janvier 2006

Les citoyens étrangers peuvent acheter des titres d’Etat en Roumanie

Depuis ce mois, les citoyens étrangers ont le droit d’acheter des titres d’Etat émis par le Ministère des finances ; la décision, approuvée par le Gouvernement, représente encore un pas vers la libéralisation du compte de capital, négociée par la Roumanie avec l’Union européenne.

Ainsi disparaît l’une des dernières restrictions imposées aux flux étrangers de capitaux sur le marché roumain, après la libéralisation presque intégrale du compte de capital ; au mois d’avril de cette année, les citoyens étrangers pourront faire des dépôts en lei. De plus, selon le calendrier prévu, la Banque Nationale de Roumanie éliminera jusqu’en septembre les restrictions imposées aux transactions avec des instruments monétaires.

Mais selon les analystes économiques, bien que les obligations roumaines semblent attirantes pour les investisseurs grâce à un excellent rendement, l’offre limitée et les craintes concernant l’inflation freinent encore les acheteurs potentiels. « Nous aimons bien ce que nous voyons en Roumanie, et nous voulons y investir, mais actuellement nous ne savons pas dans quoi... Du point de vue des rendements, c’est un marché très intéressant. », a remarqué Oliver Kaspner, manager du fond allemand d’investissement Deka Convergence Renten (quatre milliard d’euros d’actifs). Les spécialistes estiment que le changement de politique concernant les flux de capital encouragera la liquidité du marché, et aidera les investisseurs à anticiper l’évolution de l’économie.
Les dettes gouvernementales en monnaie nationale sont actuellement de 3,8 milliards de lei (1,3 milliards de dollars), l’équivalent à 1,4% du PIB.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Evolution 2010 de l’ Indice des prix à la consommation (IPC) en Roumanie
(15/nov./2010)
Les prix à la consommation ont augmenté de 0,55% en Roumanie en octobre 2010, menés (...)
Roumanie : l’une des TVA les plus élevées d’Europe, 24%
(1er/jui./2010)
Le passage de 19 % à 24 % de la TVA fait de la TVA en Roumanie l’une des plus élevées d’Europe, (...)
La Roumanie entre récession et rigueur budgétaire
(12/mai./2010)
La Roumanie va introduire un impôt supplémentaire pour les propriétaires de plusieurs biens (...)
Le piège du taux de change de l’Euro : à 4,1 Lei nous vivons, à 4,8 nous mourrons
(27/jui./2009)
Les dernières estimations montrent que le taux de change de l’Euro va encore monter, rendant la (...)
Roumanie : les banques roumaines assouplissent le crédit
(19/jan./2009)
’’Les Roumains peuvent avoir accès, à partir de janvier, à des crédits garantis avec des hypothèques, (...)
Roumanie : chute du leu, montée des prix
(14/jan./2009)
Après la publication lundi par la Banque Nationale de Roumanie (BNR) d’un cours de référence de (...)
La Roumanie se prépare pour la crise
(23/oct./2008)
"La Roumanie se prépare pour la crise", écrit Romania Libera mentionnant la dynamique des revenus (...)