octobre 2006

Politique Roumanie : revue de presse

Sous le titre ’’Le Premier ministre annoncera le nom du candidat vendredi’’, le journal Ziua informe que le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu a refusé lundi, sans droit d’appel, la suggestion du chef de l’Etat, Traian Basescu, de faire deux nominations pour la fonction de commissaire européen de la Roumanie. M. Tariceanu a insisté que c’était sa tâche de nommer le futur commissaire européen et a annoncé que le nom de cette personne serait rendu public vendredi. ’’La nomination est faite par le Premier ministre après une consultation avec le président de la Commission européenne. J’ai consulté mes collègues membres des partis formant la coalition au pouvoir (l’Alliance D.A. PNL-PD, l’UDMR, le PC, ndlr), je serai soucieux ainsi d’avoir pour cette opération leur opinion aussi, ce qui est normal. Cependant, c’est le Premier ministre qui en décidera, finalement’’, a dit M. Tariceanu.

La Belgique a ratifié le Traité d’adhésion de la Roumanie à l’Union européenne, annonce Ziarul Financiar, précisant que le roi Albert II de Belgique a signé, à la fin de la semaine passée, l’instrument de ratification du Traité d’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l’Union européenne.

Le ministre roumain des Affaires étrangères, Mihai-Razvan Ungureanu, participe à la réunion du Conseil Affaires générales et Relations extérieures de l’Union européenne (CAGRE), dont les travaux se tiennent ces jours-ci à Luxembourg, écrit Economistul.

’’Pour la Roumanie, le principal point d’intérêt sur l’agenda du CAGRE est l’adoption des conclusions en marge du Rapport de la Commission européenne sur la Roumanie et la Bulgarie. Sur la base des progrès présentés dans le rapport de la Commission, la Roumanie attend un message clair de la part du Conseil, lequel salue l’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie au 1er janvier 2007’’, note le journal cité.

Après que les inventeurs de la plate-forme politique libérale, Theodor Stolojan et Valeriu Stoica, eurent déploré, il y a deux jours, que le Gouvernement Calin Popescu-Tariceanu est négligent et qu’il n’a pas une stratégie post-adhésion, les démocrates ont répondu hier à leur voeu et annoncé qu’ils allaient préparer un programme post-adhésion tout neuf, qui sera soumis aussi aux libéraux à la fin de cette année, note le journal Ziua qui titre "Stratégie PD".

Le président exécutif du PD, Adriean Videanu, a expliqué hier que cette stratégie recherchera des solutions pour corriger le déficit du compte courant, qui signifie l’accroissement de la consommation privée se reflétant en bonne partie dans les importations.

Les réactions provoquées par le lancement de la plate-forme politique libérale par les anciens et les actuels libéraux, dimanche dernier, sont notées par plusieurs journaux. "Le PNL commence la grande exclusion des partisans de Stolojan (ancien président du PNL et ancien Premier ministre)", titre Ziarul Financiar son article qui note que "pour la direction du PNL, Stolojan est devenu l’ennemi public no 1".

Jurnalul national écrit que Theodor Stolojan a annoncé, dans une émission télévisée, qu’il démissionnerait de la fonction de conseiller présidentiel et qu’il avait informé Traian Basescu de sa décision.

Le président du PSD, Mircea Geoana, a gagné lundi la bataille pour l’obtention du poste de chef de la Commission de Défense au Sénat, réussissant à imposer le représentant de son parti par "décision politique" et non par vote, écrit le journal Ziua dans l’article titré "Diaconescu, chef de la Défense" qui annonce que le porte-parole du PSD, le sénateur Cristian Diaconescu, soutenu par Geoana, a été élu président de ce forum parlementaire.

"L’adversaire de Diaconescu, le sénateur Mihail Popescu, qui était soutenu par l’ancien leader Ion Iliescu, a perdu la course à cause du vote de soutien accordé par le Bureau permanent national au porte-parole du parti", écrit le même journal.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Doina Cornea, symbole de la résistance anticommuniste roumaine, s’est éteinte
(6/mai./2018)
Doina Cornea, l’ex-dissidente du régime communiste roumain, Doina Cornea, est décédée à l’âge de (...)
Rencontre entre le Président roumain et Donald Trump à la Maison Blanche
(10/jui./2017)
Le Président roumain Klaus Iohannis a été reçu en visite officielle à la Maison Blanche par Donald (...)
Le journaliste Luca Niculescu, nommé ambassadeur de Roumanie en France
(6/déc./2015)
Le journaliste Luca Niculescu, rédacteur en chef à Radio France International Roumanie, va (...)
Soutiens à Charlie Hebdo en Roumanie suite à l'attentat
(8/jan./2015)
11 janvier 2015 Le président de la Roumanie, Klaus Iohannis, a participé ce dimanche à la (...)
L’ex-Roi Michel de Roumanie : "pas de politique sans éthique"
(26/oct./2011)
[photo : Agerpres] En 1947, le régime communiste a fait abdiquer le Roi Michel de Roumanie. (...)
La Roumanie se souvient : Pitesti, la rééducation par la torture
(15/oct./2010)
Des dizaines de chercheurs et d’historiens roumains et étrangers assistaient Pitesti à la 10e (...)
La Roumanie fête le 20e anniversaire de la Révolution de 1989
(22/déc./2009)
[photo : Agerpres] Il y a vingt ans, des mouvements de protestation contre le régime (...)