mars 2010

Neagu Djuvara : un Roumain promu Officier des Arts et Lettres

L’historien roumain Neagu Djuvara a été promu vendredi au rang d’Officier de l’ordre français des Arts et Lettres par l’ambassadeur de France à Bucarest Henri Paul, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à l’Ambassade de France à Bucarest. Le gouvernement français a décoré Neagu Djuvara pour sa contribution à la connaissance de l’histoire de la Roumanie, sa carrière d’historien et ses écrits.

Agé de 94 ans, Neagu Djuvara, intellectuel, diplomate et historien, est une des personnalités remarquables de la vie culturelle roumaine. Né en 1916 à Bucarest, l’écrivain a été diplômé en histoire à la Sorbonne en 1937, et est également docteur en droit (Paris, 1940). Entre 1984 et 1989, il a été Secrétaire général de la Maison de la Roumanie à Paris, jusqu’à la révolution roumaine de 1989, durant laquelle il est rentré dans son pays natal.

Depuis 1991, Djuvara est professeur associé à l’université de Bucarest, et membre honoraire de l’Institut d’histoire AD Xenopol de Iasi (Est de la Roumanie).

L’Ambassadeur Henri Paul a parlé de Neagu Djuvara comme d’un citoyen du monde avec une double appartenance française et roumaine, une élégance physique et morale, une ouverture de l’esprit et une hauteur de vues, courageux dans la guerre comme dans la paix, et engagé dans le défi de missions diplomatiques en Afrique, au Niger, où il fut conseiller du Président Hamani Diori, et également opposant farouche au communisme.

« Je remercie la France et son Ambassadeur. Je suis heureux, car je suis Français de culture et de destin. » a déclaré Neagu Djuvara dans son français impeccable. Après avoir relaté avec son esprit habituel et son style brillant une série de souvenirs personnels sur la façon dont il avait obtenu des décorations civiles et militaires en Roumanie, puis en exil, il a confié que cette décoration-ci était tout à fait à part parmi toutes celles reçues.

L’Ordre des Arts et Lettres compte trois grades, Chevalier, Officier et Commandeur. Il a été créé par le Ministère français de la Culture en 1957. Cette décoration est attribuée aux personnes se distinguant par leur création artistique ou littéraire, ou par leur contribution à la promotion des arts et des lettres en France et dans le monde. A la cérémonie, assistaient des personnalités comme Andrei Plesu, Gabriel Liiceanu, Horia Roman Patapievici, Georgeta Filitti, Ion Caramitru et Christian Mititelu. [source : Agerpres]

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
L’Opéra national de Roumanie à Cluj a 100 ans
(20/mai./2020)
L’Opéra national de Roumanie à Cluj marquera le 100e anniversaire de son existence à travers un (...)
1er mars, fête du "Martisor" en Roumanie
(26/fév./2020)
Le « martisor » (nom populaire du mois de mars) est fêté en Roumanie le premier jour de mars, les (...)
La Roumanie et l’Europe de l’Est. 30 ans après la chute du mur. Débat.
(2/déc./2019)
30 ans après la chute du mur de Berlin, l’Institut français de Roumanie à Cluj-Napoca vous invite à (...)
Une vie de roman : une Roumaine du XIXe siècle, exploratrice et Lady
(2/nov./2019)
Florica Maria Sas est née en1841 à Aiud, département d’Alba, en Roumanie. Elle est plus connue sous (...)
France–Roumanie, regards croisés. Oubliez vos clichés
(17/avr./2019)
France–Roumanie, regards croisés : Anda Bercu et Nicolas Friess ◤ vernissage 18 avril à 18h30 (...)
La Roumanie se sépare de son dernier roi
(16/déc./2017)
La Roumanie se sépare de son dernier souverain. Avec le passage à l’éternel, le roi Michel (Mihai (...)
La mort du roi Michel, et la généalogie de la famille royale de Roumanie
(10/déc./2017)
Le roi Michel de Roumanie est décédé le 5 décembre 2017 à 13h00. Il avait 96 ans depuis le 25 (...)