mars 2006

La Roumanie, la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, débats à Sinaia

Bucarest, 2 mars/Rompres/- La Roumanie est impliquée en première ligne dans la lutte contre le terrorisme, étant membre dans toutes les organisations de lutte contre ce fléau, a déclaré Sergiu Medar, conseiller présidentiel en matière de sécurité nationale.

’’Le centre régional SECI pour la lutte contre la criminalité transfrontalière a un rôle très important dans ce sens parce qu’il a réussi à concentrer l’énergie des représentants des pays de l’Europe du Sud-Est’’, a dit Sergiu Medar, jeudi à Sinaia (centre-sud), au cours d’un débat international sur la lutte contre le crime organisé et contre le terrorisme sur le plan régional.

Selon M. Medar, passer du ’’besoin de savoir’’ à celui d’’’échanger’’ et finalement au besoin ’’d’agir ensemble’’ contre le terrorisme, tant au niveau national qu’au niveau international, est l’une des questions qui seront débattues ces jours-ci à Sinaia.
Sergiu Medar a également rappelé que la Roumanie est présente dans les théâtres de lutte d’Irak et d’Afghanistan avec 2 000 militaires.

Un autre participant aux discussions, Liviu Muresan, président de la fondation EURISC, fondation à statut d’observateur dans le cadre du Centre de lutte contre la criminalité organisée transfrontalière, a pour sa part souligné l’importance du débat de Sinaia, qui aborde d’une manière complémentaire la lutte contre le crime organisé et contre le terrorisme, sous toutes ses formes. A son avis, le terrorisme agit actuellement en réseaux et la réponse à ce mode d’action doit être l’une à la mesure de son ampleur.

’’Ce qui nous préoccupe en particulier, c’est la lutte contre le terrorisme qui emploie des armes de destruction massive ainsi que le terrorisme qui vient de la mer, dans les ports’’, a-t-il dit.

Au débat de Sinaia participent des experts en matière de lutte contre le terrorisme de l’Union européenne, du Bureau des Nations Unies de Lutte contre les drogues et la criminalité, de l’OTAN, des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, d’Espagne, de Turquie, d’Autriche et de Roumanie. Ceux-ci analyseront les connexions entre la criminalité organisée et le terrorisme.

Les travaux prendront fin par l’élaboration d’un document qui contiendra recommandations et mesures visant la prévention et le combat du terrorisme dans la zone. Le document sera mis à la disposition des facteurs de décision de l’Europe du Sud-Est. Sur sa base seront adoptées et mises en oeuvre les plus adéquates mesures contre le crime organisé et le terrorisme.

Le Centre Régional SECI pour la lutte contre la criminalité transfrontalière a son siège à Bucarest. En font partie 12 Etats en provenance de la zone sud-est européenne, en tant que membres à part entière, et 15 autres à statut d’observateur. Parmi ces derniers les Etats-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne et le Canada. La Roumanie a ratifié l’Accord SECI en 1999.

Les débats de Sinaia se tiennent les 2 et 3 mars et sont organisés par le Centre Régional SECI et la Présidence de la Roumanie par l’intermédiaire du Département de la Sécurité Nationale.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Doina Cornea, symbole de la résistance anticommuniste roumaine, s’est éteinte
(6/mai./2018)
Doina Cornea, l’ex-dissidente du régime communiste roumain, Doina Cornea, est décédée à l’âge de (...)
Rencontre entre le Président roumain et Donald Trump à la Maison Blanche
(10/jui./2017)
Le Président roumain Klaus Iohannis a été reçu en visite officielle à la Maison Blanche par Donald (...)
Le journaliste Luca Niculescu, nommé ambassadeur de Roumanie en France
(6/déc./2015)
Le journaliste Luca Niculescu, rédacteur en chef à Radio France International Roumanie, va (...)
Soutiens à Charlie Hebdo en Roumanie suite à l'attentat
(8/jan./2015)
11 janvier 2015 Le président de la Roumanie, Klaus Iohannis, a participé ce dimanche à la (...)
L’ex-Roi Michel de Roumanie : "pas de politique sans éthique"
(26/oct./2011)
[photo : Agerpres] En 1947, le régime communiste a fait abdiquer le Roi Michel de Roumanie. (...)
La Roumanie se souvient : Pitesti, la rééducation par la torture
(15/oct./2010)
Des dizaines de chercheurs et d’historiens roumains et étrangers assistaient Pitesti à la 10e (...)
La Roumanie fête le 20e anniversaire de la Révolution de 1989
(22/déc./2009)
[photo : Agerpres] Il y a vingt ans, des mouvements de protestation contre le régime (...)