Roumanie.com : la Roumanie objectivement Actualités Roumanie :   Romanian news in English Romaniapress Stiri si ziare romanesti Ziar.com par DIRECTWAY
ROUMANIE . COM - Informations & Actualités - Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web  

août 2007

Roumanie : revue de presse du 23 août 2007


Bucarest, 23 août /Rompres/ - L’établissement de la date des élections pour le Parlement européen (PE), les réactions politiques au sujet de la motion de censure annoncée par le Parti social démocrate (PSD, d’opposition), les déclarations du président Traian Basescu sur les accusations de corruption lancées par la République de Moldavie à l’adresse d’un diplomate roumain de Chisinau, l’alerte quant à la possible présence de la dioxine (substance cancérigène) dans certaines livraisons de yogourt sont les principaux sujets évoqués jeudi par la presse bucarestoise.

Le Gouvernement a établi mercredi, le 22 août, que les élections pour désigner les représentants de la Roumanie au PE seraient organisées le 25 novembre, relève le journal Curentul. L’organisation dans de bonnes conditions du scrutin est très importante, a déclaré, mercredi, le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, assurant que les élections seraient correctes, souligne également le journal cité.

Par la publication au Journal officiel de la décision prise mercredi sur la date des élections européennes, le processus électoral suspendu au mois de mars (les élections pour le PE avaient été prévues, au départ, pour le 13 mai dernier, ndlr) sera repris, relève Evenimentul zilei. Les partis ayant déposé leurs listes de signatures de soutien aux candidatures doivent déposer au Bureau électoral central (BEC) jusqu’au 25 septembre, 60 jours avant la date des élections, leurs listes de candidats, souligne le même quotidien.

Dans une interview accordée au journal Adevarul, le président de la Chambre des Députés, le libéral Bogdan Olteanu, affirme que le Parti national libéral (PNL, au pouvoir) est prêt à accepter les élections anticipées, même si elles sont contre-productives pour la Roumanie. Dans la vision du président de la Chambre des Députés, ni la cooptation du PSD au Cabinet Tariceanu II, ni le soutien d’un autre gouvernement ne constituent pas des options valables pour le PNL. Bogdan Olteanu se déclare sceptique quant à l’adoption par le Législatif de la motion PSD.

Le quotidien Romania libera relève que, mercredi, à Timisoara (ouest), le président PSD, Mircea Geoana, a avancé une variante de compromis sur la mise en place d’un nouveau gouvernement, acceptant que le PSD gouverne aux côtés d’un autre parti.

Le quotidien Ziua apprend qu’un représentant de la Roumanie fait partie d’une commission tout à fait spéciale du Parlement européen (PE), chargée de la réforme de l’Union européenne (UE), de la réécriture du projet de Constitution à la redéfinition de l’algorithme des membres du PE et du nombre de commissaires de la Commission européenne. Adrian Severin, président du groupe parlementaire PSD à Strasbourg et à Bruxelles, est, aux côtés d’Alain Lamassoure (France, Union pour un Mouvement populaire, membre PPE-DE), rapporteur pour la création du projet de la grande réforme de l’UE, au sein de la Commission pour des Affaires constitutionneles du PE, relève Ziua.

Le journal Adevarul, comme, d’ailleurs, l’ensemble de la presse, relève que le président Traian Basescu a utilisé, pour la première fois, un langage dur à l’adresse des autorités de Chisinau, disant que les accusations formulées à l’encontre d’un diplomate roumain, suspect de trafic de visas, constituaient ’’la dernière agression orchestrée’’. Traian Basescu a déclaré que la riposte de la Roumanie serait dure, sans toutefois préciser en quoi elle consisterait, relève le journal Adevarul. Le chef de l’État roumain faisait ces déclarations mardi soir, lors de sa présence à l’École d’été ’’communautés roumaines et identité européenne’’.

’’Basescu promet à Chisinau une réponse ’extrêmement dure’ dans le scandale des visas’’, souligne, aussi, le journal Gândul. ’’Le président Traian Basescu suggère que le scandale des visas de Chisinau, au centre duquel se trouve un diplomate roumain, a été une mise en scène et promet que Bucarest aura une réaction dure à ’l’agression’ des autorités moldoves’’, relève Gandul. Les visas pour les Moldoves, a précisé Traian Basescu, ne sont pas accordés par le Consulat de Chisinau, mais par Bucarest, de sorte que le fonctionnaire ne pouvait faciliter l’obtention d’aucun visa, rappelle le même quotidien.

Les relations entre Bucarest et Chisinau se sont détériorées dernièrement, en dépit d’une relation bonne existante entre les présidents Basescu et Voronin affichée en décembre 2004, écrit Ziarul financiar, tout en précisant que Traian Basescu avait effectué sa première visite à l’étranger en qualité de chef de l’État dans la République de Moldavie. ’’Voronin a pourtant reculé se réorientant vers l’Est (...) Le président moldove a refusé d’ouvrir deux nouveaux consulats roumains dans la République de Moldavie, à Cahul et à Balti’’.

’’L’alerte européenne a remis au centre de l’attention le problème des additifs’’, écrit le quotidien Bursa. L’autorité nationale sanitaire vétérinaire et pour la sécurité des aliments (ANSVA) a reçu le 14 août dernier une notification par le Système rapide d’alerte pour les aliments et les fourrages, signalant la présence dans certains produits de la gomme de guar, possiblement contaminée à la dioxine. En conséquence, l’ANSVA a annoncé le retrait des yaourts susceptibles d’être contaminés à la dioxine et précisé attendre les résultats de tests effectués par le laboratoire de référence de l’UE, rappelle Bursa.

Le SRI devrait saisir le Parquet s’il a des informations sur les écoutes illégales des téléphones, affirme Tariceanu

Bucarest, 23 août /Rompres/ - Le Service roumain d’informations (SRI) devrait saisir le Parquet s’il a des informations sur les mises sur écoute des téléphones de certains dignitaires, réalisées par des sociétés privées aux fins de chantage, a affirmé jeudi le Premier ministre, Calin Popescu-Tariceanu, à Targu Mures (centre).

’Si le SRI a des informations à cet égard, il a l’obligation légale d’en saisir le Parquet qui devrait ouvrir aussitôt une enquête’, a dit le Premier ministre ajoutant qu’il ne détient aucune information à cet égard.

Le colonel SRI, Eugen Iorga, a déclaré mercredi, dans le cadre des débats de la Commission juridique du Sénat sur les lois de la sécurité nationale, qu’une série de sociétés privées déroulent des activités clandestines, suivies du chantage contre certaines personnalités publiques, raison pour laquelle il proposait que le SRI soit autorisé à prévenir de telles activités.

Nicolae Vacaroiu : Le PSD a commis une erreur dans la deuxième partie de la démarche visant la suspension du président

Bucarest, 23 août /Rompres/ - Le Parti social démocrate (PSD, d’opposition) a commis une erreur dans la deuxième partie de la démarche visant la suspension du président Traian Basescu de ses fonctions, du fait de ne pas s’être arrêté à la suspension de celui-ci dans le Parlement et d’avoir accepté l’organisation d’un référendum, a déclaré le président du Sénat, Nicolae Vacaroiu, dans une interview accordée à l’agence ROMPRES.

’’Les choses devaient s’arrêter au niveau de la sanction parlementaire et nous ne devions pas aller jusqu’au référendum, lors duquel nous n’avons pas été capables d’expliquer aux gens le danger réel de certains dérapages vers le totalitarisme dirigés depuis le Cotroceni (siège de la Présidence ndlr). Notre incapacité a transformé Traian Basescu en victime’’, a affirmé Nicolae Vacaroiu.

Le président du Sénat a souligné, toutefois, que, sur le fond, le PSD n’a pas eu tort, étant donné que Traian Basescu ’’a été et continue d’être en violation de la Constitution, une manière de diriger le pays qui doit être sanctionnée’’.

Dans le même contexte, Nicolae Vacaroiu a affirmé que, bien qu’il soit au Pouvoir, Traian Basescu adopte un comportement comme s’il était dans l’Opposition, à l’instar, également, du Parti démocrate (PD), quand ce parti était dans le gouvernement.

Nicolae Vacaroiu a dit qu’à l’exception du PD, le chef de l’État traite tous les partis et le Gouvernement en ennemis, tout ceci relevant de ’’la tactique’’ censée lui permettre, lors des prochaines élections, ’’d’être aux côtés de la masse de citoyens mécontents et de promouvoir son propre parti’’.

[Roumanie.com]

 
      e-mail   Ajouter aux favoris (ne fonctionne pas avec Chrome)     Imprimer cet article
 
 Tous droits réservés, reproduction interdite Copyright © DIRECTWAY - ROUMANIE.COM
 
VOIR AUSSI

Klaus Iohannis, le nouveau président de droite de la Roumanie (17/nov./2014)
Les Roumains ont voté massivement dimanche 16 novembre 2014, au 2e tour, pour leur nouveau président. Selon les sondages à la sortie de urnes, le candidat de centre droite, Klaus Iohannis, professeur de physique à l’université et actuel maire de (...)

Résultat des élections présidentielles 2009 en Roumanie : Basescu réélu (7/déc./2009)
Traian Basescu, Mircea Geoana [photo : Agerpres] Différence entre Traian Băsescu et Mircea Geoană : 77.944 votes Le candidat à l’élection présidentielle en Roumanie Traian Băsescu (centre-droit) mène avec 50,37% du nombre de votes exprimés, tandis (...)

Roumanie : Basescu et Geoana au 2e tour de l’élection présidentielle (22/nov./2009)
Résultats des votes du 1er tour de l’élection présidentielle 2009 Traian Basescu (Parti démocrate libéral, PD-L, centre-droit), et le candidat de l’alliance de gauche entre le Parti social démocrate (PSD) et le Parti conservateur (PC) Mircea Geoana, (...)

Tariceanu critique l’attitude "humble" de la Roumanie (26/sep./2008)
Bucarest, 26 sept /Agerpres/ - le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu (président du Parti national libéral - PNL, au pouvoir), a identifié les priorités immédiates de la Roumanie, à savoir la santé, le développement rural et les investissements. (...)

La Roumanie, un pays de contrastes (24/sep./2008)
Bucarest, 24 sept /Agerpres/ - Le président de la Roumanie, Traian Basescu, a déclaré ce mercredi, devant les deux chambres du Parlement, que la Roumanie reste un pays de contrastes et qu’il a deux déficiences majeures : un déficit de démocratie et (...)

Elections législatives Roumanie. "Le vote de novembre prochain, un vote décisif" (22/sep./2008)
Bucarest, 22 sept(Agerpres) - Le président du Parti national libéral (PNL, au pouvoir), le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, a déclaré ce lundi que la future campagne électorale pour les élections législatives sera une confrontation "cruciale" (...)

Theodor Stolojan : "nous gouvernerons la Roumanie" (12/sep./2008)
Bucarest, 12 sept /Agerpres/ - La Conférence nationale PD-L a validé vendredi à l’unanimité la candidature de Theodor Stolojan à la fonction de Premier ministre, si les démocrates-libéraux devaient former le futur Gouvernement à la suite des prochaines (...)

 

DIRECTWAY . internet publicité & actualités . Z I A R . C O M

ROUMANIE.COM : Le magazine francophone d'actualité roumaine le plus consulté sur le web - Le site des échanges commerciaux, culturels et touristiques avec la Roumanie / Toute l'actualité roumaine : politique . affaires . commerce . entreprises . sociétés . emploi . opportunités d'affaires . spectacles . musique . industrie . tourisme . société . gouvernement . économie . union européenne . salons . vacances . marché roumain . études . sport . art . sciences . littérature ... Roumains. Journaux roumains : ZIAR.COM

ROUMANIE.COM - ISSN 1765-2820 - sur le web depuis 1996 - publication, réalisation et hébergement web : DIRECTWAY
Tous droits réservés, reproduction interdite - Copyright © 1996-2017 - DIRECTWAY, France