mai 2006

Le Conseil des ministres français a ratifié le Traité d'adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie

Le MAE se félicite de la ratification du Traité d’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie par le Conseil des ministres français

Bucarest, 23 mai /Rompres/ - Le Ministère roumain des Affaires étrangères (MAE) se félicite de l’adoption par le Conseil des ministres de la République française, mardi, du projet de loi ratifiant le Traité d’Adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l’Union européenne (UE), annonce un communiqué du MAE.

La décision positive du Cabinet français marque, ainsi, la poursuite par la France des procédures parlementaires de ratification du Traité d’Adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie, qui devra être transmis aux deux Chambres du Parlement français, l’Assemblée nationale et le Sénat.

La décision de mardi du Gouvernement français envoie un puissant signal politique en faveur du soutien à l’adhésion de la Roumanie à l’UE au 1er janvier 2007, selon le communiqué.

Le MAE remercie les autorités françaises du soutien accordé durant le processus de préparation en vue de l’adhésion et exprime la confiance dans l’aboutissement, le plus tôt possible, du processus de ratification du Traité d’Adhésion au niveau des deux Chambres du législatif français.

Alberto Navarro : ’’Je n’ai aucun doute que la Roumanie deviendra un Etat membre de l’UE au 1er janvier 2007’’

Bucarest, 23 mai /Rompres/ - La Roumanie a fait des progrès particuliers dans la préparation visant l’adhésion, a apprécié le secrétaire d’Etat espagnol aux Affaires européennes, Alberto Navarro, lors d’un entretien mardi, à Bucarest, avec la ministre roumaine de l’Intégration européenne, Anca Boagiu, rapporte un communiqué du Ministère roumain de l’Intégration européenne (MIE).

’’Je n’ai aucun doute que la Roumanie deviendra un Etat membre au 1er janvier 2007’’, a déclaré l’officiel espagnol, tout en rappelant que les efforts doivent continuer après la date de l’adhésion également, ’’vu que la législation communautaire doit être adaptée en permanence et que l’intégration européenne ne prend pas fin au moment de l’adhésion’’.

L’officiel espagnol a exprimé la confiance que les Etats membres ratifieront à temps le Traité d’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l’Union européenne (UE), de sorte que cela ne constitue pas un obstacle pour l’adhésion de la Roumanie au délai fixé.

La ministre de l’intégration européenne a discuté avec l’officiel espagnol des mesures que la Roumanie devra prendre prochainement, de sorte que la date de l’adhésion reste le 1er janvier 2007. Lors de la même réunion, les deux officiels ont discuté de l’agenda du Conseil européen du mois de juin prochain et du rôle de la Roumanie dans la future construction européenne. Dans ce contexte, on a discuté de la ratification du Traité constitutionnel par les Etats membres, de l’identification de sources d’énergie alternative, mais aussi de la contribution des investissements espagnols au développement de l’économie de la Roumanie.

Un sujet important sur l’agenda des discussions a été, également, celui portant sur la gestion des fonds européens.

La Roumanie essaiera d’obtenir une évaluation de la Commission européenne au mois de septembre, affirme la ministre Anca Boagiu

Bucarest, 23 mai /Rompres/ -Le Rapport de la Commission européenne (CE) sur la Roumanie est bon, mais des efforts sont nécessaires par la suite afin que l’adhésion ait lieu au 1er janvier 2007, ont affirmé tant la ministre roumaine de l’intégration européenne, Anca Boagiu, que le chef de la Délégation de la Commission européenne à Bucarest, Jonathan Scheele, lors d’une conférence organisée mardi au siège de l’Ecole nationale d’études politiques et administratives de Bucarest.

’’Nous essayons d’obtenir une évaluation au mois de septembre pour offrir du temps aux Etats membres qui attendent le rapport d’automne pour ratifier le Traité d’Adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l’UE’’, a déclaré la ministre Anca Boagiu, se rapportant au futur Rapport de la CE, dont la publication a été annoncée par les officiels européens pour le début du mois d’octobre au plus tard.

Il importe que la Roumanie fasse des progrès visibles et, en même temps, qu’elle ait une idée claire de ses objectifs parce que cela représente la seule manière pour elle de pouvoir jouer le rôle adéquat à sa position, de septième Etat de l’Union en tant que population et territoire, a affirmé Jonathan Scheele.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie interdit l'entrée dans ses ports aux navires russes
(17/avr./2022)
Selon l’Autorité navale roumaine, aucun navire immatriculé en Russie ne pourra plus accoster dans (...)
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie: "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)