avril 2007

Justice : message du président de la Roumanie aux jeunes magistrats

Bucarest, 30 mars (Rompres) - Le président de la Roumanie, Traian Basescu, a demandé, ce vendredi, aux diplômés de l’Institut National de la Magistrature de participer avec toute leur énergie et leur capacité à la hausse des performances de la justice.

’Les partis politiques, les institutions ne pourront jamais interférer avec vos actions. Dans ce contexte, il serait injustifié de ne pas participer avec toute votre énergie et votre capacité à la hausse des performances de la justice. Je vous demande, en tant que chef de l’État roumain, de faire régner la justice’, a été le message du président Basescu, adressé aux jeunes magistrats.

Ne pas appliquer la loi dans votre future activité n’aura aucune justification car personne ne pourra vous faire du mal si elle est appliquée correctement, a-t-il poursuivi.

’Je voudrais que vous partiez de la prémisse que personne ne pourra jamais se situer au-dessus du CSM (le Conseil Supérieur de la Magistrature, ndlr) et juger la justice. J’ai bien du mal à être sûr que j’ai réussi à vous transférer la conviction que personne et rien, de l’extérieur du système de la justice roumaine, ne peut vous toucher, que vous êtes protégés par la loi, et que vous n’auriez aucune justification pour ne pas appliquer la loi. Aucune autre institution de l’État roumain, sauf le CSM, ne peut apprécier votre activité d’une manière correcte. Vous devez être confiants que le CSM est, à son tour, votre partenaire, le seul partenaire que vous puissiez avoir’ - a déclaré Traian Basescu.

Traian Basescu a avoué devant les jeunes diplômés qu’il avait toujours apprécié le fait que le CSM ’a réussi à protéger les magistrats, quand ils ont été offensés, attaqués, ou bien, quand ils ont été victimes des injustices’. Il a exprimé sa conviction que les 109 jeunes magistrats qui entreront dans le système judiciaire pourront contribuer d’une manière efficace à améliorer la perception de la population sur la justice.

’J’aimerais que votre génération de juges et de procureurs comprenne que nous sommes tous égaux devant la loi, j’aimerais que vous partiez de la prémisse que personne ne doit influencer vos décisions. J’aimerais croire que vous avez appris que l’indécision était la pire des choses’, a affirmé Traian Basescu.

Le chef de l’État a relevé qu’un juge ou un procureur devait décider en temps utile, de sorte que l’acte de justice soit finalisé dans un temps raisonnable. Il a précisé que l’acte de justice était souvent décrédibilisé par la longue période de déroulement des procès, par les délibérations qui se reportent, par les procès qui sont prolongés jusqu’à la prescription des faits.

’Dans une Roumanie qui est entrée dans l’Union européenne, il ne faudrait plus se poser de pareils problèmes. C’est pourtant une réalité de la Roumanie que je ne critique pas, que j’observe seulement, comme quelqu’un qui a l’obligation d’observer ce qui se passe dans les institutions de l’État roumain. Et je continuerai de le faire’, a ajouté Traian Basescu.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Environ 4320 réfugiés ukrainiens ont demandé l'asile en Roumanie depuis un mois
(28/mar./2022)
Environ 4.320 réfugiés ukrainiens ont demandé l’asile en Roumanie depuis le début du conflit en (...)
La Roumanie, un exemple de la lutte anti-corruption ?
(6/jui./2016)
L’hebdomadaire britannique The Economist a publié, dans une édition papier, un article sur la (...)
Une jeune fille pulvérisée par la voiture d’un diplomate russe
(23/oct./2012)
[photo : Adevarul] La vie de la jeune Mădălina Băcanu a été détruite, dimanche soir, quand le (...)
Roumanie : la DGA crée des comptes sur Facebook, YouTube et Yahoo Messenger
(11/fév./2010)
La Direction générale anti-corruption (DGA) fait son entrée sur les réseaux sociaux sur le Net, en (...)
Roumanie : sanctions pour les anciens agents de la Securitate et des anciens activistes communistes
(22/jan./2010)
La Société roumaine d’études historiques (SSIR) a lance une pétition, signée par des noms importants (...)
L'Ile des Serpents : la Roumanie gagne à La Haye face à l'Ukraine
(3/fév./2009)
Depuis 42 ans, l’Ile des Serpents fait l’objet d’un différend entre la Roumanie et l’ancienne Union (...)
Roumanie. Le Parlement décide une "nouvelle nationalisation" des maisons
(9/oct./2008)
"Le Parlement a décidé la nouvelle nationalisation", titre le journal Romania Libera affirmant (...)