avril 2008

La Roumanie exporte la surveillance auto par GPS

SAS Grup, leader du marché roumain de systèmes de surveillance des flottes auto par GPS, a annoncé cette semaine le lancement de ses opérations en Slovaquie, par la création à Bratislava d’une compagnie mixte aux côtés d’un partenaire local, les deux actionnaires détenant des parties égales du capital social de la société créée, informe un communiqué de SAS Grup.

"Nous avons démarré fin mars dernier les implantations de systèmes GPS en Slovaquie, pays pilote, car nous devons pénétrer dès septembre 2008 les marchés d’au moins 5 pays européens : l’Allemagne, l’Espagne, la Croatie, la Serbie et l’Autriche", a déclaré le directeur général de SAS Grup, Adrian Dinu.

"L’année 2008 signifiera pour SAS Grup la consolidation de sa position de leader sur le marché roumain, où nous avons le plus grand nombre de clients - plus de 100 compagnies en Roumanie - et les plus nombreux appareils GPS montés sur les voitures (plus de 4000 équipements), ainsi que la conquête des marchés étrangers européens. L’élargissement se poursuivra aussi en 2009, lorsque nous envisageons de couvrir la plupart des pays européens et de pénétrer aussi le marché américain", a précisé Adrian Dinu.

SAS Grup a enregistré en 2007 une croissance du chiffre d’affaires de 282% face à 2006, atteignant 4,018 millions de lei. La croissance a permis à la compagnie de récupérer les manques à gagner des années précédentes, produits suite aux investissements réalisés pendant 5 ans dans la technologie et le développement propre du logiciel destiné à la surveillance des flottes auto. SAS Grup a réalisé l’an dernier un profit de 250.000 lei.

Selon les estimations de la compagnie, le marché de systèmes GPS explosera en 2009, lorsque le marché deviendra mûr et les flottes commerciales de voitures seront équipées de systèmes GPS à plus de 50%, la croissance devant atteindre 300% par an jusqu’en 2011.

La compagnie SAS Grup, fondée en 2002 en Roumanie, a pour activité tant le développement et la mise en place des systèmes intégrés de surveillance des voitures par satellite, que la réalisation de logiciels dans ce domaine. Il y a 5 ans, la société a introduit sur le marché roumain le système professionnel de surveillance par satellite des flottes auto par le biais d’une solution AVL-Automatic Vehicle Location (la solution AVL est connue en roumain sous le nom de “système GPS”).

En partenariat avec la société Wizrom Software, SAS Grup a développé un système intégré de routage et annonce des écarts face aux trajets planifiés d’une flotte auto. Le système de routage fourni par Wizrom Software permet l’automatisation de la distribution ou des livraisons, ainsi que l’établissement de trajets optimaux par les voitures de sociétés.
[source : Rompres]

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Roumanie : le Forum européen de robotique se tiendra à Bucarest cette année
(19/mar./2019)
Plus de 600 exposants seront présents à Bucarest, les 20 et 22 mars, lors de la première édition (...)
La Roumanie construit un ferry 100% électrique pour la Norvège
(4/fév./2018)
C’est une première pour la Roumanie : les chantiers navals Vard de Braila entamera dans les (...)
Partenariat informatique entre une société roumaine et Adobe
(4/déc./2017)
La société Adobe a récemment signé un partenariat avec la société roumaine Trans Sped, grâce auquel (...)
La Roumanie, une pépinière de startups
(19/sep./2017)
A première vue, la Roumanie paraît peu adaptée aux startups de dernière génération. Dans les cliché, (...)
WikiLeaks : seul Bitdefender résiste à l’espionnage de la CIA
(13/mar./2017)
La CIA arrive à profiter de certaines failles des systèmes de sécurité informatique, selon (...)
Dacia lance ses nouvelles Logan et Sandero au Salon de l’Automobile de Paris
(16/sep./2016)
Le constructeur roumain Dacia est habituellement très attentif à la diffusion dans les médias de (...)
Le roumain, deuxième langue la plus parlée dans les bureaux de Microsoft‏
(13/mai./2015)
La Roumanie a démontré qu’elle est devenue un leader dans les technologies informatiques, et le (...)