décembre 2006

Capitale culturelle européenne 2007 : Sibiu, en Roumanie

Le maire de Sibiu, Klaus Johannis a expliqué dans un interview pourquoi cette ville est la première de Roumanie à avoir obtenu, pour 2007, le statut de Capitale culturelle européenne.

Sibiu est devenu Capitale culturelle européenne en vertu d’une relation spéciale avec la ville de Luxembourg, affirme le maire Johannis. "Luxembourg avait été élu Capitale culturelle européenne pour l’année 2007. En vertu des statuts des capitales culturelles, il lui était possible d’inviter une ville partenaire d’un pays qui n’était pas encore membre de l’Union européenne. Luxembourg nous a choisis, et invités à nous présenter avec elle devant le jury. Nous avons complété les dossiers, et en mai 2004 le choix a été fait.", affirme le maire de Sibiu.

Une raison de ce choix, affirme M. Johannis, concerne l’histoire commune des deux pays. Une autre raison est un projet culturel mené par les partenaires de Luxembourg les dernières années.
La relation historique entre les deux villes est très intéressante : "Il y a 850 ans, des colons qui sont venus au sud de la Transylvanie et ont fondé ici des villes et des villages, venaient aussi de la région du Grand Duché du Luxembourg. On pourrait dire que nous, les Allemands de Transylvanie, nous sommes les descendants des colons partis du Luxembourg il y a 850 ans."
Le lien culturel plus récent est apparue dans le cadre d’un projet de restauration. Il s’agit de la restauration de la Maison Luxembourg, située Petite Place de Sibiu. "Grâce à ce projet, entamé en 1998 et finalisé en 2003, il y a eu des visites réciproques, et une relation très forte s’est créée entre Luxembourg et Sibiu. Ces deux raisons ont contribué au rapprochement entre nous.", a ajouté M. Johannis.

"Je pense que le statut de Capitale culturelle européenne encourage la venue d’investisseurs, comme jusqu’à présent. Cependant, j’espère que des investisseurs viendront dans un domaine qui n’est pas très bien développé à Sibiu, à savoir le tourisme. Je pense qu’en général dans le domaine du tourisme et des services il y a de la place à Sibiu pour de très nombreux projets. Nous évaluons à 400.000-500.000 touristes de plus le nombre de touristes, par rapport à une année habituelle. En 2005, la ville a reçu entre 200.000 et 300.000 touristes.", conclut M. Johannis. [source : Rompres]

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
L’Opéra national de Roumanie à Cluj a 100 ans
(20/mai./2020)
L’Opéra national de Roumanie à Cluj marquera le 100e anniversaire de son existence à travers un (...)
1er mars, fête du "Martisor" en Roumanie
(26/fév./2020)
Le « martisor » (nom populaire du mois de mars) est fêté en Roumanie le premier jour de mars, les (...)
La Roumanie et l’Europe de l’Est. 30 ans après la chute du mur. Débat.
(2/déc./2019)
30 ans après la chute du mur de Berlin, l’Institut français de Roumanie à Cluj-Napoca vous invite à (...)
Une vie de roman : une Roumaine du XIXe siècle, exploratrice et Lady
(2/nov./2019)
Florica Maria Sas est née en1841 à Aiud, département d’Alba, en Roumanie. Elle est plus connue sous (...)
France–Roumanie, regards croisés. Oubliez vos clichés
(17/avr./2019)
France–Roumanie, regards croisés : Anda Bercu et Nicolas Friess ◤ vernissage 18 avril à 18h30 (...)
La Roumanie se sépare de son dernier roi
(16/déc./2017)
La Roumanie se sépare de son dernier souverain. Avec le passage à l’éternel, le roi Michel (Mihai (...)
La mort du roi Michel, et la généalogie de la famille royale de Roumanie
(10/déc./2017)
Le roi Michel de Roumanie est décédé le 5 décembre 2017 à 13h00. Il avait 96 ans depuis le 25 (...)