-midi de lundi avec les démocrates afin de trouver les solutions censées assurer la stabilité politique et le fonctionnement du gouvernement, compte tenu du retrait du PC du gouvernement.

Le PNL a le devoir, comme principal parti au pouvoir, d’assurer la stabilité politique et il a aussi la responsabilité envers les électeurs de mener à bien son mandat, a dit Tariceanu.

Il a précisé que la décision du PC de quitter le gouvernement n’a pas été une surprise, car les conservateurs avaient fait part antérieurement de leur intention de faire ce pas.

[Roumanie.com]

 
            e-mail     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Klaus Iohannis, le nouveau président de droite de la Roumanie (17/nov./2014)
Les Roumains ont voté massivement dimanche 16 novembre 2014, au 2e tour, pour leur nouveau président. Selon les sondages à la sortie de urnes, le candidat de centre droite, Klaus Iohannis, professeur de physique à l’université et actuel maire de (...)

Résultat des élections présidentielles 2009 en Roumanie : Basescu réélu (7/déc./2009)
Traian Basescu, Mircea Geoana [photo : Agerpres] Différence entre Traian Băsescu et Mircea Geoană : 77.944 votes Le candidat à l’élection présidentielle en Roumanie Traian Băsescu (centre-droit) mène avec 50,37% du nombre de votes exprimés, tandis (...)

Roumanie : Basescu et Geoana au 2e tour de l’élection présidentielle (22/nov./2009)
Résultats des votes du 1er tour de l’élection présidentielle 2009 Traian Basescu (Parti démocrate libéral, PD-L, centre-droit), et le candidat de l’alliance de gauche entre le Parti social démocrate (PSD) et le Parti conservateur (PC) Mircea Geoana, (...)

Tariceanu critique l’attitude "humble" de la Roumanie (26/sep./2008)
Bucarest, 26 sept /Agerpres/ - le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu (président du Parti national libéral - PNL, au pouvoir), a identifié les priorités immédiates de la Roumanie, à savoir la santé, le développement rural et les investissements. (...)

La Roumanie, un pays de contrastes (24/sep./2008)
Bucarest, 24 sept /Agerpres/ - Le président de la Roumanie, Traian Basescu, a déclaré ce mercredi, devant les deux chambres du Parlement, que la Roumanie reste un pays de contrastes et qu’il a deux déficiences majeures : un déficit de démocratie et (...)

Elections législatives Roumanie. "Le vote de novembre prochain, un vote décisif" (22/sep./2008)
Bucarest, 22 sept(Agerpres) - Le président du Parti national libéral (PNL, au pouvoir), le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, a déclaré ce lundi que la future campagne électorale pour les élections législatives sera une confrontation "cruciale" (...)

Theodor Stolojan : "nous gouvernerons la Roumanie" (12/sep./2008)
Bucarest, 12 sept /Agerpres/ - La Conférence nationale PD-L a validé vendredi à l’unanimité la candidature de Theodor Stolojan à la fonction de Premier ministre, si les démocrates-libéraux devaient former le futur Gouvernement à la suite des prochaines (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / Toute l'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . sociétés . emploi . opportunités d'affaires . spectacles . musique . industrie . tourisme . société . gouvernement . économie . union européenne . salons . vacances . marché roumain . études . sport . art . sciences . littérature ... Roumains. Journaux roumains : ZIAR.COM

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France