mai 2006

La Roumanie membre du Conseil de l'ONU pour les droits de l'Homme

Bucarest, 10 mai/Rompres/ - La Roumanie a été élue, pour un mandat de deux ans, membre du Conseil des Droits de l’Homme /CDH/, informe un communiqué rendu public ce mercredi par le ministère des Afaires étrangères /MAE/.

Dans le groupe de l’Europe de l’Est /GEE/ dont fait partie la Roumanie a été enregistrée la compétition la plus intense, 13 États de l’Europe centrale et de l’Est étant en concurrence pour occuper les 6 places vacantes.

Le succès du 9 mai confirme l’appréciation dont la Roumanie jouit sur la scène internationale, ainsi que les nombreux partenariats sur lesquels le pays peut compter dans le plan multilatéral. Le résultat positif de ce vote témoigne du fait que la Roumanie est considérée comme un pays qui a parcouru avec succès le processus de transition, l’un des principaux objectifs de celui-ci étant le respect et la protection des droits de l’homme, la consolidation de la démocratie et de l’État de droit, objectif promu constamment tant à l’intérieur du pays que par les actions de politique étrangère, indique le comuniqué du MAE.

Le mandat donné à la Roumanie implique, outre la reconnaissance de prestige, une responsabilité à part qui vise le renforcement et l’amélioration de l’action de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme, constituant un enjeu central de la réforme d’ensemble de l’organisation, lancée au Sommet mondial de 2005.

Créé en mars dernier sur la base d’une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU, le CDH est formé de 47 États, élus directement et individuellement par le vote secret de la majorité des membres de l’Assemblée égnérale, selon la représentation géographique équitable et des engagements assumés quant au respect et à la promotion des droits de l’homme.

Les pays membres de l’ONU ont envisagé, par la création du CDH, d’accentuer l’importance accordée à la problématique des droits de l’homme, dans l’actuel contexte international, marquant à la fois la volonté politique réelle de soutenir la réforme et l’adaptation des instruments de l’organisation mondiale en la matière pour assurer l’observation des droits et des libertés fondamentales au niveau global.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie interdit l'entrée dans ses ports aux navires russes
(17/avr./2022)
Selon l’Autorité navale roumaine, aucun navire immatriculé en Russie ne pourra plus accoster dans (...)
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie: "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)