mars 2006

La Roumanie dans la lutte antifraude

Bucarest, 14 mars /Rompres/ - Le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu a demandé, mardi, au Département de lutte antifraude (DLAF), lors de la présentation du rapport pour 2005 de cette institution, de ne pas tenir compte de la couleur politique lors de ses contrôles.

’’La fraude n’a pas de couleur politique. Ne tenez pas compte de l’appartenance politique. La couleur politique ne m’intéresse pas. L’important c’est que vous imposiez la loi’’, a affirmé le Premier ministre.

Calin Popescu-Tariceanu a demandé au DLAF de renforcer les contrôles sur l’utilisation des fonds communautaires dans tout le pays, pour qu’il n’y ait aucun doute sur la manière dont l’argent européen est géré. Le Gouvernement ne télérera aucune fraude dans l’utilisation des fonds européens, quelle que soit la valeur des préjudices enregistrés, a-t-il dit.

’’Nous devons dire à ceux qui ont pensé que les fonds européens pourraient être une forme d’enrichissement que nous ne tolérerons pas ce type de pratiques. J’ai discuté avec des citoyens honnêtes qui ont construit des projets avec de l’argent européen et j’ai compris que chaque euro volé provoque un triple dégât : l’individu malhonnête s’enrichit et sème parfois la corruption autour de lui, alors que l’individu honnête est privé de la chance de construire le projet profitable pour lui et la société’’, a dit le chef de l’Exécutif.

Selon Calin Popescu-Tariceanu, les résultats obtenus par le DLAF ont été confirmés par le Rapport de suivi de la Commission européenne de l’automne 2005. 43 dossiers ont été ainsi parachevés, sur 51 dossiers ouverts. Sur 11 saisines, sept en sont devenus des dossiers pénaux. Le commencement des investigations est attendu pour dix autres dossiers.

Les fonds européens, qui sont une source de développement rapide pour la Roumanie, augmenteront après l’adhésion, s’élevant à 30 milliards d’euros, a également dit le chef de l’Exécutif. ’’Cela signifie non seulement des opportunités plus grandes pour les citoyens roumains, mais aussi plus de responsabilité pour les autorités’’, a ajouté le Premier ministre.

Le ministre délégué au contrôle de l’implantation des programmes à financement international et à la poursuite de l’application de l’acquis communautaire, Cristian David a relevé que l’activité du DLAF avait contribué l’année passée à accroître la confiance des partenaires de l’UE et des citoyens européens qu’en Roumanie l’argent public était utilisé correctement.

La Roumanie est le deuxième Etat parmi les pays candidats à l’UE à avoir une stratégie antifraude concernant les fonds communautaires, a déclaré Tudor Chiuariu, secrétaire d’Etat, le chef du DLAF. A la suggestion du Premier ministre, de jeunes experts ont été embauchés au sein du DLAF, spécialisés dans le domaine de la lutte contre la fraude liée aux fonds européens et qui ont complété leurs études dans des Etats membres de l’UE, a-t-il dit.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Manifestations Roumanie : opposants pacifiques frappés violemment par la police. VIDEO
(11/aoû./2018)
Lors de la manifestation antigouvernementale du 10 août, les réseaux sociaux ont signalé (...)
Roumanie : la diaspora roumaine réclame dans la rue la démission du gouvernement
(11/aoû./2018)
Des dizaines de milliers de Roumains et de membres de la diaspora roumaine à l’étranger ont (...)
Justice en Roumanie : prison ferme pour le chef de la gauche au pouvoir
(22/jui./2018)
Liviu Dragnea, le dirigeant du principal parti au pouvoir en Roumanie, PSD, [gauche : NDLT] a (...)
Roumanie : Mis en examen pour corruption, deux leaders mobilisent les foules pour sauver leur peau
(10/jui./2018)
Ce samedi, à Bucarest, environ 150 000 membres et sympathisants du parti au pouvoir, le Parti (...)
Klaus Iohannis, le nouveau président de droite de la Roumanie
(17/nov./2014)
Les Roumains ont voté massivement dimanche 16 novembre 2014, au 2e tour, pour leur nouveau (...)
Résultat des élections présidentielles 2009 en Roumanie : Basescu réélu
(7/déc./2009)
Traian Basescu, Mircea Geoana [photo : Agerpres] Différence entre Traian Băsescu et Mircea (...)
Roumanie : Basescu et Geoana au 2e tour de l'élection présidentielle
(22/nov./2009)
Résultats des votes du 1er tour de l’élection présidentielle 2009 Traian Basescu (Parti démocrate (...)