juillet 2005

Inondations en Roumanie, le bilan

Le Comité national des situations d’urgence a présenté au Palais Victoria un bilan des inondations et les mesures qui seront appliquées pour gérer la situation dans les régions sinistrées. Les inondations ont fait 23 victimes, dont le plus grand nombre dans la région de Vrancea, et quelques victimes à Bacau, Alba, Galati, et Tulcea.

Le Ministre des services publics et de l’intérieur, Vasile Blage, a déclaré que presque 600 localités ont été touchées, environ 14.000 maisons ont été inondées, dont 386 ont été complètement détruites et plus de 1.000 endommagées, et 78 écoles détruites. Plus de 14.000 personnes ont été évacuées, et environ 88.000 hectares de terrain agricole ont été ravagés. Les eaux ont affecté 76 km de routes nationales, 385 km de routes départementales et 800 km de routes communales ; elles ont détruit également 425 ponts et 800 pontons. 230 localités sont restées sans électricité.
Les régions les plus sinistrées sont Bacau, Braila, Galati et Vrancea.
Lors de sa visite à Vrancea pour évaluer les dégâts, le Président Traian Basescu a déclaré que cette région était la plus touchée du point de vue de l’infrastructure, mais il a insisté sur le fait que la situation n’était pas désastreuse. Il a estimé que les Inspections pour les situations d’urgence n’étaient pas dotées de manière adéquate, et il a décidé la création au niveau national de cinq centres spécialisés pour gérer de tels cas.

Le Premier ministre, Calin Popescu Tariceanu a annoncé que l’acheminement des aides aux sinistrés dans les zones inaccessibles par la route, serait réalisé par des hélicoptères de l’armée et du Ministère de l’intérieur. Les victimes des inondations recevront de l’eau, du pain et des produits d’hygiène. « Tous ces produits sont de fabrication roumaine » a expliqué le Premier ministre. Le Chef du cabinet a ajouté que, bien qu’il existe des cabinets médicaux dans toutes les communes, il y aura également des points sanitaires installés dans toutes les localités sinistrées.
Calin Popescu Tariceanu a demandé à l’armée de s’impliquer dans la reconstruction des routes et des ponts détruits : « Les bataillons du Génie et tous les outillages de construction de l’armée seront mis à la disposition des régions dont l’infrastructure a été détériorée. »

Le Premier ministre a fait appel à tous les Roumains pour qu’ils soutiennent les sinistrés. Il a rappelé que le Gouvernement a ouvert trois comptes à la Banque commerciale roumaine (BCR), en lei, en euros et en dollars, afin de rassembler des donations (numéros de compte selon l’Agence Rompres : RO65RNCB5010000138390083 en lei, RO38RNCB5010000138390084 en euros, et RO11RNCB5010000138390085 en dollars).

L’Etat a entamé une enquête pour établir les causes de cette situation. De plus, la rivière Trotus ayant été polluée pendant les inondations par l’exploitation impropre de la station d’épuration de la société RAFO Onesti, le Premier ministre a déclaré qu’un dossier pénal contre la raffinerie a été ouvert.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Disparition catastrophique des forêts en Roumanie
(24/oct./2012)
[Images NASA] Une vaste zone forestière des monts Giurgeului, dans les Carpates, située dans (...)
La Roumanie protège ses chevaux sauvages dans le Delta du Danube
(18/avr./2011)
L’Autorité de la Réserve biosphère du Delta du Danube (ARBDD) développe un projet visant à protéger (...)
Roumanie, tremblement de terre : les zones les plus dangereuses à Bucarest
(11/oct./2010)
Du point de vue géologique, la situation de Bucarest est dangereuse, car la ville s’étend sur une (...)
Tremblement de terre redouté en Roumanie et en Ukraine
(27/sep./2010)
Selon les experts de Institut roumain de séismologie appliquée (IRSA), la région de Vrancea passe (...)
Pluies et inondations en Roumanie
(30/jui./2010)
Le Danube est monté au dessus du niveau d’alerte, aux stations de mesure de Calafat et Bechet, (...)
Roumanie : la prévention des conflits avec les ours
(26/mar./2010)
Un programme de protection des ours dans les départements du centre de la Roumanie (Harghita, (...)
Le froid persiste : -21°C dans le centre de la Roumanie
(8/mar./2010)
Ce dimanche 7 mars, à Joseni, dans le département d’Harghita (centre de la Roumanie), la (...)