octobre 2005

La poétesse Ana BLANDIANA

Née en 1942 près de Timisoara, Ana Blandiana vit aujourd’hui à Bucarest.
Elle grandit marquée par le climat de terreur des
années 50 et garde l’image de la valise de son
père, posée près de la porte d’entrée : une
nouvelle arrestation politique était toujours
possible. Après la publication de son premier
poème paru sous le pseudonyme de Ana
Blandiana, elle est dénoncée comme « fille d’un
ennemi du peuple » : elle perd pour quatre ans le
droit de s’inscrire à la Faculté et se voit interdite
de publication. Après ce faux départ imposé par le
régime communiste, elle se réinscrit en 1963 à la
Faculté de philologie de Cluj et publie, en 1964,
son premier recueil de poésie : La Première
personne du pluriel.
Elle connaît un succès rapide auprès de ses
contemporains, grâce au ton limpide, pur et simple qu’elle adopte pour aborder les
thèmes de la mort et de la survie, de l’amour comme désir d’absolu et de l’évasion
de la matérialité.
Ana Blandiana crée, en 1990, l’Alliance civique, maillon essentiel dans la vie de la
« polis » après la chute de la dictature. Elle fonde également le Mémorial des
Victimes du Communisme et de la Résistance, à Sighet (nord de la Roumanie).
Elle a été traduite dans de nombreuses langues.
Ana BLANDIANA parle couramment le français.

OEUVRES PUBLIEES EN FRANÇAIS
Le Tiroir aux applaudissements, Chapitre 21, traduit par Hélène Lenz, in Douze écrivains
roumains, Les Belles Étrangères, éd. L’Inventaire, 2005.
Autrefois les arbres avaient des yeux, traduit par Luiza Palanciuc, éd. Librairie Bleue,
Troyes, octobre 2005.
Clair de mort, traduit par Gérard Bayo, éd. Librairie Bleue, Troyes, 1996.
L’architecture des vagues, traduit par Hélène Lenz, éd. Les ateliers du Tayrac, Saint-Jean-
de-Bruel, 1995.
Etoile de proie, traduit par Hélène Lenz, éd. Les ateliers du Tayrac, Saint-Jean-de-Bruel,
1991.

Texte et photo : Laure Hinckel
Belles Etrangères


- 

Le dossier "Belles Etrangères"


[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
L’écrivain roumain Panaït Istrati mis à l’honneur à Lyon, en France
(13/mar./2019)
Dans le cadre de la Saison France-Roumanie 2019 et en partenariat avec l’Association des Amis de (...)
Rencontre littéraire franco-roumaine à Lyon
(20/mar./2018)
Mardi, 24 avril
Chauve : le récit d’un cancer par une auteure franco-roumaine
(14/oct./2013)
Dans ses deux premiers livres "Pli urgent" (2001 ed. Noir sur Blanc) et "Elle va parler" (2005 (...)
Une belle voyageuse, regard sur la littérature française d’origine roumaine
(19/mar./2013)
Jean-Pierre Longre Une belle voyageuse REGARD SUR LA LITTERATURE FRANÇAISE D’ORIGINE ROUMAINE (...)
La littérature roumaine à l’honneur au Salon du livre de Paris
(3/mar./2013)
[photo : Adevarul] La littérature roumaine sera cette année l’invitée d’honneur du 33e Salon du (...)
Google fête le 165e anniversaire de Bram Stoker, auteur de Dracula
(8/nov./2012)
Google fête les 165 ans de la naissance de l’écrivain irlandais Bram Stoker, auteur du roman (...)
Une romancière roumaine remporte le prix 2010 de la Francophonie
(18/oct./2010)
Avec son roman intitulé "Terre des Affranchis", la Roumaine Liliana Lazar a remporté le "Prix (...)