octobre 2009

Le prix Nobel de littérature 2009 accordé à Herta Müller, écrivaine d’origine roumaine

Herta Müller
[photo : Agerpres]

Le prix Nobel de littérature 2009 est accordé à l’Allemande d’origine roumaine Herta Müller. D’après l’Académie suédoise, elle a, « avec la densité de la poésie et la franchise de la prose, dépeint l’univers des déracinés ».

Née en 1953 en Roumanie, Herta Müller est une romancière, poétesse et essayiste remarquée pour ses oeuvres dépeignant les dures conditions de vie dans la Roumanie de Ceauşescu.

Herta Müller est née à Niţchidorf, dans le département de Timiş, dans une famille de fermiers. Elle entreprend des études de philologie allemande et roumaine à l’université de Timişoara. En 1976, elle commence à travailler comme traductrice pour une compagnie d’ingénierie, mais est renvoyée en 1979 pour son refus de coopérer avec la Securitate, la police secrète du régime communiste. Elle gagne alors sa vie comme institutrice et en donnant des cours d’allemand. Son premier livre est publié en Roumanie en 1982, et paraît dans une version expurgée, comme beaucoup d’ouvrages de l’époque.
En 1987, elle quitte la Roumanie pour l’Allemagne, avec son époux le romancier Richard Wagner. Elle donne alors beaucoup de conférences dans les universités allemandes et étrangères. Elle vit actuellement à Berlin. Elle est devenue membre en 1995 de l’Académie Allemande de littérature et de poésie, et participe à d’autres institutions. En 1997 elle quitte la branche allemande de l’association PEN (Poets, Novellists and Essayists, associations internationale de femmes et d’hommes de lettres) pour protester contre son rapprochement avec l’ex-RDA.
En juillet 2008, elle a envoyé une lettre ouverte à Horia-Roman Patapievici, président de l’Institut culturel roumain, pour réagir à leur implication dans l’embauche de deux formateurs de l’ex-Securitate dans une classe d’été Germano-Roumaine.

Oeuvres en français de Herta Müller
- La convocation ; trad. de l’allemand par Claire de Oliveira. - Paris : Métailié, 2001. - 207 p. : couv. ill. ; 22 cm. - (Bibliothèque allemande, ISSN 1248-4695). - ISBN : 2-86424-372-5 (br) : 120 FRF : 18,19 EUR
- Le renard était déjà le chasseur : roman ; trad. de l’allemand par Claire de Oliveira. - Paris : Éd. du Seuil, 1997. - 235 p. : couv. ill. en coul. ; 21 cm. - ISBN : 2-02-019361-2 (br.) : 120 F
- L’Homme est un grand faisan sur terre ; trad. de l’allemand par Nicole Bary. - Paris : Gallimard, 1990. - 123 p : couv. ill. en coul ; 18 cm. - (Collection Folio ; 2173). - 2-07-038238-9 (br.) : 23,50 F. - 2-07-038238-4 (erroné)
- L’Homme est un grand faisan sur terre ; trad. de l’allemand par Nicole Bary. - Paris : Maren Sell, 1988. - 105 p : ill., couv. ill. en coul ; 22 cm. - (Petite bibliothèque européenne du XXe siècle ; 1988). - ISBN : 2-87604-019-0 (br.) : 70 F

[sources : Agerpres, Wikipedia, Sudoc]

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
L’écrivain roumain Panaït Istrati mis à l’honneur à Lyon, en France
(13/mar./2019)
Dans le cadre de la Saison France-Roumanie 2019 et en partenariat avec l’Association des Amis de (...)
Rencontre littéraire franco-roumaine à Lyon
(20/mar./2018)
Mardi, 24 avril
Chauve : le récit d’un cancer par une auteure franco-roumaine
(14/oct./2013)
Dans ses deux premiers livres "Pli urgent" (2001 ed. Noir sur Blanc) et "Elle va parler" (2005 (...)
Une belle voyageuse, regard sur la littérature française d’origine roumaine
(19/mar./2013)
Jean-Pierre Longre Une belle voyageuse REGARD SUR LA LITTERATURE FRANÇAISE D’ORIGINE ROUMAINE (...)
La littérature roumaine à l’honneur au Salon du livre de Paris
(3/mar./2013)
[photo : Adevarul] La littérature roumaine sera cette année l’invitée d’honneur du 33e Salon du (...)
Google fête le 165e anniversaire de Bram Stoker, auteur de Dracula
(8/nov./2012)
Google fête les 165 ans de la naissance de l’écrivain irlandais Bram Stoker, auteur du roman (...)
Une romancière roumaine remporte le prix 2010 de la Francophonie
(18/oct./2010)
Avec son roman intitulé "Terre des Affranchis", la Roumaine Liliana Lazar a remporté le "Prix (...)