décembre 2002

Le Canada recherche des immigrants roumains

Les représentants du Gouvernement de la province de Nouveau Brunswick au Canada ont présenté à Constanta un projet d’encouragement de l’immigration dans leur zone de compétence. Ainsi une personne intéressée peut émigrer dans la province qui se trouve dans le sud-est du Canada si elle y trouve une offre d’emploi sur certains sites internet officiels ou si elle présente un projet d’affaires pré-approuvé. Le chef de projet, Monsieur Bogdan George Itoafa, employé au Département d’Immigrations du Ministère du Développement Economique, gouvernement de la province de Nouveau Brunswick, insiste sur le fait que si les émigrants indépendants mettent deux ou trois années pour arriver au Canada, les candidats pour la province de Nouveau Brunswick pourront obtenir le visa de résident en 6 ou 9 mois.
"Un accord spécial avec le Gouvernement Fédéral du Canada nous permet le recrutement des immigrants afin de pouvoir satisfaire les demandes de main d’œuvre qualifiée et répondre à nos priorités concernant le développement économique a déclaré" George Itaoafa.
Selon la même source d’information, après avoir obtenu l’accès aux adresses respectives sur Internet, le candidat peut correspondre avec des sociétés qui proposent des emplois. Une fois que la personne est acceptée, grâce au CV envoyé, la société canadienne contacte le Département des Immigrations du gouvernement de la province de Nouveau Brunswick, qui s’occupe du dossier, y joint un certificat de nominalisation et avance les documents au Gouvernement Fédéral. Après avoir géré le dossier pendant 6 ou 9 mois, celui-ci accorde le visa de résident permanent dans la province de Nouveau Brunswick, a précisé George Itoafa. Il a ajouté également que les acceptions sont de 100 % et que ce projet est applicable uniquement dans les pays francophones.
Pour les ouvriers qualifiés, s’intéressant à la migration, le premier pas est de trouver un emploi, dans les offres mises à disposition sur Internet. Sur le site "www.gnb.ca/immigration" l’intéressé pourra compléter un CV, modèle canadien. Il n’est pas nécessaire de mentionner la date de naissance (le programme d’émigration n’ayant pas de limite d’âge), la religion ou d’autres informations qui ne tiennent pas compte des compétences professionnelles et il n’est pas nécessaire non plus d’y joindre une photo.
Les entrepreneurs ont un traitement spécial. Si leur projet d’affaires et leur expérience ont convaincu, ils seront invités au Canada en visite de reconnaissance, afin de pouvoir évaluer leurs chances de réussite. Pour ce programme d’émigration on paye les taxes canadiennes, dont le montant total ne doit pas dépasser 1500 dollars. Par ailleurs le sollicitant doit prouver qu’il détient une somme d’argent nécessaire à entretenir sa famille pour une certaine période de temps, voire environ 5000 dollars canadiens pour une seule personne ou 12000 dollars canadiens pour une famille.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Roumanie : un cordonnier de Cluj invente les chaussures de "distanciation sociale"
(27/mai./2020)
Grigore Lup et ses chaussures de "distanciation sociale" Grigore Lup est né à Chiuieşti, un (...)
Surprenant ce vélo électrique à quatre roues inventé par un artiste roumain
(13/mai./2020)
Qlio Velo est un cyclomoteur à assistance électrique, un vélo électrique à quatre roues, qui a la (...)
Fêtes du mois de mars : le Martisor et le Jour de la femme
(7/mar./2020)
Au printemps, deux jours sont dédiés à la femme en Roumanie : le 1er et le 8 mars. Le "mãrtisor" (...)
Justin Capră, inventeur et visionnaire roumain
(10/nov./2019)
Justin Capră est un inventeur roumain prolifique et visionnaire. Créateur du sac à dos volant, (...)
Le premier milliardaire roumain d’une start-up de robotique
(12/sep./2019)
Le programmeur roumain Daniel Dines, fondateur et directeur général d’IT UiPath, est le premier (...)
Roumanie : 24 janvier, anniversaire de l’Union de la Valachie avec la Moldavie
(24/jan./2019)
Le jour de l’Union des Principautés roumaines est marqué, tous les 24 janvier, dans toute la (...)
Un voilier roumain dans la course contre l’autisme
(20/nov./2017)
Un équipage composé uniquement de Roumains, s’est lancé ce dimanche dans une aventure unique pour (...)