mai 2006

Grippe aviaire, Roumanie : psychose entretenue artificiellement par des groupes d'intérêt?

La grippe aviaire continue de faire la une des quotidiens bucarestois.

Evenimentul Zilei écrit : "Stupéfié par le rapport du Service roumain d’informations (SRI), le président Traian Basescu s’est évadé hier de l’hôpital et a donné un ultimatum au Premier ministre et aux ministres. Stopper la crise d’autorité !".

Romania Libera titre un article "Basescu a critiqué durement la confusion avec laquelle les autorités ont agi" et dans un autre il s’interroge si la psychose de la grippe aviaire n’est pas entretenue par des groupes d’intérêts économiques. Le journal, qui fait référence à la conclusion de la Commission de défense du Sénat à la suite de l’audition du conseiller présidentiel Sergiu Medar, la psychose de la grippe aviaire "pourrait être entretenue artificiellement par des groupes d’intérêt économiques du pays ou de l’étranger".

"Nous sommes bien intéressés à savoir si des intérêts existent à l’intérieur du pays ou à l’étranger... Il faudra voir si des milieux d’intérêts existent en Roumanie qui, pour des bénéficies économiques, souhaitent maintenir cet état", a déclaré la vice-présidente de la commission, Norica Nicolai /Parti national libéral/. Celle-ci a laissé entendre le fait que tous les foyers de grippe aviaire ne seraient pas réels, écrit le quotidien, les uns étant créés artificiellement : "Cette infraction devra résulter d’une enquête : quelle est la situation, combien de foyers de grippe réels existent, combien n’en sont pas réels, quelle est l’influence sur certaines zones..." Compte tenu "des effets économiques catastrophiques" que la prolongation de la crise apporterait, elle a dit que cette situation pourrait "saper l’économie nationale", si l’existence de groupes d’intérêts était prouvée.

Le quotidien Economistul signale dans son éditorial intitulé "Le grippage du mécanisme décisionnel" que "l’actualité immédiate" a poussé de nouveau au premier plan des données et faits de nature à provoquer un grande inquiétude relativement au mécanisme décisionnel dans des situations de crise. L’éditorialiste soutient que cet aspect est confirmé, avant tout, par la manière dont les autorités centrales et locales ont reçu les signaux visant la réapparition des foyers de grippe aviaire et ont réagi pour limiter les effets de celle-ci et les éliminer.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Roumanie : des salaires en hausse en 2017
(5/mar./2018)
Les salaires des employés à Bucarest - les mieux payés à l’échelle nationale - ont totalisé 3.126 lei (...)
Immobilier : baisse des prix des appartements en Roumanie
(18/sep./2013)
En Roumanie, les prix dans l’immobilier ont baissé cinq fois plus en 2013 qu’en 2012. Selon une (...)
L’Italie et l’Allemagne principaux partenaires commerciaux de la Roumanie
(5/nov./2012)
[photo : Agerpres] En 2011, les principaux partenaires de la Roumanie dans l’import-export (...)
Grands navires construits en Roumanie pour les Pays-Bas et la Suède
(11/oct./2012)
[photo : Agerpres] Le chantier naval Damen Galaţi va lancer ce mois-ci un grand bâtiment de (...)
Journées Européennes du Patrimoine en Roumanie : Les Rencontres Européennes de Cluj
(19/sep./2012)
En écho aux Journées Européennes du Patrimoine, le Service de Coopération de l’Ambassade de France (...)
La Roumanie, une destination attractive pour les boutiques et le commerce de détail
(31/jan./2012)
Centre commercial en Roumanie La Roumanie est une destination attractive parmi les pays (...)
Roumanie : croissance de 4,4% au 3e trimestre
(16/déc./2011)
L’économie de la Roumanie a progressé de 4,4% au troisième trimestre de cette année, (...)