septembre 2006

Presse francophone : 38e assises de l’UPF à Bucarest

Bucarest, Roumanie, 24 sept/Rompres/ - L’Union internationale de la presse francophone (UPF) a proposé dimanche, dans la résolution adoptée à la clôture des travaux des 38e assises de la presse francophone, déroulées à Bucarest, la création à Genève d’un conseil des droits de l’homme habilité à examiner les moyens de renforcement de la protection des journalistes et des libertés d’expression dans les zones de conflit.

Par ailleurs, le même document demande expressément à tous les représentants officiels des journalistes francophones d’utiliser le français, d’autant plus qu’il est reconnu comme langue de travail dans le cadre des organisations internationales.

Les officiels UPF se sont également prononcés en faveur du soutien au programme global de développement des nouvelles technologies, permettant l’accès égale des citoyens aux nouveaux véhicules médiatiques.

Ils ont fait part de leur soutien à la réduction des décalages entre le Nord et le Sud et l’amélioration des systèmes qualitatifs de production, traitement et diffusion de l’information.

Les officiels UPF se sont dits prêts à soutenir les actions qui pourraient être initiées par des groupes de presse dans le monde francophone dans le cadre de la recherche des applications alternatives au processus de globalisation, selon des critères scientifiques par l’indexation et la hiérarchisation des informations.

Dans le cadre de la même conférence, les participants se sont prononcés pour le soutien aux vecteurs médiatiques proposant en permanence l’information pluraliste, ouverte et responsable, du point de vue déontologique.

À la manifestation ont participé, entre autres, le secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie, Abdou Diouf, le président de l’UPF, Hervé Bourges, des ministres et des diplomates accrédités à Bucarest.

Les 38e assises de l’UPF, sur le thème "Nouveaux médias, nouvel enjeu européen, nouveaux défis francophones", se sont déroulées du 18 au 24 septembre à Bucarest.

L’UPF, créée en 1950, est la plus ancienne association de l’espace francophone.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
1er mars, fête du "Martisor" en Roumanie
(26/fév./2020)
Le « martisor » (nom populaire du mois de mars) est fêté en Roumanie le premier jour de mars, les (...)
La Roumanie et l’Europe de l’Est. 30 ans après la chute du mur. Débat.
(2/déc./2019)
30 ans après la chute du mur de Berlin, l’Institut français de Roumanie à Cluj-Napoca vous invite à (...)
Une vie de roman : une Roumaine du XIXe siècle, exploratrice et Lady
(2/nov./2019)
Florica Maria Sas est née en1841 à Aiud, département d’Alba, en Roumanie. Elle est plus connue sous (...)
France–Roumanie, regards croisés. Oubliez vos clichés
(17/avr./2019)
France–Roumanie, regards croisés : Anda Bercu et Nicolas Friess ◤ vernissage 18 avril à 18h30 (...)
La Roumanie se sépare de son dernier roi
(16/déc./2017)
La Roumanie se sépare de son dernier souverain. Avec le passage à l’éternel, le roi Michel (Mihai (...)
La mort du roi Michel, et la généalogie de la famille royale de Roumanie
(10/déc./2017)
Le roi Michel de Roumanie est décédé le 5 décembre 2017 à 13h00. Il avait 96 ans depuis le 25 (...)
Voix singulières de la culture roumaine, à Lyon
(19/oct./2017)
Cioran-Ionescu-Eliade La culture roumaine a donné à la langue française un nombre considérable (...)