septembre 2006

Francophonie : marathon culturel francophone à Bucarest

Bucarest accueillira, du 22 au 30 septembre, une série de manifestations culturelles réunies sous le titre générique "Bucarest francophone" et organisées par le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Culture et des cultes de Roumanie, à l’occasion du XIe Sommet de la francophonie.

"Ces manifestations ont le rôle de familiariser le public, surtout les jeunes qui apprennent le français, avec les définitions et l’esprit de la francophonie", a affirmé le secrétaire d’État à la Francophonie, Cristian Preda, à une conférence de presse.

Les bucarestois auront l’occasion de découvrir la diversité culturelle francophone choisissant entre spectacles de théâtre et opéra, concerts, films en plein air, expositions, présentations de livres et conférences.

La Place de la révolution sera l’épicentre des manifestations, la scène qui sera aménagée devant accueillir des concerts (de la musique pop, de la musique française traditionnelle, du rock, du folk, de la musique traditionnelle des pays membres de l’Organisation mondiale de la Francophonie /OIF/, mais aussi de la musique classique, de la musique ambientale et de l’opéra.

Le public pourra suivre le concert extraordinaire de l’Ensemble instrumental de Paris, le concert de musique de chambre de l’Orchestre philharmonique de Bucarest ou le sepctacle d’opéra "Carmen" de Bizet.

Les groupes et les chanteurs qui participent à cet événement seront du Canada, de Belgique, Congo, Djibouti, Haïti, Guinée, Maroc, Roumanie, République de Moldavie, Sénégal et Vietnam.

Tous les soirs, après les concerts, sur la scène de Place de la Révolution seront présentés des films dans une association originale de court-métrages, fiction et animation de 5 continets.

Des noms célèbres du théâtre roumain ont préparé trois spectacles exceptionnels pour illustrer les liaisons et les échanges constants au sein de la grande famille du théâtre francophone. Parmi les pièces qui figureront dans les programmes des théâtres bucarestois comptent des noms connus d’Albert Camus, Eugène Ionesco ou Molière.

Quant aux expositions, les manifestations seront très diverses, les bucarestois et les visiteurs étrangers étant attendus à l’exposition de peintures "Les couleurs du jardin dans le paysage roumain 1850-1955", qui réunira 134 tableaux du patrimoine du Musée national d’Art de Roumanie, ou à l’exposition intitulée "Constantin Brâncusi photographe", comportant 40 tirages modernes d’après les photos originales réalisées par l’artiste.

D’autres expositions seront "Mot à main - image et texte dans l’art de Belgique", "Sénégal-Roumanie : dialogue par la voie du verre", qui présente 90 peintures sur verre roumaines et sénégalaises ou le vernissage "Antoine Bourdelle", qui donnera au public la possibilité de voir une collection thématique des oeuvres du grand sculpteur français.

Par la manifestation "Les couleurs de la Francophonie", 100 enfants des écoles bucarestoises et 63 peintres pourront peindre sur Place de la Révolution des sujets liés à l’identité francophone.

Un événement inédit sera aussi le début de la sixième édition du rallye "Bucarest-Dakar-À travers le désert à bord de voitures pick-up", qui sera donné Place de la Victoire par le secrétaire général de l’OIF, Abdou Diouf.

Le public peut s’informer sur les événements culturels des Journées de la Francophonie sur la page internet www.bfranco.ro ou les brochures éditées par les organisateurs et qui seront disponibles dans les salles de spectacles, aux kiosques de journaux et d’autres endroits publics.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
1er mars, fête du "Martisor" en Roumanie
(26/fév./2020)
Le « martisor » (nom populaire du mois de mars) est fêté en Roumanie le premier jour de mars, les (...)
La Roumanie et l’Europe de l’Est. 30 ans après la chute du mur. Débat.
(2/déc./2019)
30 ans après la chute du mur de Berlin, l’Institut français de Roumanie à Cluj-Napoca vous invite à (...)
Une vie de roman : une Roumaine du XIXe siècle, exploratrice et Lady
(2/nov./2019)
Florica Maria Sas est née en1841 à Aiud, département d’Alba, en Roumanie. Elle est plus connue sous (...)
France–Roumanie, regards croisés. Oubliez vos clichés
(17/avr./2019)
France–Roumanie, regards croisés : Anda Bercu et Nicolas Friess ◤ vernissage 18 avril à 18h30 (...)
La Roumanie se sépare de son dernier roi
(16/déc./2017)
La Roumanie se sépare de son dernier souverain. Avec le passage à l’éternel, le roi Michel (Mihai (...)
La mort du roi Michel, et la généalogie de la famille royale de Roumanie
(10/déc./2017)
Le roi Michel de Roumanie est décédé le 5 décembre 2017 à 13h00. Il avait 96 ans depuis le 25 (...)
Voix singulières de la culture roumaine, à Lyon
(19/oct./2017)
Cioran-Ionescu-Eliade La culture roumaine a donné à la langue française un nombre considérable (...)