avril 2007

Qui choisit le président de la Roumanie ?

Bucarest, 25 avr /Rompres/ - Les quotidiens parus mercredi en Roumanie relatent sur la décision adoptée mardi par la réunion plénière des deux Chambres du Parlement au sujet du référendum sur la démission du président suspendu Traian Basescu.

’’Suspendu indéfiniment’’, titre le journal Romania libera, tout en précisant que la nouvelle coalition majoritaire du Parlement formée du Parti social démocrate /PSD, d’opposition/, le Parti national libéral (PNL, au pouvoir/, le Parti conservateur /PC, d’opposition/, le Parti Romania Mare /PRM, d’opposition/ et l’Union démocrate magyare de Roumanie /UDMR, au pouvoir/ s’est arrogé, mardi, le droit de décider sur ce qu’il adviendra au cas où le référendum lié à la démission du président Traian Basescu sera invalidé par la non-présentation aux urnes de l’électorat. Si la moitié plus un du nombre de citoyens ayant droit de vote ne participe pas au scrutin, l’actuelle majorité parlementaire pourrait décider d’organiser un nouveau référendum, ce qui signifierait proroger la période de suspension de Traian Basescu au-delà des 30 jours prévus par la Constitution.

Selon le même quotidien, dans l’article ’’Le PNL et le PSD préparent la république parlementaire’’, les sociaux-démocrates (PSD) et les libéraux (PNL) s’apprêtent à cocher ces jours-ci encore deux points inscrits sur l’agenda commun de lutte contre Traian Basescu : les lois sur la sûreté et la modification de la Constitution.

Titrant ’’Ils ont suspendu aussi la Constitution’’, le journal Evenimentul zilei relève que la coalition anti-présidentielle s’est donné, mardi, le droit de décider à la place des Roumains qui est le président de Roumanie.

’’Le PNL et le PSD préparent à Basescu une Constitution pour président non joueur’’, titre le journal Gândul. Les deux partis veulent asséner un nouveau coup à Traian Basescu, en modifiant la Loi fondamentale, de sorte que le président perde de ses ’’pouvoirs’’. La première réunion sur la modification de la Constitution a eu lieu hier après-midi, au siège du PSD. Le but officiel du changement de la Loi fonamentale a été exprimé par Mircea Geoana : éclaircir la relation Palais Cotroceni (siège de la Présidence) - Palais Victoria (siège du Gouvernement)- Palais du Parlement et délimiter clairement les attributions des deux pôles du pouvoir exécutif, le président et le Premier ministre.

Dans l’article intitulé ’’Le Parlement remplacera la Cour Constitutionnelle lors de la validation du référendum’’, le journal Gândul apprend que dans le cas où la moitié plus un des électeurs, soit environ 9 millions de citoyens, ne se rendront pas aux urnes et où le référendum n’est pas validé par la Cour Constitutionnelle, le Parlement pourra décider sur ’’la procédure à suivre’’.

La coalition anti-Basescu poursuit à ce que le Parlement ait le dernier mot concernant le résultat du référendum bien que, dans la loi sur l’organisation du référendum, ce mot appartienne à la Cour Constitutionnelle de Roumanie, affirme le journal.

’’L’éternelle suspension’’, titre le journal Ziua, ajoutant que le Parlement prépare l’annihilation totale de Traian Basescu, si le peuple ne le démet pas. La clef de la manoeuvre et la non-validation du référendum. Le leader du parti conservateur (PC, d’opposition) Dan Voiculescu a reconnu mardi que Traian Basescu pourrait subir des suspensions périodiques, tous les trois mois, jusqu’à la fin du mandat.

Le journal Adevarul relève dans l’article ’’Basescu reste à la merci des parlementaires’’ que la décision que la Cour Constitutionnelle prendra le 3 mai sur les dernières modifications de la loi relative au référendum est cruciale pour le déroulement de la campagne sur la démission du président Traian Basescu. La coalition anti-présidentielle espère que la décision de la Cour annulera la condition qu’au moins 9 millions d’électeurs se rendent aux urnes pour que le référendum soit validé. Les stratèges PSD estiment que le renoncement à ce seuil peut offrir la chance de démettre Traian Basescu.

’’Le Premier ministre obligé à présenter chaque semestre des rapports au parlement’’, écrit le quotidien Ziarul financiar. Le Premier ministre sera obligé de présenter, chaque semestre, des rapports devant les Chambres réunies du Parlement sur le stade de l’accomplissement des objectifs assumés aux termes du programme de gouvernement, selon une loi adoptée, mardi, par la Chambre des Députés.

’Les dignitaires, immunité 5 ans après le mandat !’ écrit le journal Evenimentul zilei, précisant que les dignitaires n’auront plus à craindre, après la fin de leur mandat, le contrôle des fortunes obtenues dans la période où ils ont détenu des fonctions publiques. Les sénateurs de la Commission pour les droits de l’homme ont retiré, mardi, aux inspecteurs de l’Agence nationale d’Intégrité (ANI), le pouvoir de demander des explications aux dignitaires sur les fortunes non-justifiées, cinq ans après la fin de leur mandat.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Manifestations Roumanie : opposants pacifiques frappés violemment par la police. VIDEO
(11/aoû./2018)
Lors de la manifestation antigouvernementale du 10 août, les réseaux sociaux ont signalé (...)
Roumanie : la diaspora roumaine réclame dans la rue la démission du gouvernement
(11/aoû./2018)
Des dizaines de milliers de Roumains et de membres de la diaspora roumaine à l’étranger ont (...)
Justice en Roumanie : prison ferme pour le chef de la gauche au pouvoir
(22/jui./2018)
Liviu Dragnea, le dirigeant du principal parti au pouvoir en Roumanie, PSD, [gauche : NDLT] a (...)
Roumanie : Mis en examen pour corruption, deux leaders mobilisent les foules pour sauver leur peau
(10/jui./2018)
Ce samedi, à Bucarest, environ 150 000 membres et sympathisants du parti au pouvoir, le Parti (...)
Klaus Iohannis, le nouveau président de droite de la Roumanie
(17/nov./2014)
Les Roumains ont voté massivement dimanche 16 novembre 2014, au 2e tour, pour leur nouveau (...)
Résultat des élections présidentielles 2009 en Roumanie : Basescu réélu
(7/déc./2009)
Traian Basescu, Mircea Geoana [photo : Agerpres] Différence entre Traian Băsescu et Mircea (...)
Roumanie : Basescu et Geoana au 2e tour de l'élection présidentielle
(22/nov./2009)
Résultats des votes du 1er tour de l’élection présidentielle 2009 Traian Basescu (Parti démocrate (...)