février 2006

Emma Nicholson : la Roumanie, un exemple en ce qui concerne la réforme du système de protection des enfants

Bucarest, 2 fév/Rompres/ - Les progrès réalisés ces dernières années par la Roumanie dans la réforme du système de protection des enfants abandonnés représentent un exemple pour d’autres pays européens, a déclaré jeudi Emma Nicholson à l’ouverture de la Conférence internationale sur "Les droits de l’enfant, le rôle de la famille et les politiques de soins alternatifs - développements actuels, tendances et défis en Europe".

Emma Nicholson, ancien rapporteur du Parlement européen pour la Roumanie, a affirmé que le respect des droits de l’enfant et la réforme du système de protection des enfants placés dans des centres "ont été des exigences principales de l’Union européenne lors de l’ouverture en 1999 des négociations d’adhésion avec la Roumanie et l’objectif a été accompli avec succès".

Le chef de la Délégation de la Commission européenne à Bucarest, Jonathan Scheele, a souligné que la législation actuelle de la Roumanie dans ce domaine respecte entièrement la Convention de l’ONU sur les droits de l’enfant et la Convention européenne des droits de l’homme, qu’elle est accompagnée d’une série d’instruments, de services et de professionnels censés appliquer la loi. Scheele a ajouté que l’UE a offert à la Roumanie à partir de 1991 une assistance financière d’un montant de 131 millions d’euros pour la réforme de ce système, le résultat le plus important étant le changement des mentalités de la société roumaine en ce qui concerne le fait qu’un enfant reçoit les meilleurs soins dans une famille. Selon le chef de la Délégation de la Commission européenne à Bucarest, le gouvernement roumain doit déployer davantage d’efforts pour montrer aux Européens les résultats des dernières années et changer l’image des années 90 "de pays avec un très grand nombre d’enfants placés dans des établissements spéciaux".

Le secrétaire général adjoint du Conseil de l’Europe, Maud de Boer-Buquicchio, a fait valoir les efforts nationaux et internationaux de la Roumanie de lutte contre le trafic d’enfants et la violence contre les enfants.

Le représentant d’UNICEF à Bucarest, Pierre Poupard, a affirmé que les autorités roumaines doivent répondre à d’autres défis comme par exemple la réforme du système judiciaire pour les enfants, l’assistance aux jeunes mères avant et après l’accouchement, la protection des enfants handicapés, la lutte contre la pauvreté qui touche 29 % des enfants roumains, contre l’exclusion sociale pour les enfants du milieu rural et des familles de Roms.

Le ministre du Travail, de la Solidarité sociale et de la Famille, Gheorghe Barbu, a précisé qu’il y a à présent environ 37 000 enfants dans les établissements de l’État et qu’un programme serait démarré ces prochains mois, financé par la Banque mondiale, pour augmenter l’assistance médicale dont bénéficient les mères.

Le secrétaire d’État au ministère des Affaires étrangères, Ferdinand Nagy, a affirmé que les progrès enregistrés par la Roumanie dans le domaine de protection des droits de l’enfant témoigne une fois de plus du sérieux dont notre pays applique les engagements de pré-adhésion pris envers l’UE.

À la conférence organisée le 2 et 3 février par l’Autorité nationale pour la protection des droits de l’enfant, sous le haut patronage de la présidence de la Roumanie au Comité des ministres du Conseil de l’Europe, participent des représentants de l’UE de plus de 40 pays membres du Conseil de l’Europe. La conférence se finalisera par une série de recommandations visant la promotion des droits de l’enfant, notamment le droit de recevoir des soins dans sa propre famille.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Roumanie : un cordonnier de Cluj invente les chaussures de "distanciation sociale"
(27/mai./2020)
Grigore Lup et ses chaussures de "distanciation sociale" Grigore Lup est né à Chiuieşti, un (...)
Surprenant ce vélo électrique à quatre roues inventé par un artiste roumain
(13/mai./2020)
Qlio Velo est un cyclomoteur à assistance électrique, un vélo électrique à quatre roues, qui a la (...)
Fêtes du mois de mars : le Martisor et le Jour de la femme
(7/mar./2020)
Au printemps, deux jours sont dédiés à la femme en Roumanie : le 1er et le 8 mars. Le "mãrtisor" (...)
Justin Capră, inventeur et visionnaire roumain
(10/nov./2019)
Justin Capră est un inventeur roumain prolifique et visionnaire. Créateur du sac à dos volant, (...)
Le premier milliardaire roumain d’une start-up de robotique
(12/sep./2019)
Le programmeur roumain Daniel Dines, fondateur et directeur général d’IT UiPath, est le premier (...)
Roumanie : 24 janvier, anniversaire de l’Union de la Valachie avec la Moldavie
(24/jan./2019)
Le jour de l’Union des Principautés roumaines est marqué, tous les 24 janvier, dans toute la (...)
Un voilier roumain dans la course contre l’autisme
(20/nov./2017)
Un équipage composé uniquement de Roumains, s’est lancé ce dimanche dans une aventure unique pour (...)