février 2006

Moldavie : la Roumanie aurait une solution pour la Transdniestrie

Bucarest, 18 fév/Rompres/ - Le ministre des Affaires étrangères, Mihai-Razvan Ungureanu, a déclaré vendredi, lors d’une rencontre avec les étudiants de l’Université d’État de Chisinau, que la Roumanie a un plan pour le règlement du problème transdnistréen.

Le chef de la diplomatie roumaine a dit aux étudiants et à la presse que les détails de ce programme ne peuvent pas encore être rendus publics parce qu’il sera présenté par le président Traian Basescu au Parlement moldave lors de la future visite de celui-ci à Chisinau.

Cependant, Ungureanu a précisé que la Roumanie a déjà énoncé les principes de ce plan, le premier étant le respect de la Constitution de la République de Moldavie, qui stipule que l’État moldave est unitaire et ses frontières doivent être préservées.

"Le règlement du problème transdnistréen ne peut être fait que dans le cadre des frontières de la Moldavie", a insisté le ministre. Il a critiqué l’actuel format de négociation pour le dossier transdnistréen affirmant "qu’il y a plusieurs vecteurs en collision qui annulent le mouvement en avant".

Mihai-Razvan Ungureanu a fait valoir que la présence de la Roumanie dans le format de négociation serait positive et a accusé la Russie pour ne pas avoir respecté la promesse prise en 1999 au sommet d’Istanbul de retrait des troupes de Transdniestrie.

"Comment peut-on être juge et accusateur à la fois ?", s’est-il interrogé ajoutant que les troupes russes doivent être remplacées par une mission sous le mandat international.

Le ministre a affirmé que l’armement de Transdniestrie et le trafic illégal de la région représente un problème de sécurité de la Roumanie et implicitement de l’UE et l’OTAN.

Par ailleurs, Ungureanu a exhorté les étudiants moldaves à chercher et apprendre la vérité sur leur identité nationale.

"Vous ne devez pas avoir peur de la vérité, de dire : ça c’est moi, c’est ma langue et mon histoire et je vois l’avenir aux côtés de ceux qui parlent la même langue et ont les mêmes origines et coutumes", a dit le ministre.

Il a adressé aux étudiants l’invitation à soutenir et assumer le projet européen de la République de Moldavie, leur souhaitant de rejoindre au plus vite la Roumanie dans le cadre de l’UE.

Le chef de la diplomatie roumaine a rencontré vendredi à Chisinau son homologue moldave Andrei Stratan, le président Vladimir Voronine, le Premier ministre Vasile Tarlev et le président du Parlement, Marian Lupu. Le ministre Mihai-Razvan Ungureanu a eu aussi des entretiens avec les leaders des partis parlementaires de Chisinau.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie : "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)
Réunion Roumanie-Hongrie
(20/oct./2008)
Bucarest, 19 oct(Agerpres) - Les gouvernements roumain et hongrois se réuniront le mardi 21 (...)