septembre 2006

La Francophonie demande

Les pays francophones demandent la cessation totale des hostilités au Liban

Bucarest, 29 sept/Rompres/ - Les pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie OIF demandent, dans la Déclaration finale adoptée par le Sommet de Bucarest, la cessation totale des hostilités au Liban et le retour total au calme dans ce pays.

Le document adopté déplore la tragédie au Liban, les conséquences dramatiques pour les populations civiles et appelle toutes les parties à oeuvrer en vue de l’application intégrale de la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU et à collaborer avec la Force intérimaire des Nations Unies au Liban afin de permettre l’exercice par le gouvernement libanais de sa pleine souveraineté sur l’ensemble du territoire national et d’aider à l’instauration de la sécurité dans le Sud-Liban.

Les pays francophones réaffirment leur plein appui aux efforts du gouvernement libanais visant à faciliter le retour dans leurs foyers des populations déplacées, à apporter toute aide et assistance humanitaire aux populations civiles, ainsi qu’à réhabiliter les infrastructures endommagées et à reconstruire le pays.

"Nous réitérons notre ferme attachement à la souveraineté, à l’indépendance politique et à l’intégrité territoriale du Liban et appelons à l’instauration d’une paix globale juste et durable au Moyen Orient", est-il écrit dans la Déclaration.

La Francophonie exprime sa préoccupation pour la dégradation de la situation dans le territoire palestinien occupé et la vive inquiétude devant la gravité de la crise économique, sociale et humanitaire dans la bande de Gaza. Elle condamne aussi tout recours à la violence, ainsi que les violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

Le document appelle la communauté internationale, y compris le Quartet, à redoubler d’efforts pour relancer le processus menant à une paix juste, durable et globale au Moyen-Orient.

La Francophonie demande aux pays membres de respecter les valeurs démocratiques et les droits de l’homme

Bucarest, 29 sept/Rompres/ - L’Organisation internationale de la Francophonie OIF réaffirme, par la Déclaration de Bucarest, adoptée à l’issue du XIe Sommet, l’appui et l’attachement à la démocratie, le droit à l’autodétermination des peuples qui se trouvent sous occupation étrangère, le respect des droits de l’homme et le respect de la paix.

Dans la section de la Déclaration, consacrée à la dimension politique de la Francophonie, on demande au secrétaire général de l’OIF de suivre l’application du vademecum relatif à l’emploi du français dans le cadre des organisations internationales, document adopté par les chefs d’État et de Gouvernement réunis au Sommet.

La Déclaration demande aux États membres qui n’ont pas encore ratifié la Convention de l’Unesco pour la promotion de la diversité culturelle de parachever ce processus le plus vite possible et de déposer à l’ONU les instruments de ratification pour que ce document international puisse entrer en vigueur.

Le document final du Sommet salue l’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l’Union européenne qui permettra le renforcement de la dimension francophone dans le cadre de l’organisme de Bruxelles.

La lutte contre la corruption, la bonne gouvernance, l’indépendance de la justice, la décentralisation, les élections libres et transparentes sont également abordés dans la Déclaration finale.

La déclaration affirme aussi le droit du secrétaire général de l’OIF de se prononcer, au nom de l’organisation, sur le respect de la démocratie et des droits de l’homme, la prévention et le règlement des crises et des conflits dans l’esprit de la paix.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie interdit l'entrée dans ses ports aux navires russes
(17/avr./2022)
Selon l’Autorité navale roumaine, aucun navire immatriculé en Russie ne pourra plus accoster dans (...)
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie: "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)