octobre 2004

Dédommagement pour l’ex-roi de Roumanie

Le roi Michel pourrait être dédommagé par des actions de privatisation, a déclaré le ministre des finances publiques, Mihai Tanasescu. Une autre possibilité serait que la somme soit accordée à partir du Budget de l’Etat.

Le Gouvernement a approuvé dans la séance de cette semaine le règlement d’un dédommagement financier de 30 millions d’euros à l’ancien roi, pour le domaine Peles. Le château est à présent sous la tutelle du Ministère de la Culture. Mihai Tanasescu a précisé ces dédommagements seront versés d’une manière échelonnée. La décision du Gouvernement vise l’idée de réparation morale en ce qui concerne l’ancien souverain et tient compte du souhait de celui-ci de rétrocéder au peuple roumain le domaine de Sinaïa. L’exécutif a décidé également la restitution au roi Michel 1er, de l’immeuble "la Maison des Chevaliers ", en acceptant que l’ex-roi, la Princesse Margareta et le Prince Radu aient le droit d’utiliser le Palais Elisabeta au cours de leur vie. L’ancien souverain pourra utiliser également les châteaux Peles, Pelisor et Foisor pour l’organisation de certains événements particuliers, ces châteaux restant dans le patrimoine de l’Etat.

Le Président Ion Iliescu a déclaré que la décision du Gouvernement d’accorder à l’ancien roi Michel 1er des dédommagements de 30 millions d’euros et la restitution en nature de certains immeubles est quelque chose de naturel. "C’est une chose normale. Les rétrocessions financières et en nature accordées à l’ancien souverain représentent le résultat de plusieurs années de négociations et seront faites en conformité avec la législation en vigueur. Dans notre législation on prévoit deux éléments : là où cela est possible, la restitution en nature, et lorsque cela est impossible, des dédommagements", a expliqué le chef de l’Etat.

Le porte-parole du roi Michel, Simina Mezincescu, a déclaré que les décisions prises par l’actuel Cabinet arrivent après une longue attente : "Sa Majesté souhaitait que le château Peles soit mis à la disposition du peuple. Il y tenait beaucoup et je vois que ce sera fait. Le roi souhaitait ne pas être obligé de quitter la Roumanie, mais ceci dépend également dans quelles conditions il se trouve en Roumanie. Tenant compte de cette nouvelle situation, ces conditions sont satisfaisantes.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Manifestations Roumanie : opposants pacifiques frappés violemment par la police. VIDEO
(11/aoû./2018)
Lors de la manifestation antigouvernementale du 10 août, les réseaux sociaux ont signalé (...)
Roumanie : la diaspora roumaine réclame dans la rue la démission du gouvernement
(11/aoû./2018)
Des dizaines de milliers de Roumains et de membres de la diaspora roumaine à l’étranger ont (...)
Justice en Roumanie : prison ferme pour le chef de la gauche au pouvoir
(22/jui./2018)
Liviu Dragnea, le dirigeant du principal parti au pouvoir en Roumanie, PSD, [gauche : NDLT] a (...)
Roumanie : Mis en examen pour corruption, deux leaders mobilisent les foules pour sauver leur peau
(10/jui./2018)
Ce samedi, à Bucarest, environ 150 000 membres et sympathisants du parti au pouvoir, le Parti (...)
Klaus Iohannis, le nouveau président de droite de la Roumanie
(17/nov./2014)
Les Roumains ont voté massivement dimanche 16 novembre 2014, au 2e tour, pour leur nouveau (...)
Résultat des élections présidentielles 2009 en Roumanie : Basescu réélu
(7/déc./2009)
Traian Basescu, Mircea Geoana [photo : Agerpres] Différence entre Traian Băsescu et Mircea (...)
Roumanie : Basescu et Geoana au 2e tour de l’élection présidentielle
(22/nov./2009)
Résultats des votes du 1er tour de l’élection présidentielle 2009 Traian Basescu (Parti démocrate (...)