novembre 2007

Le problème des roms, problème de la Roumanie ou de l'Europe ?

Bucarest, 7 nov /Rompres/ - Les quotidiens publient ce mercredi des analyses, commentaires et informations notamment sur les rroms dans l’espace européen.

« La crise des Roumains d’Italie a remis sur le tapis un problème datant depuis des centaines d’années : l’intégration précaire dans la société de type européen d’une bonne partie de l’ethnie rrome. Des sociologues et des analystes soutiennent que le problème des rroms est, en premier lieu, le problème de la Roumanie et, puis, de l’Europe », relève Evenimentul zilei. [Ndlr : les rroms - tziganes, tsiganes, roms, romanichels, manouches, gitans - sont estimés en Roumanie à 2,5% de la population, selon le recensement de 2002].

« Le duel politique et médiatique en marge du décret sur l’expulsion des immigrés d’Italie a suscité les critiques de l’UE et de la presse internationale », affirme Cotidianul.

Selon le journal Romania libera, le président Traian Basescu se serait déclaré mécontent surtout de l’activité des ambassades d’Italie, Espagne, Serbie, Ukraine, Bulgarie, mais aussi de l’ambassade roumaine dans la République de Moldavie, « les coupables étant dans ce contexte le Gouvernement et le Ministère des Affaires étrangères », affirme le journal.

Basescu : La Roumanie et l’Italie ont des responsabilités communes

Bucarest, 7 nov /Rompres/ - Le président de Roumanie, Traian Basescu, a expliqué sa position au sujet de la sécurité, sur le fond des derniers événements survenus en Italie liés aux camps de roms, dans une interview publié mercredi par le journal italien « Il Messaggero ».

« L’escalade des actes criminels en Italie n’a pas commencé il y a dix mois, elle a commencé longtemps avant. Pourtant, nous sommes deux pays frères, nous avons des responsabilités communes et nous trouverons une solution. Cette année, j’ai eu un entretien avec le maire de Rome, Walter Veltroni, je lui ai expliqué longuement et en profondeur la situation : nous, à Bucarest, nous avons démantelé les camps de roms », a déclaré le chef de l’État roumain.

« Il Messaggero » précise, également, qu’à la suite de l’ouverture du ministre italien de l’Intérieur, Giuliano Amato, par rapport à certaines demandes du parti Refondazione Comunista, la majorité au pouvoir est en train de négocier un « oui » au décret-loi sur la sécurité.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Le Roumain Dragoș Alexandru Păun, dans l'équipe de la première mission de la NASA sur la Lune, après 50 ans : Mission Artemis 1
(7/sep./2022)
"Dans un deuxième temps j’irais sur la Lune. Vous savez que de là aussi, vous pouvez voir les (...)
Fêtes du mois de mars : le Martisor et le Jour de la femme
(7/mar./2022)
Au printemps, deux jours sont dédiés à la femme en Roumanie : le 1er et le 8 mars. Le "mãrtisor" (...)
Justin Capră, inventeur et visionnaire roumain
(15/fév./2022)
Justin Capră est un inventeur roumain prolifique et visionnaire. Créateur du sac à dos volant, (...)
Le premier milliardaire roumain d'une start-up de robotique
(1er/mai./2021)
Le programmeur roumain Daniel Dines, fondateur et directeur général d’IT UiPath, est le premier (...)
Roumanie : un cordonnier de Cluj invente les chaussures de "distanciation sociale"
(27/mai./2020)
Grigore Lup et ses chaussures de "distanciation sociale" Grigore Lup est né à Chiuieşti, un (...)
Surprenant ce vélo électrique à quatre roues inventé par un artiste roumain
(13/mai./2020)
Qlio Velo est un cyclomoteur à assistance électrique, un vélo électrique à quatre roues, qui a la (...)
Roumanie : 24 janvier, anniversaire de l’Union de la Valachie avec la Moldavie
(24/jan./2019)
Le jour de l’Union des Principautés roumaines est marqué, tous les 24 janvier, dans toute la (...)