décembre 2006

"La Roumanie mérite une image correcte, positive, normale"

La délégation permanente de la Roumanie auprès de l’UNESCO a organisé le mardi 28 novembre, à la Maison de l’UNESCO, une réception à l’occasion de la Fête nationale de la Roumanie, le 1er Décembre, fête lors de laquelle on a présenté le programme "Sibiu - Capitale culturelle européenne 2007".

À cette occasion, le nouvel ambassadeur de Roumanie à l’UNESCO, Nicolae Manolescu, s’est présenté la première fois devant les représentants des 190 délégations permanentes auprès de l’ONU pour Éducation, Science et Culture - UNESCO.

Le directeur général de l’UNESCO, Koichiro Matsuura, n’était pas présent à cette manifestation, mais a salué le nouvel ambassadeur roumain par le biais d’un membre de la direction de l’organisation, Muriel de Pierrebourg. Celle-ci a souligné le rôle de la Roumanie à l’UNESCO. Muriel de Pierrebourg a également parlé de la richesse architecturale, de Sibiu, de son cosmopolitisme - Sibiu sera l’an prochain capitale culturelle européenne au côté du Luxembourg.

Le ministre de la culture et des cultes, Adrian Iorgulescu, a présenté le nouvel ambassadeur de Roumanie à l’UNESCO, affirmant que Nicolae Manolescu - personnalité marquante, réputé homme de culture - était un promoteur des politiques culturelles et avait une bonne expérience dans le domaine culturel et académique.

Au nom du gouvernement roumain, le ministre Iorgulescu a assuré que la Roumanie continuera les démarches de promotion mondiale des programmes et des projets culturels concernant les monuments qui figurent sur la liste du patrimoine de l’UNESCO. Le ministre a présenté aussi le programme "Sibiu - Capitale culturelle européenne 2007".

Selon lui, la culture pourrait être décrite selon ce que la scolastique médiévale disait, à savoir que "l’univers est une sphère infinie dont le centre est partout et dont les limites sont nulle part".

"Par cette observation, on peut comprendre que le statut de capitale européenne n’est pas une étiquette collée de façon ponctuelle pendant un an à Sibiu, mais que, dès le 1er janvier 2007, Sibiu est reconnue comme appartenant à la constellation des capitales culturelles européennes", a affirmé Adrian Iorgulescu.

L’ambassadeur Nicolae Manolescu souhaite être considéré comme un ami, pas seulement comme un collègue. "Mon pays mérite une image correcte, positive, normale, car c’est l’image d’un pays qui deviendra au 1er janvier 2007 membre de l’Union européenne", d’autant plus que la Roumanie a compté parmi les premiers pays à faire partie de l’UNESCO, a-t-il précisé.

L’ambassadeur a plaidé pour Sibiu, présentant aussi l’exposition de photos "Sibiu, jeune dès 1191". Il a avoué que c’était sa ville préférée, ajoutant qu’il présentera des arguments suffisants pour montrer que le centre médiéval de Sibiu devrait être inclus sur la liste du patrimoine mondial.

L’exposition est une partie intégrante de la campagne de promotion du programme "Sibiu - capitale culturelle européenne 2007".
[source : Rompres]

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
L’Opéra national de Roumanie à Cluj a 100 ans
(20/mai./2020)
L’Opéra national de Roumanie à Cluj marquera le 100e anniversaire de son existence à travers un (...)
1er mars, fête du "Martisor" en Roumanie
(26/fév./2020)
Le « martisor » (nom populaire du mois de mars) est fêté en Roumanie le premier jour de mars, les (...)
La Roumanie et l’Europe de l’Est. 30 ans après la chute du mur. Débat.
(2/déc./2019)
30 ans après la chute du mur de Berlin, l’Institut français de Roumanie à Cluj-Napoca vous invite à (...)
Une vie de roman : une Roumaine du XIXe siècle, exploratrice et Lady
(2/nov./2019)
Florica Maria Sas est née en1841 à Aiud, département d’Alba, en Roumanie. Elle est plus connue sous (...)
France–Roumanie, regards croisés. Oubliez vos clichés
(17/avr./2019)
France–Roumanie, regards croisés : Anda Bercu et Nicolas Friess ◤ vernissage 18 avril à 18h30 (...)
La Roumanie se sépare de son dernier roi
(16/déc./2017)
La Roumanie se sépare de son dernier souverain. Avec le passage à l’éternel, le roi Michel (Mihai (...)
La mort du roi Michel, et la généalogie de la famille royale de Roumanie
(10/déc./2017)
Le roi Michel de Roumanie est décédé le 5 décembre 2017 à 13h00. Il avait 96 ans depuis le 25 (...)