août 2008

Les dégâts des inondations en Roumanie

Bien que les pluies aient cessé en Roumanie et que la situation le long du Siret et de la Tisza se soit améliorée, on ne saurait affirmer la même chose au sujet des localités situées sur le Prout.

En Roumanie, cinq personnes sont décédées à cause des inondations, plus 15 000 ont été évacuées, 100 habitations ont été détruites par les crues et plus de 1 000 km de routes et 45 km de digues ont été avariés par les intempéries.

Dans le contexte, le journal Romania libera relève que l’UE a envoyé en Roumanie des spécialistes, des générateurs d’électricité et 500 maisons en tôle destinées aux sinistrés. Les experts de l’UE se sont rendus dans les zones inondées de la Moldavie (nord-est de la Roumanie), pour aider à la reconstruction, aux côtés de la protection civile et pour élaborer des solutions techniques visant à prévenir les inondations.

Le président Basescu s’est rendu de nouveau dans les zones frappées par les inondations

Bucarest, 6 août(Agerpres) - Le président Traian Basescu est arrivé ce mercredi matin à Satu Mare (nord de la Roumanie), d’où il se rendra à bord d’un hélicoptère dans le dép. de Maramures, dans les zones frappées par les inondations.

Le chef de l’État a été accueilli à l’aéroport par le préfet Radu Bud et le président du Conseil départemental de Satu Mare, Csehi Arpad.

Le préfet Radu Bud a informé Traian Basescu que le dép. de Maramures avait été peu affecté par les inondations et que 200 personnes avaient été évacuées suite à des pluies abondantes. Le préfet a dit au chef de l’État que les problèmes produits par les inondations seront résolus dans le plan local.

Traian Basescu se rendra avant midi à Poienile de sub Munte, où il rencontrera les personnes sinistrées, devant visiter ensuite les départements de Moldavie (est de la Roumanie) frappées par les inondations.

Traian Basescu a parlé aux familles sinistrées de Poienile de sub Munte (Maramures)

Bucarest, 6 août(Agerpres) - Le président Traian Basescu a rencontré ce mercredi les familles sinistrées de la commune Poienile de sub Munte (nord de la Roumanie), pour évaluer la situation de celles-ci après les récentes inondations du dép. de Maramures.

Le chef de l’État a dit être venu sur les lieux pour que les 12 000 habitants affectés par les inondations n’aient pas l’impression d’être oubliés par les autorités.

Traian Basescu a assuré que les familles sinistrées recevront l’appui du gouvernement et des autorités locales, celle-ci pouvant s’installer jusqu’en hiver dans de nouvelles maisons ou des logements provisoires.

Avant de partir pour la Moldavie (est de la Roumanie), le président a discuté avec les citoyens des causes des inondations, ceux-ci se mentionnant les coupes illégales de forêts.

Traian Basescu s’est rendu à plusieurs reprises ces deux dernières semaines dans les zones frappées par les inondations de Maramures, du nord et du centre de la Moldavie, où il a évalué les actions des autorités de limitation des effets des pluies torrentielles et des crues.

Le chef de l’État est allé à Suceava (nord de la Roumanie) le 26 juillet, ce département étant alors gravement frappé par les inondations, après quelques jours de pluies torrentielles. Le président Basescu a participé à la réunion du Comité pour des Situations d’Urgence convoqué à Radautzi. Le 27 juillet, le chef de l’État a été au Maramures, à Baia Borsa, et s’est rendu au bassin de décantage des minerais non ferreux de Colbul. Le 28 juillet, M. Basescu est allé de nouveau dans le dép. de Suceava, se rendant dans les localités Moldovitza, Marginea, Voievodeasa et au pont de Putna.

De retour à Bucarest, le président Basescu a fait un appel à la solidarité avec les gens gravement affectés par les inondations du nord de la Moldavie et du Maramures, soulignant que les personnes sinistrées avaient grand besoin de la solidarité des institutions de l’État, locales et centrales, des compagnies et de chaque Roumain.

’Nous avons besoin de solidarité et c’est la chose importante que je souhaite dire : la population affectée a besoin de la solidarité des institutions et de ceux des régions du pays qui n’ont pas été frappées par les calamités’, a affirmé Traian Basescu dans une déclaration de presse donnée au Palais de Cotroceni le 28 juillet.

Le chef de l’État a précisé que l’effort de reconstruction dans les zones frappées par les inondations sera à moyen et long termes, le principal objectif étant de rétablir totalement jusqu’en hiver les systèmes de communications et de rendre habitables les maisons inondées. M. Basescu a ajouté que les écoles affectées par les inondations devront devenir aptes à fonctionner, compte tenu que peu de temps restait jusqu’à la rentrée des classes.

Le 29 juillet, le président a participé à la réunion du gouvernement consacrée à l’analyse de la situation créée par les inondations et s’est rendu de nouveau dans le pays, cette fois-ci dans la localité Tamaseni (dép. de Neamt, nord-est) et à Saucesti (département de Bacau, est de la Roumanie).

À Tamaseni, M. Basescu a dit aux familles sinistrées que l’exécutif ’fera ce qu’il faudra’ pour elles. ’Le gouvernement fera sans doute ce qu’il faudra’, a affirmé Traian Basescu, discutant avec la population affectée par les inondations. À Saucesti, le chef de l’État a discuté avec les habitants et est entré dans les cours inondées des maisons.

Le 4 août, le président Traian Basescu s’est rendu de nouveau à Tamaseni et à Saucesti.

L’ISU, la Gendarmerie et l’Administration locale appréciées pour leurs interventions pendant les derničres inondations

Bucarest, 6 août /Agerpres/ - Le président roumain Traian Basescu a apprécié mercredi la manière dont les structures gouvernementales, particulièrement l’Inspection pour des Situations d’urgence (ISU) et la Gendarmerie, ainsi que l’Administration locale sont intervenues pendant les récentes inondations dans la zone nord de la Roumanie.

’’Je tiens à apprécier la façon dont les institutions gouvernementales ont agi. Je me réfère à l’Inspection pour des Situations d’urgence et à la Gendarmerie, mais aussi à l’Administration locale. Les gens tiennent à remarquer l’intervention des maires, des présidents des conseils départementaux et, parfois, même l’intervention des préfets’’, a dit le chef de l’Etat, dans une déclaration donnée mercredi au Palais de Cotroceni (siège de la présidence, ndlr).

Selon le président Basescu, l’intervention des pompiers et des gendarmes ’’a fait que le nombre de victimes soit plus ou moins petit par rapport au niveau des calamités’’.

Traian Basescu a appelé le Gouvernement à intervenir pour compléter les actions des administrations locales visant à consolider l’infrastructure des communications.

’’A l’aide de leurs propres ressources, les administrations locales ont réussi à refaire la majeure partie des communications. L’intervention gouvernementale est nécessaire pour des travaux de qualité en infrastructure. J’ai remarqué et communiqué aux présidents des conseils départementaux que les gens manquaient de moyens et d’équipements pour évacuer les résidus à la suite des démolitions de leurs maisons. Il faut trouver des solutions visant à l’octroi d’argent par les autorités départementales vers les communes, pour l’achat d’outillages’’, a dit Traian Basescu.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Disparition catastrophique des forêts en Roumanie
(24/oct./2012)
[Images NASA] Une vaste zone forestière des monts Giurgeului, dans les Carpates, située dans (...)
La Roumanie protège ses chevaux sauvages dans le Delta du Danube
(18/avr./2011)
L’Autorité de la Réserve biosphère du Delta du Danube (ARBDD) développe un projet visant à protéger (...)
Roumanie, tremblement de terre : les zones les plus dangereuses à Bucarest
(11/oct./2010)
Du point de vue géologique, la situation de Bucarest est dangereuse, car la ville s’étend sur une (...)
Tremblement de terre redouté en Roumanie et en Ukraine
(27/sep./2010)
Selon les experts de Institut roumain de séismologie appliquée (IRSA), la région de Vrancea passe (...)
Pluies et inondations en Roumanie
(30/jui./2010)
Le Danube est monté au dessus du niveau d’alerte, aux stations de mesure de Calafat et Bechet, (...)
Roumanie : la prévention des conflits avec les ours
(26/mar./2010)
Un programme de protection des ours dans les départements du centre de la Roumanie (Harghita, (...)
Le froid persiste : -21°C dans le centre de la Roumanie
(8/mar./2010)
Ce dimanche 7 mars, à Joseni, dans le département d’Harghita (centre de la Roumanie), la (...)