juin 2005

Réforme du système de santé - conseils des Américains

D’après le Ministère roumain de la santé et le Gouvernement américain, la réforme du système de santé en Roumanie est une nécessité urgente. Le secrétaire d’Etat, Vlad Iliescu pense que le système est en crise à cause du sous-financement, mais aussi à cause du manque de gestion du budget disponible. Il a annoncé que le Ministère redonnera l’autonomie à la Caisse nationale d’assurance maladie, qu’il privatisera certaines parties du système (cabinets, hôpitaux) et surveillera attentivement le mode de dépense des fonds alloués à la santé.

Le chargé d’affaires de l’Ambassade des États-Unis à Bucarest, Thomas Delare, a estimé que les autorités roumaines ont perdu un temps précieux en ce qui concerne la réforme du système de santé. Il a déclaré que l’ancien cabinet n’a pas été intéressé par le soutien et l’aide offerts par US Aid : « Je vous rappelle qu’il y a quelques mois, nous avons été sur le point de renoncer à la collaboration avec le Gouvernement roumain et le Ministère de la santé. Après quelques déceptions, nous avons commencé de réduire notre implication et nos efforts, car l’ancien ministre n’était pas intéressé par l’amélioration du système. Suite aux élections de l’année dernière, nous avons observé par contre un changement d’attitude et une volonté de réforme. Je crois que nous avons des points de vue communs et nous pouvons arriver à une solution pour mettre en pratique la réforme du système de santé », a déclaré Thomas Delare.

En ce qui concerne les mesures qui devraient être prises prochainement, Thomas Delare a insisté sur le fait que celles-ci devraient provoquer un changement de mentalité au sein de la population. Celle-ci doit comprendre qu’aucun état au monde ne peut se permettre d’assurer des services médicaux gratuits pour tous. « Nous sommes tous conscients que le système est en crise, et pour continuer, il est nécessaire d’y investir davantage. Le système privé et les assurances de ce type doivent faire partie de la stratégie de réforme, donc il faut encourager les personnes qui ont les ressources nécessaires à payer. Ainsi, les ressources du Gouvernement se concentreront sur un système qui s’adressera seulement aux personnes vulnérables. Il faut également éduquer la population pour prévenir les maladies, à adopter une alimentation saine, et à ne pas se présenter au médecin au dernier moment. Les Roumains doivent comprendre que l’assistance médicale n’est pas gratuite et que l’Etat ne peut pas assumer des services médicaux de haute qualité pour tout le monde », a conclu le représentant de l’Ambassade des États-Unis.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
De l’or pour des médecins roumains au concours international Eureka, à Bruxelles
(23/nov./2015)
Une équipe de médecins de l’Hôpital militaire central de Bucarest a remporté la médaille d’or au (...)
Chercheurs roumains et prix Nobel de médecine
(14/nov./2012)
[photo : Romania Libera] A l’occasion du centenaire de la naissance du seul Roumain (...)
Roumanie : un IPhone pour détecter les cancers de la peau
(31/aoû./2011)
Une équipe de deux dermatologues et deux mathématiciens roumains travaillent à une nouvelle (...)
Hôpitaux et cliniques privés : les investisseurs s’étendent en Roumanie
(25/jan./2011)
Les managers de l’industrie de la santé ont inclus dans leur business plan d’autres villes que (...)
Les pharmacies et la commercialisation des médicaments en Roumanie
(24/nov./2010)
Environ 40 distributeurs se partagent le marché roumain de la distribution pharmaceutique. Le (...)
Roumanie : nouvelles cliniques cherchent des medecins stars
(26/avr./2010)
Les réseaux de cliniques privées roumains ont annoncé des investissements dans différents (...)
59 cas de grippe H1N1 en Roumanie
(24/jui./2009)
Le gouvernement roumain a confirmé deux cas supplémentaires de grippe H1N1, vendredi dernier, ce (...)