Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

juin 2007

Politique Roumanie : revue de presse du 7 et 8 juin 2007

Bucarest, 8 juin /Rompres/ - La presse bucarestoise de ce vendredi se penche sur l’ouverture à Bucarest de la Conférence à haut niveau de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), les tentatives des partis politiques de former une majorité parlementaire, la présentation en séance du Parlement de la motion de censure introduite par le Parti démocrate (PD), la position adoptée par les partis politiques avant les consultations ce vendredi avec le chef de l’Etat.

La Conférence à haut niveau de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe ayant pour thème le combat de la discrimination a démarré jeudi à Bucarest et durera deux jours, note le journal Cotidianul. Les travaux ont été ouverts par le président roumain Traian Basescu. Ont également eu des interventions le prince Hassan bin Talal de Jordanie, le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Morations, président de l’OSCE en exercice. Le professeur Elie Wiesel, lauréat du Prix Nobel de la Paix a transmis un message vidéo, qui a été présenté jeudi pendant les travux.

’’Hier ont continué les négociations souterraines et les tâtonnements entre partis visant à la création d’une majorité parlementaire’, écrit le journal Ziarul Financiar.

La presse informe que les consultations entre le Parti national libéral (PNL, au pouvoir) et le Parti social démocrate (PSD, opposition) ont été annulées, les sociaux-démocrates ne se présentant plus à cette rencontre, mécontents de ce que le président libéral, le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu avait dit quelques heures avant sur les couloirs du Parlement ’la possibilité que le PSD fasse partie du gouvernement, aux côtés du PNL, n’existe pas’.

Se penchant sur le même sujet, le journal Bursa écrit pour sa part que les PSD-istes ont examiné de tous les points de vue quelle signification pourrait avoir la déclaration publique de M. Tariceanu et ils sont arrivés à la conclusion que cette rencontre ne pouvait plus avoir lieu car ’les PSD-istes commencent à comprendre qu’il n’est pas avantageux le rôle de ’mal nécessaire’ qui leur a été distribué sur la scène de la guerre entre le Président et le Gouvernement’.

La motion de censure du Parti démocrate (PD, opposition) a été présentée jeudi en séance plénière du Parlement, écrit Ziarul Financiar, précisant que les parlementaires se prononceront lundi sur elle. ’Le PSD ne votera pas cette motion et il prépare une autre. Le PNL menace d’introduire une autre motion de censure si Traian Basescu donne au PSD le mandat de former le gouvernement. Tout se négocie’, écrit le journal cité.

Le quotidien Curentul aborde le même sujet et écrit que le Premier ministre commence à ne plus tenir, dans les conditions où malgré son optimisme affiché, ’il compte les heures qui restent jusqu’à son débarquement’. Un avis tout à fait contraire exprime le journal Evenimentul Zilei qui écrit dans un article intitulé ’Tariceanu pourrait échapper’ que les discussions de coulisses entre Geoana (le leader social-démocrate Mircea Geoana, ndlr), Tariceanu et Basescu sont arrivées à une impasse et cette situation est à l’avantage du Premier ministre qui pourrait continuer son mandat.

Le quotidien Ziua écrit que les partis n’ont pas réussi au bout de deux semaines de négociations à identifier une nouvelle majorité parlementaire. La lutte pour le pouvoir a des effets destructifs, les acteurs politiques recourant à un langage et à des attitudes gênants.

’Les nerfs des politiciens semblent céder et aujourd’hui c’est le jour J, quand à Cotroceni (le Palais de Cotroceni, siège de la présidence, ndlr) une solution pour notre calme devrait être trouvée. Le PSD voudrait accéder au pouvoir, mais il nie avoir demandé un nombre de ministères aux libéraux. (...) Le PSD se rendra à Cotroceni mais il ne soutient pas la formule PNL-PD-PLD. Les démocrates restent en attente après la rencontre avec le PSD, et le PNL est prêt à offrir des garanties aux sociaux-démocrates quant au soutien à leurs propres projets, mais cela après que ladite motion de censure ne sera pas votée. Le Palais de Cotroceni de connivence avec le PD a décidé d’exclure le PSD des variantes envisagées pour la majorité parlementaire, ce qui rend encore plus enchevêtrée la situation’, écrit le journal cité.

Dans l’article intitulé ’Un gouvernement PSD’, le journal Ziua note encore que la déroute règne dans les rangs des sociaux-démocrates à tous les niveaux car ’la tentation du pouvoir est grande ... Et cela d’autant plus dans les conditions où les libéraux ne se sont pas avérés être des partenaires viables pour le PSD. Ni des adversaires redoutables de Basescu et du PD’. ’Il reste pourtant à voir si les PSD-istes ne seront pas vaincus par la crainte d’une farce type Basescu. Qui pourrait ne pas respecter sa parole. Et ce que le PSD ne souhaite pas pourrait se déclencher ainsi. Les élections anticipées. Le supposé gouvernement PSD se tourmente, avant qu’il soit né, entre la tentation du pouvoir et la crainte d’être trompé’, note Ziua.

Le journal Adevarul estime que ’les PSD ont établi que le règlement de la crise politique était une tâche qui revenait au président Traian Basescu et au Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu. Réunie en séance extraordinaire, la direction du PSD a établi que les sociaux-démocrates resteraient à l’Opposition’, précise Adevarul.

Revue de presse du 7 juin 2007

Bucarest, 7 juin(Rompres) - Les rounds de négociations entre les partis politiques pour la formation d’un nouveau gouvernement, l’intention de London Stock Exchange (LSE) de développer des relations avec les courtiers de Roumanie, le vote de la Roumanie pour la diminution des tarifs de roaming à la réunion du Conseil pour les Transports, Les Télécommunications et d’Énergie de l’Union européenne, ainsi que la croissance des rendements à la Bourse des Valeurs de Bucarest sont les principaux sujets abordés par la presse bucarestoise de ce jeudi.

Sous le titre ’Négociations sur tous les fronts’, Romania libera écrit que les acteurs politiques font et démolissent des scénarios. Les libéraux disent que l’actuel exécutif doit mener son mandat à bout. Le Parti démocrate (PD, opposition) voudrait accéder de nouveau au pouvoir aux côtés du Parti national libéral (PNL, au pouvoir), mais sans Tariceanu comme Premier ministre. Les sociaux-démocrates (Parti social démocrate, PSD, opposition) voudraient un cabinet monocolore. Selon des sources du PNL, Tariceanu craint que, si la motion de censure déposée par le PD est adoptée et il est destitué de la tête du cabinet, il perde aussi la fonction de président du parti, Crin Antonescu et Ludovic Orban s’apprêtant déjà à se porter candidats à la présidence des libéraux.

’Les libéraux dans les tranchées : soit Tariceanu comme Premier ministre, soit le PNL en opposition’, écrit Ziarul Financiar. Le PNL ne fera aucune alliance de gouvernement avec le PSD et il préfère l’opposition à la variante de rester au gouvernement sans Tariceanu comme Premier ministre, relève le libéral Bogdan Olteanu, président de la Chambre des Députés.

’Le problème de renoncer à Calin Popescu-Tariceanu ne se pose aucunement. Mais nous ne ferons pas, selon moi, de cabinet avec le PSD’, dit Bogdan Olteanu.

Evenimentul Zilei écrit dans l’article intitulé ’Tariceanu assiégé’ que, sur la scène politique sont négociées, en grand secret, deux variantes de cabinet qui ne prennent pas en compte l’actuel Premier ministre. Trois décisions sont attendues les deux prochains jours pour clarifier la situation sur la scène politique roumaine : la première, que les libéraux renoncent à Tariceanu et forment un gouvernement avec le PD et le Parti libéral démocrate (PLD) ; la seconde, que le PSD offre à Traian Basescu la tête de Tariceanu et lui permettre à désigner un Premier ministre agréé ; la troisième, que le PSD forme l’exécutif, à l’invitation du président Basescu.

’Tariceanu ne veut pas rencontrer Basescu’, indique Gândul, précisant que le Premier ministre Tariceanu n’envisage pas de se rendre aux consultations de vendredi avec le président Basescu, au Palais de Cotroceni. La délégation du PNL dira à Traian Basescu que ces négociations sont inconstitutionnelles aussi longtemps qu’un Premier ministre en exercice existe.

Le quotidien Adevarul écrit dans l’article intitulé ’Basescu ouvre la voie de Geoana au gouvernement’ que les négociations de vendredi au Palais de Cotroceni sont considérées par les invités comme un simple pas dans la direction de la formation d’un cabinet PSD. Le PNL rejettera presque certainement l’offre d’une collaboration avec le PLD et le PD ; par la suite, le président Basescu pourra dire que la seule solution serait d’accepter un Premier ministre social-démocrate.

Sous le titre ’Nicolae Vacaroiu nie une éventuelle intervention en faveur du groupe Carrefour’, Ziarul Financiar informe que le président du Sénat, Nicolae Vacaroiu, a qualifié de fabulations les informations visant l’intervention de son homologue français Christian Poncelet en faveur de l’ouverture d’un hypermarché Carrefour en Roumanie, précisant ne pas avoir eu d’entrevues privées avec celui-ci.

[Roumanie.com]

 
      e-mail   Ajouter aux favoris (ne fonctionne pas avec Chrome)     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Klaus Iohannis, le nouveau président de droite de la Roumanie (17/nov./2014)
Les Roumains ont voté massivement dimanche 16 novembre 2014, au 2e tour, pour leur nouveau président. Selon les sondages à la sortie de urnes, le candidat de centre droite, Klaus Iohannis, professeur de physique à l’université et actuel maire de (...)

Résultat des élections présidentielles 2009 en Roumanie : Basescu réélu (7/déc./2009)
Traian Basescu, Mircea Geoana [photo : Agerpres] Différence entre Traian Băsescu et Mircea Geoană : 77.944 votes Le candidat à l’élection présidentielle en Roumanie Traian Băsescu (centre-droit) mène avec 50,37% du nombre de votes exprimés, tandis (...)

Roumanie : Basescu et Geoana au 2e tour de l’élection présidentielle (22/nov./2009)
Résultats des votes du 1er tour de l’élection présidentielle 2009 Traian Basescu (Parti démocrate libéral, PD-L, centre-droit), et le candidat de l’alliance de gauche entre le Parti social démocrate (PSD) et le Parti conservateur (PC) Mircea Geoana, (...)

Tariceanu critique l’attitude "humble" de la Roumanie (26/sep./2008)
Bucarest, 26 sept /Agerpres/ - le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu (président du Parti national libéral - PNL, au pouvoir), a identifié les priorités immédiates de la Roumanie, à savoir la santé, le développement rural et les investissements. (...)

La Roumanie, un pays de contrastes (24/sep./2008)
Bucarest, 24 sept /Agerpres/ - Le président de la Roumanie, Traian Basescu, a déclaré ce mercredi, devant les deux chambres du Parlement, que la Roumanie reste un pays de contrastes et qu’il a deux déficiences majeures : un déficit de démocratie et (...)

Elections législatives Roumanie. "Le vote de novembre prochain, un vote décisif" (22/sep./2008)
Bucarest, 22 sept(Agerpres) - Le président du Parti national libéral (PNL, au pouvoir), le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, a déclaré ce lundi que la future campagne électorale pour les élections législatives sera une confrontation "cruciale" (...)

Theodor Stolojan : "nous gouvernerons la Roumanie" (12/sep./2008)
Bucarest, 12 sept /Agerpres/ - La Conférence nationale PD-L a validé vendredi à l’unanimité la candidature de Theodor Stolojan à la fonction de Premier ministre, si les démocrates-libéraux devaient former le futur Gouvernement à la suite des prochaines (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / Toute l'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . sociétés . emploi . opportunités d'affaires . spectacles . musique . industrie . tourisme . société . gouvernement . économie . union européenne . salons . vacances . marché roumain . études . sport . art . sciences . littérature ... Roumains. Journaux roumains : ZIAR.COM

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France