octobre 2006

"L'adhésion de la Roumanie à l'UE n'en sera pas une de deuxième rang"

Bucarest, 2 oct/Rompres/ - L’adhésion de la Roumanie à l’Union européenne ne sera pas une adhésion de deuxième rang, mais l’une dans laquelle les gouvernants connaissent fort bien leurs tâches et ils les assument, a déclaré lundi à Bucarest Franz Maget, président du groupe parlementaire du Parti social-démocrate allemand (SPD) au Parlement du land de Bavière, vice-président du groupe parlementaire du SPD et membre suppléant dans la Commission des Affaires européennes, à l’issue d’une entrevue avec le ministre roumain de l’Intégration européenne, Anca Boagiu.

Selon le dignitaire allemand, la Roumanie pourrait constituer une grande surprise pour l’Europe, dans le sens qu’elle ne deviendra pas un Etat membre qui apportera des problèmes avec soi, mais un pays qui est conscient des efforts qu’il devra déployer et qui veut les faire.

De ce point de vue, nous achevons cette visite, optimistes que la Roumanie règlera à temps tout ce qu’elle a à résoudre, a dit Franz Maget.

Franz Maget effectue ces jours-ci une visite en Roumanie dans le contexte où le Bundestag allemand démarrera en octobre les débats sur la ratification du Traité d’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l’Union européenne. Il a qualifié de cordiales et de très ouvertes les discussions menées avec les officiels roumains. Ces discussions ont abordé des questions liées à l’image, parfois négative, que la Roumanie a en Europe et les raisons qui l’ont déterminée.

A l’avis de Franz Maget, ce qui importe c’est que le gouvernement roumain est conscient de tous les problèmes et qu’il assume les tâches qui lui incombent afin d’accomplir les objectifs formulés par la Commission européenne dans son dernier rapport de suivi et qu’il ne considère pas ces exigences comme étant exagérées. Par contre, il les qualifie d’une description concrète de tous les aspects qui ne cessent pas de réclamer l’intensification des efforts pour que les défis auxquels la Roumanie doit répondre se transforment en résultats positifs.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie interdit l'entrée dans ses ports aux navires russes
(17/avr./2022)
Selon l’Autorité navale roumaine, aucun navire immatriculé en Russie ne pourra plus accoster dans (...)
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie: "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)