octobre 2007

La Roumanie ne ratifiera aucun document se réfèrant à une langue moldave

"La Roumanie ne ratifiera pas les documents UE-République de Moldavie", montre Romania Libera. Le ministre roumain des Affaires étrangères, Adrian Cioroianu, a annoncé que la Roumanie ne ratifierait aucun document entre l’Union européenne et la République de Moldavie, qui se réfère à la langue moldave,’’syntagme politique’’ que les autorités de Chisinau utilisent par ’’impulsion purement politique’’. Le syntagme ’’la langue moldave’’ signifie ’’inventer une identité’’.

La Roumanie ne ratifiera aucun document UE-République de Moldavie comportant des références à la langue moldave

Luxembourg, 15 oct(Rompres) - La Roumanie, en tant que pays membre de l’UE, ne ratifiera aucun document signé entre la Rép. de Moldavie et l’Union européenne qui comporte des références à "la langue moldave", a déclaré ce lundi à Luxembourg le ministre des Affaires étrangères, Adrian Cioroianu, cité par le correspondant de la Rompres.

’L’Accord visant à faciliter la délivrance des visas a été l’un des documents négociés entre un État comme la Rép. de Moldavie et la Commission européenne, sans être signés et ratifiés par les pays membres. Mais d’autres documents entre la Rép. de Moldavie et l’UE existeront que la Roumanie devra ratifier en tant que pays membre, mais ce ne sera pas le cas si ceux-ci ont des références au syntagme la langue moldave’, a dit le chef de la diplomatie roumaine, présent à Luxembourg à la réunion du CAGRE des ministres des AE des pays de l’UE.

M. Cioroianu a relevé que le seul argument pour lequel la Roumanie avait admis, la semaine passée, la conclusion entre la Commission européenne et la Rép. de Moldavie de l’Accord relatif aux visas, avec la mention dans le texte de ’la langue moldave’, avait été le fait que, si Bucarest s’était prononcé en défaveur de celui-ci, la Rép. de Moldavie aurait été restée, dès le 1er janvier 2008, le seul pays à l’extérieur de cet Accord.

’Dans ce cas, ce n’était pas une mesure contre les autorités de Chisinau, mais elle aurait visé la liberté de mouvement des citoyens moldaves’, a dit M. Cioroianu, ajoutant que l’ambassadeur de Roumanie auprès de l’UE, Lazar Comanescu, avait fait dans la minute des entretiens entre la Commission et Chisinau sur cet accord les précisions nécessaires visant le fait que la Roumanie n’acceptait pas l’utilisation de ce document comme précédent quant à la reconnaissance de ’la langue moldave’.

Le chef de la diplomatie roumaine a relevé que la seule solution acceptée par la Roumanie était que la Rép. de Moldavie aussi reconnaisse le principe ’deux États qui parlent la langue roumaine, selon le précédent Allemagne-Autriche’.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie interdit l'entrée dans ses ports aux navires russes
(17/avr./2022)
Selon l’Autorité navale roumaine, aucun navire immatriculé en Russie ne pourra plus accoster dans (...)
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie: "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)