mai 2006

La présidence de la Roumanie au CM du Conseil de l'Europe arrivée à son terme

Strasbourg, 19 mai/Rompres/ - La présidence roumaine du Comité des Ministres (CM) du Conseil de l’Europe (CoE) qui a commencé au 17 novembre 2005 est arrivée à son terme. Le chef de la diplomatie roumaine, Mihai-Razvan Ungureanu, présentera un bilan de la période où la Roumanie a assuré la présidence du CM et remettra officiellement le mandat à la Fédération de Russie, ce vendredi au cours de la 116e session du Comité.

Selon des appréciations faites par des officiels de Strasbourg, la Roumanie a des raisons de contentement quant à la manière dont elle a assuré son mandat. Cette présidence ’’a été un succès’’, a déclaré jeudi à la Rompres, le secrétaire général du CoE, Terry Davis, alors que le président de l’Assemblée Parlementaire du CoE, René van den Linden, l’a qualifiée de ’’bien active et constructive’’. René van den Linden a pourtant eu une remarque à faire, soulignant qu’il se serait attendu à ce qu’’’une attention plus grande eût été prêtée à la dimension parlementaire du CoE’’.

La Roumanie remettra ses attributions à la direction du CM du CoE à la Fédération de Russie, qui est membre du CoE depuis 1996 et qui détiendra pour la première fois la présidence de cet organisme. De plus, ce sera pour la première fois que la Fédération de Russie sera à la tête d’un organisme démocratique européen. Il y a pourtant des analystes politiques, pour lesquels cela pose des signes d’interrogation. Ceux-ci n’oublient pas de rappeler entre autres que la Fédération de Russie occupe la première place du point de vue des plaintes déposées contre elle à la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Il est vrai que si l’on prend en considération le nombre des cas dans lesquels elle a été condamnée, la Russie se place huitième dans ce classement.

La présidence russe se déroulera sous la devise ’’vers une Europe sans clivages’’ et elle se propose d’aborder une multitude de thèmes d’actualités tels les droits de l’homme dans l’ère de la mondialisation, la promotion des droits de l’enfance, le développement durable, l’héritage culturel européen ou l’avenir de la coopération européenne dans le domaine du sport.

Mihai-Razvan Ungureanu : La présidence roumaine du Comité des ministres du Conseil de l’Europe a visé la promotion de la démocratie et des droits de l’homme, ainsi que des initiatives régionales

Strasbourg, 19 mai/Rompres/ - La présidence roumaine du Comité des ministres (CM) du Conseil de l’Europe (CoE) a visé la promotion des valeurs fondamentales du CoE : la démocratie et les droits de l’homme, ainsi que de certaines initiatives régionales telles l’Eurorégion de la mer Noire, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Mihai-Razvan Ungureanu dans le discours prononcé vendredi matin à Strasbourg, devant les 45 membres du Comité des ministres du CoE.

Le chef de la diplomatie roumaine a affirmé que la présidence roumaine s’est également proposée d’améliorer l’efficience, de sauvegarder l’importance et refaire la crédibilité du Conseil de l’Europe.

La présidence roumaine du CM a également visé l’application du Plan d’action établi par le sommet du CoE de Varsovie de mai 2005, sur la base de quatre directions : la promotion des normes démocratiques et de la bonne gouvernance, l’amélioration de la protection des droits de l’homme, le développement des sociétés intégratrices basées sur la diversité et le dialogue interculturel, le renforcement de l’efficience de l’architecture institutionnelle du CoE, a précisé Mihai-Razvan Ungureanu.

Il a affirmé que bien que la présidence roumaine n’ait pas réussi à adopter le mémorandum d’accord entre l’UE et le CoE, elle a eu cependant "une contribution fructueuse" au progrès de ce processus.

Par ailleurs, pendant le mandat de la Roumanie l’application du paquet de mesures visant à rendre efficiente la mise en oeuvre de la Convention européenne des droits de l’homme.

Le ministre Ungureanu a fait valoir le rôle de la Roumanie, aux côtés du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du CoE, dans le lancement du projet sur l’Eurorégion de la mer Noire, événement qui a eu lieu dans le cadre de la réunion régionale de Constanta du 30 mars 2006. C’est la première initiative destinée à la région élargie de la mer Noire appartenant à une organisation européenne.

Par ailleurs, le chef de la diplomatie roumaine a rappelé que sur la durée du mandat de la Roumanie ont été adoptées deux résolutions demandant à la Fédération de Russie et à la Moldavie d’appliquer la décision 2004 de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDO) relative au groupe Ilascu emprisonné à Tiraspol.

"Je suis confiant que ce cas sera maintenu sur l’agenda du Comité des ministres jusqu’à la mise en liberté des ressortissants roumains Andrei Ivantoc et Tudor Petrov Popa", a dit Ungureanu.

La dernière résolution du CM du CoE sur l’application de la décision de la CEDO en ce qui concerne le groupe Ilascu ouvre théoriquement la voie à l’application de sanctions contre la Fédération de Russie - la possibilité de suspension des droits de représentation dans le cadre du CM ou du droit de vote dans l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

Selon le bilan présenté par le ministre Mihai-Razvan Ungureanu, la présidence roumaine du CM du CoE a organisé depuis le 17 novembre 2005, date de la reprise de ce mandat, 34 actions et événements déroulés à Bucarest, Strasbourg ou dans d’autres États membres.

La présidence tournante du CM du CoE sera reprise par la Fédération de Russie.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie interdit l'entrée dans ses ports aux navires russes
(17/avr./2022)
Selon l’Autorité navale roumaine, aucun navire immatriculé en Russie ne pourra plus accoster dans (...)
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie: "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)