septembre 2006

Compétitivité de la Roumanie : les technologies de l'information

L’exportation de produits et de services augmentera d’environ 25% cette année par rapport à 2005, dans les conditions où la compétitivité des produits roumains sur les marchés étrangers est en hausse. « Nous estimons que la valeur des exportations dans le domaine TI sera, fin 2006, de 350 millions d’euros, par rapport à 280 millions d’euros enregistrés en 2005 », a déclaré Zsolt Nagy, le Ministre des communications et des technologies de l’information.
Le Ministre estime que le rythme de croissance dans ce secteur dépasse celui atteint par le total des exportations de la Roumanie. 2006 représente également une première en ce qui concerne l’exportation de produits des industries de moyenne et haute technologie, avec une valeur ajoutée plus élevée. Ainsi, les exportations réalisées par ces segments ont dépassé pour la première fois le seuil de 50% de la valeur totale des 14,89 milliards d’euros (NDLR : la période entre le 1er janvier et le 31 juillet 2006).
Pour soutenir la hausse enregistrée en 2006 et pendant la période suivante, les ministères responsables du secteur TI, c’est-à-dire le Ministère des communications et des technologies de l’information (MCTI) et le Ministère de l’économie et du commerce (MEC), via le Département de commerce extérieur, ont mis au débat public un programme baptisé Stratégie d’exportation de marque 2006 - 2009, dans le secteur des technologies de l’information.

90.000 euros des institutions de l’Etat

Le secteur TI est le seul qui ait réalisé jusqu’à présent une stratégie d’exportation de marque. Sur le plan international, RAV et BitDefender sont les seules marques roumaines reconnues. Des quatre domaines clés qui sont considérés par la stratégie nationale d’exportation (respectivement l’industrie légère, l’industrie du vin, l’industrie du meuble et l’industrie TI ), le secteur TI est le premier à construire une telle stratégie de marque. Le but principal est d’augmenter les investissements dans le domaine TI, de promouvoir une nouvelle image du marché local et de créer de nouveaux emplois dans ce secteur.
« Nous voulons promouvoir l’idée que les sociétés roumaines ont dépassé l’étape de l’externalisation et ont passé à un niveau supérieur, devenant ainsi des entités qui peuvent créer de la valeur ajoutée », dit Zsolt Nagy. Le budget alloué à la stratégie de marque qui sera appliquée dès 2007 est de 90.000 euros, dans lesquels le MCTI alloue 40.000 euros et le MEC 50.000 euros ; à ces montants s’ajoutent des fonds collectés de diverses associations professionnelles et des ressources internationales.

Les points forts : l’automatisation dans l’industrie automobile et la sécurité des données

Un point essentiel de la stratégie est l’identification des niches de marché qui peuvent attirer des investisseurs étrangers. Une fois consolidées, les entreprises roumaines deviendront des concurrents importants dans la compétition de plus en plus féroce avec des entreprises en pleine expansion internationale en Inde, en Russie ou en Chine. « Dans le cadre de la stratégie ont été identifiés deux niches qui peuvent attirer de la valeur ajoutée : l’automatisation dans l’industrie automobile et la sécurité des données », a déclaré Zsolt Nagy. Il y a actuellement 12.000 entreprises dans le domaine TI sur le marché roumain, qui créent un business d’un milliard d’euros par an.
[Source : Adevãrul]

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Roumanie : le Forum européen de robotique se tiendra à Bucarest cette année
(19/mar./2019)
Plus de 600 exposants seront présents à Bucarest, les 20 et 22 mars, lors de la première édition (...)
La Roumanie construit un ferry 100% électrique pour la Norvège
(4/fév./2018)
C’est une première pour la Roumanie : les chantiers navals Vard de Braila entamera dans les (...)
Partenariat informatique entre une société roumaine et Adobe
(4/déc./2017)
La société Adobe a récemment signé un partenariat avec la société roumaine Trans Sped, grâce auquel (...)
La Roumanie, une pépinière de startups
(19/sep./2017)
A première vue, la Roumanie paraît peu adaptée aux startups de dernière génération. Dans les cliché, (...)
WikiLeaks : seul Bitdefender résiste à l'espionnage de la CIA
(13/mar./2017)
La CIA arrive à profiter de certaines failles des systèmes de sécurité informatique, selon (...)
Dacia lance ses nouvelles Logan et Sandero au Salon de l'Automobile de Paris
(16/sep./2016)
Le constructeur roumain Dacia est habituellement très attentif à la diffusion dans les médias de (...)
Le roumain, deuxième langue la plus parlée dans les bureaux de Microsoft‏
(13/mai./2015)
La Roumanie a démontré qu’elle est devenue un leader dans les technologies informatiques, et le (...)