février 2007

La Roumanie et la France intensifient leurs relations bilatérales

Bucarest, 1er fév/Rompres/ - La présence à Bucarest du Premier ministre français, Dominique de Villepin, marque le début de la redéfinition de la coopération bilatérale dans la perspective du nouveau statut de la Roumanie de membre de plein droit de l’Union européenne, a déclaré jeudi le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu lors de la conférence de presse conjointe des deux chefs de gouvernement.

’Nous avons de nouvelles possibilités que nous souhaitons fructifier et nous sommes convenus d’avoir des contacts réguliers à l’avenir afin de préparer des positions communes à l’égard des grands dossiers politiques au niveau de l’UE’, a souligné Tariceanu.

Il a affirmé que ’la France a été et continue d’être l’un des principaux souteneurs de la Roumanie’ et a remercié le gouvernement français pour les efforts déployés afin d’aider la Roumanie dans le processus d’adhésion à l’UE. ’Sans le soutien de la France, la Roumanie se serait probablement trouvée aujourd’hui dans une situation différente’, a souligné le Premier ministre.

Pour sa part, le Premier ministre français, Dominique de Villepin, a déclaré que la relation entre les deux pays est basée sur l’histoire, la fidélité, l’amitié, sur des intérêts très profonds du point de vue commercial, ainsi que sur une ambition commune. Il a ajouté qu’il faut développer davantage les relations entre les deux peuples.

Dominique de Villepin a affirmé que la politique roumano-française doit être de haut niveau et que des contacts répétés entre les Premiers ministres sont prévus dans la période à venir. Nous pouvons faire de grandes choses ensemble dans l’intérêt de l’Europe, a souligné Villepin, ajoutant qu’une grande mobilisation est visible aujourd’hui en Roumanie. Il s’est dit sûr que la Roumanie pouvait compter sur le soutien de la France à la poursuite des réformes.

Lors de la visite en Roumanie du Premier ministre français, un accord intergouvernemental a été signé sur la protection des mineurs roumains isolés en France, ainsi que sur la lutte contre les réseaux d’exploitation et de crime organisé.

Les deux officiels ont également abordé des sujets d’un commun intérêt dans le cadre de l’UE liés à la politique énergétique, au domaine de la politique de défense commune et des politiques étrangères.

’Nous avons convenu que l’Europe ne pourra se manifester que si elle a les instruments nécessaires. La Roumanie est déterminée à accorder une attention accrue au projet européen’, a dit Tariceanu.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie : "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)
Réunion Roumanie-Hongrie
(20/oct./2008)
Bucarest, 19 oct(Agerpres) - Les gouvernements roumain et hongrois se réuniront le mardi 21 (...)