juillet 2006

La Roumanie mettra des militaires à la disposition de l'UE

A partir du mois de juillet prochain, la Roumanie, la Grèce, la Bulgarie et Chypre mettront à la disposition de l’Union européenne (UE) un groupe tactique de combat qui aura un rayon d’action sur une distance de 6 000 kilomètres de Bruxelles, a annoncé, le secrétaire d’Etat et chef du Département pour l’Intégration euro-atlantique et politique de défense Corneliu Dobritoiu.

La contribution de la Roumanie à cette force sera de 45 militaires, constitués en un peloton NBC (protection nucléaire-bactério-chimique), une unité PSYOPS (opérations psychologiques militaires) et un groupe d’Etat-major.

Selon Corneliu Dobritoiu, un deuxième groupe tactique de combat - auquel la Roumanie participera aux côtés de la Turquie et de l’Italie - sera rendu opérationnel à la mi-2010. ’’Dans ce groupe de combat, la présence roumaine sera beaucoup plus substantielle’’, a relevé le secrétaire d’Etat cité.

Dans une conférence de presse, déroulée lors de la réunion inter-ministérielle dédiée à la Politique européenne de sécurité et de défense (PESA), le directeur de l’Agence européenne de défense, Nick Witney, a souligné la nécessité pour les pays membres de cette organisation de coopérer davantage dans ces groupes tactiques de combat. Selon lui, dans le cadre des opérations multinationales, un aspect très important est l’interopérabilité des équipements militaires.

Se rapportant à la relation avec les Etats-Unis, Nick Witney estime que le partenariat stratégique transatlantique est un pilier de la Stratégie de sécurité européenne, document adopté en 2003.

Dans le contexte de l’adhésion à l’UE, a relevé, pour sa part, le secrétaire d’Etat Dobritoiu, la Roumanie devra trouver et se concentrer sur ’’les secteurs de niche’’ afin de s’imposer sur le marché européen dans ce secteur. ’’La recherche roumaine doit être branchée sur les programmes qui se déroulent dans le cadre de l’Agence européenne de défense, a dit Corneliu Dobritoiu.

A la conférence interministérielle sur le thème ’’La politique européenne de sécurité et de défense (PESA) - évolutions et perspectives. Le rôle de l’Agence européenne de défense’’ participent environ 80 personnes ayant des fonctions de direction, des spécialistes et des représentants d’organisations gouvernementales et non-gouvernementales de Roumanie, ainsi que des représentants de la Délégation de la Commission européenne à Bucarest.

Dans le cadre des débats seront abordés des sujets relatifs à la dynamique de la Politique européenne de sécurité et de défense, au rôle de l’Agence européenne de défense en vue du développement des capacités de défense européennes, à présent et dans le futur.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie, premier pays hors USA à produire des hélicoptères Bell Viper AH-1Z
(3/aoû./2017)
Le Ministre de la Défense roumain, Adrian Ţuţuianu, et le Premier ministre Mihai Tudose, ont signé (...)
Quatre militaires roumains blessés en Afghanistan
(30/avr./2015)
Selon MND, quatre militaires roumains en mission en Afghanistan, ont été blessés par l’explosion (...)
Bouclier anti-missiles, la Roumanie devant un moment historique
(28/oct./2013)
La base militaire de Deveselu, dans le département d’Olt, accueillera le bouclier antimissiles (...)
Un bouclier anti-missiles américain sur le territoire de la Roumanie
(19/fév./2010)
La Roumanie a accepté de recevoir sur son territoire des installations anti-missiles américaines. (...)
48 % des Roumains souhaitent que leurs troupes quittent l'Afghanistan
(18/sep./2009)
Environ 48 % des Roumains souhaitent le retrait total des troupes roumaines d’Afghanistan, (...)
OTAN : la Roumanie poursuit sa présence au Kosovo et en Afghanistan
(24/mar./2009)
Le président Traian Basescu a annoncé à l’issue de la séance du CSAT que la Roumanie pourrait (...)
La Roumanie sous le bouclier anti-missiles américain
(5/mar./2009)
Dans un article intitulé ’’Les Etats-Unis pourraient placer la Roumanie sous le bouclier (...)