Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

janvier 2007

Roumanie : l’affaire du Château de Dracula


JPEG - 18.8 ko

La princesse Ileana de Roumanie, qui a pris le voile sous le nom de mère Alexandra au monastère orthodoxe de la Transfiguration, à Ellwood City, Pennsylvanie (USA), a laissé par testament ses propriétés immobilières dont le Château de Bran (château près de Brasov, dans le centre de la Roumanie, connu aussi sous le nom de Château de Dracula), à ses enfants : Stefan de Habsbourg, Alexandra Baillou, Dominic de Habsbourg, Marie-Magdalena Holzhausen et Elsabeth Sandhoher. Ces données apparaissent dans son testament, révélé jeudi dernier par la Rompres.

D’autre part, la princesse devenue religieuse a mentionné clairement dans son testament que "les biens personnels, les biens des foyers et les autos" étaient donnés au fonds du monastère de la Transfiguration d’Ellwood, au bénéfice de cet établissement. Et dans ce testament rédigé en 1990, la princesse Ileana laissait tous ses droits littéraires, les droits d’auteur et les redevances enregistrées sur son nom, y compris tous les droits d’auteur afférents aux livres et aux mémoires de sa mère (la reine Marie de Roumanie) au monastère.

Le président de l’Institut national de consulting immobilier de Roumanie, Artur Silvestri, a lancé lors d’une émission télévisée une nouvelle hypothèse : l’État roumain devrait restituer le château au monastère d’Elwood City, car la mère de l’actuel héritier, Dominic de Habsbourg, est entrée dans un ordre monacal et que de ce fait tous ses biens deviennent ceux de son ordre.

Cette idée a été infirmée par Ingrid Zaarour, présidente de l’Autorité nationale pour la restitution des propriétés. Madame Zaarour a déclaré à Rompres que cette information n’était pas recevable : "Nous avons analysé tout le dossier, nous avons le registre foncier et la princesse Ileana a laissé un testament à la famille de Habsbourg".

Le Conseil départemental de Brasov s’est dit prêt à payer en 10 ans la somme de 60 millions d’euros sollicitée par Dominic de Habsbourg, mais le Ministère de la culture et des cultes, qui bénéficie du droit de préemption pour l’éventuel achat du château, est d’avis que la somme est exorbitante. Adrian Iorgulescu, ministre de la culture, a relevé que, si les propriétaires souhaitaient vendre le Château de Bran, ils devraient faire tout d’abord une offre au ministère. Il a estimé que le prix du château serait aux alentours de 15 millions d’euros.

Le Château de Bran est l’objectif touristique le plus important du département de Brasov, et une source de revenus pour la localité de Bran, qui vit de l’exploitation de celui-ci. Le maire de Bran, Gheorghe Hermeneanu, s’est dit très heureux de l’intention du Conseil départemental de racheter le château.

Le château a été restitué en mai 2006 au propriétaire de droit, Dominic de Habsbourg, avec la condition selon laquelle celui-ci restera un musée pendant trois ans. La première trace écrite du château remonte à novembre 1377 et en 2007 il fêtera son 630e anniversaire. Il a été transféré en 1498 dans le district de Brasov et en 1920 la communauté de cette ville l’a donné à la Maison royale de Roumanie. Dans le testament de la reine Marie, en 1933, le château est attribué à la princesse Ileana, qui est devenue religieuse sous le nom d’Alexandra. Le château a été confisqué en 1948 par le régime communiste.

Le texte intégral du testament de la princesse Ileana peut être déchargé gratuitement sur le site de Rompres, section Service national.


L’Eglise orthodoxe intervient dans le scandale de la restitution du Château de Bran, relève le quotidien Adevarul, tout en précisant que le testament de la princesse Ileana, religieuse, pourrait être frappé de nullité, étant donné que, selon les dispositions du droit canonique, tous les biens qu’elle a détenus sont devenus automatiquement la propriété du monastère orthodoxe Elwood.

Les représentants de l’Eglise orthodoxe de Roumanie, mais aussi l’analyste immobilier Artur Silvestri présentent de nombreux arguments à l’appui de cette opinion. Par contre le père Alexandru Stan - spécialiste de droit ecclésiastique - affirme qu’"il y a dans le droit ecclésiastique un délai de prescription de 30 ans. Ainsi, celui qui a soigné de bonne foi la propriété en question, en devient, passé ce délai, le propriétaire de droit, en l’occurence, dans le cas du Château de Bran, l’Etat roumain".

Le Château de Bran a été bâti en 1378 et a appartenu jusqu’en 1920 à la communauté locale, puis est entré dans la propriété de la Famille royale, par acte de donation. Il a été reçu par la princesse Ileana (1909-1991) de sa mère, la reine Maria de Roumanie (1875-1938). Pendant le régime communiste, le château a été propriété de l’Etat roumain et musée public d’histoire médiévale.
[source : Rompres]

[Roumanie.com]

 
      e-mail   Ajouter aux favoris (ne fonctionne pas avec Chrome)     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Une forêt de Roumanie dans le top des lieux les plus effrayants (16/déc./2014)
La forêt de Hoia-Baciu, dans le département de Cluj en Transylvanie (Roumanie), apparaît dans le top 5 des lieux les plus effrayants du monde, d’après un classement réalisé par le site Movie Pilot. Selon la source citée, la forêt est décrite comme (...)

Roumanie : Sibiu dans le classement des villes les plus attractives (26/jui./2012)
La ville de Sibiu - Capitale culturelle européenne en 2007, a été citée par le quotidien britannique The Guardian parmi les 50 villes les plus attractives du monde. La citadelle médiévale, la Grande place, où se trouve le Palais Samuel von Brukenthal, (...)

Bucarest, Roumanie : les vols low-cost vont à l’aéroport Henri Coanda (22/fév./2012)
Aéroport international Henri Coanda Les vols low-cost seront déplacés à l’Aéroport international Henri Coanda - Otopeni de Bucarest, à partir du 25 mars 2012, à la même date que le passage aux nouveaux horaires d’été. La taxe aéroportuaire que les (...)

Le ski en Roumanie pour les fêtes de fin d’année (30/déc./2011)
En Roumanie, les stations de ski traditionnellement les plus prisées par les Bucarestois et les habitants de la région de Munténie (Muntenia) sont ceux de Poiana Brasov, de Sinaia, de Predeal, de Azuga et de Busteni. Cette année, comme tous les (...)

Aéroports à Bucarest : vols d’affaires à Baneasa et vols low cost à Otopeni (11/jan./2011)
D’après l’agence de presse Mediafax, le Ministère des transports roumain prévoit de réserver d’ici 2012-2013 l’aéroport Baneasa de Bucarest aux vols d’affaires et vols première classe, et va donc transférer les vols low cost à l’aéroport international (...)

Roumanie : pneus neige et chaînes obligatoires en hiver (12/nov./2010)
Les conducteurs roumains seront obligés d’équiper leur véhicule de pneus neige et de chaînes en hiver, et ceci dès novembre. La Ministre des transports Anca Boagiu a déclaré que les conducteurs qui causeront des accidents à cause de voitures mal (...)

Roumanie : Le prince Charles achète une maison en Transylvanie (7/jui./2010)
Le Prince Charles, héritier de la Couronne de Grande-Bretagne, a acquis une résidence secondaire en Roumanie, dans la vallée de Zălan (Valea Zălanului), un hameau de seulement 150 habitants dans le département de Covasna, en Transylvanie. Le village (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / Toute l'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . sociétés . emploi . opportunités d'affaires . spectacles . musique . industrie . tourisme . société . gouvernement . économie . union européenne . salons . vacances . marché roumain . études . sport . art . sciences . littérature ... Roumains. Journaux roumains : ZIAR.COM

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France