septembre 2006

L’image de la Roumanie en Europe : blocage pour une intégration réussie dans l’Union européenne ?

Le lancement officiel de "Interview Francophone", premier journal sur Internet dédié en exclusivité aux cadres roumains bi-culturels et surtout à l’image des Roumains qui vivent à l’étranger, a été organisé au CAPE à Paris en collaboration avec l’Association de la presse étrangère, dans le cadre de la première conférence de presse internationale dédiée à « Ces Roumains qui font la France ».
Hommes d’affaires et leaders politiques, journalistes et cadres roumains, ainsi que des représentants de l’Organisation internationale de la Francophonie, ont participé au lancement officiel d’"Interview Francophone".

La conférence de presse « Ces Roumains qui font la France » a permis aux journalistes et à l’opinion publique de découvrir les cadres roumains qui « font la France », comme le disait dans son discours en roumain, Philippe Etienne, ancien Ambassadeur de France en Roumanie, et actuel Directeur général des Relations internationales et du développement (Ministère des affaires étrangères).
Dans un message officiel, Bogdan Chiritoiu, conseiller du Président de la Roumanie, a déclaré :
« Il me revient l’honneur de vous transmettre au nom de Son Excellence, Monsieur Traian Basescu, Président de la Roumanie, un salut cordial aux participants à la Conférence « Ces Roumains qui font la France », en témoignage de notre volonté commune de nous retrouver dans l’espace de l’Europe unie, en partageant les mêmes valeurs et les mêmes aspirations. Je suis certain que les efforts qui ont accompagné l’organisation de cette conférence aboutiront à informer correctement le public français sur les réalités roumaines et à approfondir les modalités concrètes de développement économique et social. » a ajouté M. Chiritoiu.
Dans le contexte des débats sur l’immigration en Europe, et dans la perspective de l’intégration de la Roumanie à l’Union européenne en 2007, le nouveau journal « Interview Francophone » va donner une image réelle des qualités et des exploits des cadres roumains qui vivent en Europe et dans le monde entier.
« Les Roumains en France jouent un rôle de trait d’union et favorisent la compréhension entre les cadres de nationalités différentes. Ils sont à même de définir les opportunités de rapprochement politique ou économique dans ce pays. La francophonie est pour la Roumanie un atout décisif » a déclaré Pierre Moscovici, députée européen et rapporteur pour la Roumanie.
En raison de particularités historiques, il est important pour les jeunes roumains de France de passer par des institutions éducatives à fort pouvoir intégrateur, puis, à terme, de nouer des réseaux sociaux denses. C’est sans doute l’une des clés de leur adaptation en France. L’un des problèmes clés pour l’adhésion de la Roumanie à l’Union européenne est celui de l’image. Pour de nombreux français, Roumanie rime avec bas salaires, corruption et compétition inéquitable. A nous de savoir corriger cette perception. » a ajouté M. Moscovici, en exclusivité pour Interview Francophone.

Cette conférence de presse a été l’occasion du lancement officiel du premier « Salon de recrutement biculturel » prévu, en février 2007, à Paris, en continuité avec le Congrès annuel des cadres roumains en France qui depuis trois ans est le plus grand rassemblement annuel des cadres roumains en France.
« Je tiens à vous féliciter pour l’organisation de ce Congrès car il me paraît important de renforcer l’image de la Roumanie en France qui n’a été que trop dégradée dans la presse. » a déclaré Nicolas Sarkozy, Ministre de l’intérieur et de l’aménagement du territoire.

Roger Manière, Sous-Directeur de la Coopération universitaire au Ministère des affaires étrangères, expliquait lors de la conférence de presse de lancement du journal "Interview Francophone" :
« Mon expérience roumaine de quatre années passées à Bucarest, pour promouvoir la francophonie universitaire, en qualité de Directeur régional de l’Agence universitaire pour la francophonie, m’a ouvert les yeux sur la qualité des étudiants roumains. J’ai passé quatre années à voir une société se développer, à entendre des messages minables sur la Roumanie a travers les médias français qui donnaient une image qui n’était pas celle que nous observions sur place. Il y a 5000 étudiants roumains qui peuplent les écoles et les universités françaises chaque année, et qui font le délice et le bonheur des écoles et laboratoires français. Ils sont, malgré la désorganisation du système d’éducation roumain et de manque des moyens, magnifiquement formés. Les étudiants roumains viennent de toute la Roumanie (Cluj, Timisoara, Brasov, Iasi) et terminent leurs études en France souvent en tête de liste.
C’est ça l’image de la Roumanie en France. Mais la question est de savoir ce qu’ils vont faire suite à leur formation en France, quelle image de la France vont retenir et quels ambassadeurs de leur pays vont être parce que ce sont eux aussi qui participent à la construction de l’Europe. » a ajouté Roger Manière.

Cette rencontre a aussi été une occasion unique de remercier à Ilie Nastase, Président de la Fédération nationale de tennis, pour son rôle dans l’amélioration de l’image de la Roumanie en France. Le Congrès des cadres roumains en France lui a attribué le prix du Roumain contemporain le plus connu et apprécié en France.
« Ce que vous faites est extraordinaire, et je vous encourage à continuer de réunir les Roumains de l’étranger pour soutenir les objectifs de la Roumanie, future membre de l’Union européenne. » a déclaré Ilie Nastase, présent au lancement du « Journal Francophone ».
[Ingrid Vaileanu Paun - Interview Francophone]

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Fêtes du mois de mars : le Martisor et le Jour de la femme
(7/mar./2020)
Au printemps, deux jours sont dédiés à la femme en Roumanie : le 1er et le 8 mars. Le "mãrtisor" (...)
Justin Capră, inventeur et visionnaire roumain
(10/nov./2019)
Justin Capră est un inventeur roumain prolifique et visionnaire. Créateur du sac à dos volant, (...)
Le premier milliardaire roumain d’une start-up de robotique
(12/sep./2019)
Le programmeur roumain Daniel Dines, fondateur et directeur général d’IT UiPath, est le premier (...)
Roumanie : 24 janvier, anniversaire de l’Union de la Valachie avec la Moldavie
(24/jan./2019)
Le jour de l’Union des Principautés roumaines est marqué, tous les 24 janvier, dans toute la (...)
Un voilier roumain dans la course contre l’autisme
(20/nov./2017)
Un équipage composé uniquement de Roumains, s’est lancé ce dimanche dans une aventure unique pour (...)
La Roumanie, un pays de propriétaires immobiliers
(23/fév./2015)
Les Roumains n’aiment pas être locataires, ils font tout ce qu’ils peuvent pour acheter leur (...)
Disparition de Georges Filip-Lefort, résistant roumain, figure de la libération à Lyon
(6/jan./2015)
Georges Filip-Lefort était l’une des figures de la libération de Villeurbanne. Il vient de (...)