Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

juin 2007

Politique Roumanie : revue de presse du 13 juin 2007


Bucarest, 13 juin(Rompres) - La visite du Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu à Bruxelles et les précisions faites par Jose Manuel Barroso visant le rapport de suivi de la Commission européenne pour la Roumanie, la décision du Parti démocrate (PD, opposition) d’entamer les démarches juridiques pour rendre officielle la rupture de l’Alliance D.A. (Parti national libéral-Parti démocrate), l’avis positif donné par les commissions de politique étrangères du Parlement à Teodor Baconschi pour le poste d’ambassadeur à Paris, la candidature d’une Roumaine à la présidence d’Israël sont les principaux sujets abordés ce mercredi par les quotidiens bucarestois.

’Barroso annonce un rapport correct et objectif’, écrit le journal Ziua, qui relève que Bruxelles ’offre une gorgée d’oxygène’ au gouvernement de Bucarest, l’assurant que le rapport de suivi de la Commission européenne sur la Roumanie et la Bulgarie, qui devra être présenté d’ici deux semaines, sera correct et objectif. L’annonce a été faite mardi, à Bruxelles, par le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, à l’issue de l’entretien avec le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu. Le chef de l’exécutif de l’Union européenne n’a pas voulu commenter la situation politique de Roumanie, plaidant pour la variété d’opinions. La visite de Tariceanu à Bruxelles a lieu avant la présentation du rapport de suivi sur la Roumanie de la Commisison européenne, après l’adhésion du pays à l’UE et avant le Conseil européen des 21-22 juin.

’Quant au rapport de suivi de la CE sur la Roumanie, qui sera présenté le 27 juin à Bruxelles, Barroso a affirmé que celui-ci sera objectif et correct, reflétant tant les progrès, que les secteurs qui exigent encore des mesures de réforme. Selon l’officiel de l’UE, les informations relatives à la possible activation de la clause de sauvegarde ne sont que des spéculations, aucune décision à cet égard n’ayant été prise. M. Barroso a ajouté être optimiste quant aux actions des autorités roumaines, soulignant que l’engagement et la crédibilité du pays à l’étranger étaient ’cruciales’, écrit le quotidien cité.

Le Premier ministre Tariceanu s’est rendu mardi à Bruxelles pour présenter au chef de la Commission européenne les progrès enregistrés dans la réalisation des engagements assumés dans la relation avec l’UE, l’assurant que les autorités de Bucarest poursuivront les mesures de réforme, y compris en ce qui concerne l’absorption des fonds communautaires.

Ziarul Financiar, s’appuyant sur une étude de l’Institut PRO, écrit dans l’article ’Dans 28 mois de mandat, Basescu a signé 1 211 décrets visant les magistrats’, que ’le président Traian Basescu a eu pour zone d’intérêt lors des 28 mois de son mandat, jusqu’à la suspension de ses fonctions, la Justice, l’armée et la diplomatie, signant le plus grand nombre de nominations-remplacements dans ces domaines. Basescu a signé dans la période mentionnée 1 211 décrets visant les magistrats, alors que 92 décrets pareils ont été enregistrés pendant le mandat de Emil Constantinescu (1996-2000). Ion Iliescu (1990-1996 et 2000-2004) n’a signé que 62 tels décrets pendant ses mandats de président.

Les libéraux (le Parti national libéral, PNL, au pouvoir) et les démocrates (Parti démocrate, PD, opposition) iront la semaine prochaine au tribunal pour rendre officielle la rupture de l’Alliance D.A., annonce les quotidiens bucarestois de ce mercredi.

’Nous avons attendu jusqu’au dernier moment pour voir si une réfection de l’Alliance D.A. (PNL-PD) était possible, par un gouvernement PD-PNL-PLD (Parti libéral démocrate, dont les membres proviennent du PNL), mais ce n’est pas possible. Nous entamerons la semaine prochaine les démarches juridiques’, a déclaré le président du PD, Emil Boc.

’Outre le geste symbolique, les raisons d’ordre pratique sont plus importantes, parce que 6 mandats de parlementaire vacants, obtenus par la feue Alliance, sont bloqués’, écrit le quotidien Ziua, relevant que les leaders du PD et du PNL devront se rencontrer les prochains jours pour établir comment ils partageront les mandats.

Les démocrates négocieront aussi avec le PLD les modalités de collaborer au Parlement.

Hans-Gert Pottering souhaite venir en Roumanie pour les débats sur les élections europarlementaires

Bucarest 13 juin(Rompres) - Le président du Parlement européen, Hans-Gert Pottering, souhaite venir en Roumanie l’automne prochain pour entamer les débats sur les élections europarlementaires.

L’annonce a été faite par le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, à l’issue de l’entretien de mardi à Bruxelles avec M. Pottering.

Selon le Premier ministre, les débats de la campagne pour les élections européennes devraient viser notamment des sujets d’intérêt européen et non liés à des thèmes de politique interne.

Les élections pour le Parlement européen doivent être organisées avant la fin de cet an. Le scrutin avait été prévu initialement pour le 13 mai, mais la date a été reportée par l’exécutif.

M. Tariceanu a justifié sa décision, à ce moment-là, par le fait que le débat de la campagne électorale aurait été perturbé par les disputes internes sur le vote uninominal et le démarrage des procédures visant la destitution du chef de l’État.

Barroso : Il est crucial pour le bien de la Roumanie de faire preuve de détermination dans la mise en place des réformes politiques et économiques

Bruxelles, 12 juin(Rompres) - Le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, a recommandé à la Roumanie, dans sa qualité ’d’ami sincère’ de celle-ci, d’administrer les disputes politiques internes d’une manière qui ne porte pas préjudice à sa crédibilité à l’étranger.

’Il est très important, surtout pour les pays qui ont adhéré récemment à l’Union européenne, de prouver être - certes, tenant compte de la pluralité politique - décidées de progresser et continuer à mettre en place les réformes politiques et économiques, qui sont cruciales pour le bien de la Roumanie (dans ce cas-là - ndlr) et de l’Union dans son ensemble’, a affirmé M. Barroso, à l’issue du déjeuner de travail à Bruxelles avec le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu.

M. Barroso a relevé que, ’dans un pays comme la Roumanie’, qui fournit de grands efforts pour se rapprocher du niveau économique des États membres les plus avancés, ’la stabilité du système est importante’.

’Lorsque je dis ça, je n’adresse pas quelque message à un certain gouvernement ou une certaine personne politique, mais je parle en général, comme un ami sincère de la Roumanie’, a précisé le président de la CE.

’Les conflits politiques sont normaux dans une démocratie et il est important de les administrer de sorte que la crédibilité de nos pays ne soit pas affectée à l’étranger. La confrontation politique peut avoir lieu, elle est normale, mais, quand il s’agit de questions au niveau européen, il faut avoir la minime sagesse et le bon sens de collaborer dans le sens de transmettre un message cohérent et stable’, a conclu le chef de l’exécutif communautaire.

M. Barroso a précisé que’c’est mon message à la Roumanie, à tous nos partenaires (de l’UE - ndlr) voire à mon pays’.

Le Premier ministre Tariceanu est optimiste quant au rapport de suivi de la Commission européenne

Bruxelles, 12 juin(Rompres) - Les progrès réalisés après l’adhésion à l’Union européenne donnent le droit à la Roumanie d’attendre avec confiance le rapport que la Commission européenne rendra public à la fin de ce mois, a déclaré ce mardi, à Bruxelles, le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, à l’issue de l’entretien avec le président de la CE, Jose Manuel Barroso, transmet le correspondant de la Rompres.

Le Premier ministre s’est dit sûr que l’évaluation sur la base de lequelle sera réalisé le rapport sera objective.

Le président de la Commission européenne a pour sa part affirmé que la décision adoptée par l’UE visant l’admission de la Roumanie et de la Bulgarie le 1er janvier 2007 avait été correcte.

Le rapport que l’exécutif européen présentera à la fin de ce juin sur les progrès de la Roumanie et de la Bulgarie dans les domaines du combat contre la corruption et de la réforme du système juridique sera ’objectif’, les conclusions finales n’étant pas encore été tirées, a déclaré le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, ce mardi, à Bruxelles, après l’entrevue avec le Premier ministre Tariceanu.

’Bien des spéculations ont existé visant l’éventualité d’activation de la clause de sauvegarde pour la Roumanie et la Bulgarie, mais je vous conseille de les ignorer parce que les conclusions finales n’ont par été tirées’, a dit le président de la CE.

Il a relevé préférer discuter à base de faits, pas de spéculations, insistant sur le fait que le rapport qui sera présenté à la fin de ce juin sera ’objectif, correct et exigent’.

’Là où des progrès existent, nous les mentionnerons et appliquerons le même principe dans les domaines où des dysfonctions persistent’, a ajouté M Barroso, expliquant que le véritable problème était la crédibilité des deux pays.

’D’une part, la crédibilité vis-à-vis des citoyens roumains, qui doivent voir que les réformes sont en cours et que la Roumanie a un système judiciaire correct et, d’autre, la crédibilité extérieure, qui montre que la solidarité existe de tous les États membres dans le combat commun contre la corruption’, a dit le président de la Commission européenne.

Il a expliqué que cette crédibilité ’était ’cruciale’ pour la stabilité politique et pour convaincre les compagnies étrangères à investir. Cette crédibilité est essentielle ’pour la confiance dans la Roumanie, qui est un membre très important de l’Union comme une communauté fondée sur des principes essentiels tels l’État de droit et la responsabilité démocratique’, a indiqué Jose Manuel Barroso. Il a salué ’la très bonne coopération’ avec le Premier ministre Tariceanu, ajoutant que les autorités roumaines avaient envoyé à temps les rapports exigés et fourni des efforts pour répondre aux sollicitations de la Commission européenne.

Dans un autre ordre d’idées, M. Barroso s’est dit reconnaissant du ’soutien de la Roumanie dans le règlement des questions institutionnelles de l’Union européenne’, étant optimiste qu’au sommet de l’UE de la semaine prochaine ’on pourra convenir de mettre à la disposition de l’Union les instruments nécessaires pour aborder les questions d’importance globale sur lesquelles nos citoyens souhaitent nous concentrer’.

[Roumanie.com]

 
      e-mail   Ajouter aux favoris (ne fonctionne pas avec Chrome)     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Klaus Iohannis, le nouveau président de droite de la Roumanie (17/nov./2014)
Les Roumains ont voté massivement dimanche 16 novembre 2014, au 2e tour, pour leur nouveau président. Selon les sondages à la sortie de urnes, le candidat de centre droite, Klaus Iohannis, professeur de physique à l’université et actuel maire de (...)

Résultat des élections présidentielles 2009 en Roumanie : Basescu réélu (7/déc./2009)
Traian Basescu, Mircea Geoana [photo : Agerpres] Différence entre Traian Băsescu et Mircea Geoană : 77.944 votes Le candidat à l’élection présidentielle en Roumanie Traian Băsescu (centre-droit) mène avec 50,37% du nombre de votes exprimés, tandis (...)

Roumanie : Basescu et Geoana au 2e tour de l’élection présidentielle (22/nov./2009)
Résultats des votes du 1er tour de l’élection présidentielle 2009 Traian Basescu (Parti démocrate libéral, PD-L, centre-droit), et le candidat de l’alliance de gauche entre le Parti social démocrate (PSD) et le Parti conservateur (PC) Mircea Geoana, (...)

Tariceanu critique l’attitude "humble" de la Roumanie (26/sep./2008)
Bucarest, 26 sept /Agerpres/ - le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu (président du Parti national libéral - PNL, au pouvoir), a identifié les priorités immédiates de la Roumanie, à savoir la santé, le développement rural et les investissements. (...)

La Roumanie, un pays de contrastes (24/sep./2008)
Bucarest, 24 sept /Agerpres/ - Le président de la Roumanie, Traian Basescu, a déclaré ce mercredi, devant les deux chambres du Parlement, que la Roumanie reste un pays de contrastes et qu’il a deux déficiences majeures : un déficit de démocratie et (...)

Elections législatives Roumanie. "Le vote de novembre prochain, un vote décisif" (22/sep./2008)
Bucarest, 22 sept(Agerpres) - Le président du Parti national libéral (PNL, au pouvoir), le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, a déclaré ce lundi que la future campagne électorale pour les élections législatives sera une confrontation "cruciale" (...)

Theodor Stolojan : "nous gouvernerons la Roumanie" (12/sep./2008)
Bucarest, 12 sept /Agerpres/ - La Conférence nationale PD-L a validé vendredi à l’unanimité la candidature de Theodor Stolojan à la fonction de Premier ministre, si les démocrates-libéraux devaient former le futur Gouvernement à la suite des prochaines (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / Toute l'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . sociétés . emploi . opportunités d'affaires . spectacles . musique . industrie . tourisme . société . gouvernement . économie . union européenne . salons . vacances . marché roumain . études . sport . art . sciences . littérature ... Roumains. Journaux roumains : ZIAR.COM

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France