juin 2017

Rencontre entre le Président roumain et Donald Trump à la Maison Blanche

Le Président roumain Klaus Iohannis a été reçu en visite officielle à la Maison Blanche par Donald Trump. C’est un succès personnel pour le président roumain, qui est identifié par les Etats-Unis comme un garant de la lutte contre la corruption. La Roumanie est également assurée de l’intervention des Etats-Unis en cas d’agression par la Russie, disent les experts politiques contactés par le quotidien „Adevărul”.

En outre, la presse internationale se réjouit de l’engagement de Donald Trump de respecter l’article 5 du traité de l’OTAN. […] "C’est donc un succès personnel pour le chef de l’Etat roumain, qui est identifié par les américains comme un garant de la lutte contre la corruption", déclare le consultant George Rîpă. "Les deux présidents sont sur la même longueur d’onde. Donald Trump nous a transmis exactment les messages que nous attendions, sur les questions de l’OTAN, la corruption et l’économie, et Klaus Johannis a adhéré à l’idée de Donald Trump, qui rappelle depuis le début de son mandat, que la paix et la sécurité ont un coût, et que faire partie de l’OTAN entraîne des avantages, mais également des obligations."

Le consultant politique Cozmin Gusa considère la visite de Klaus Johannis à la Maison Blanche comme un évènement historique, la conférence de presse comme « sensationnelle », et l’anglais parlé par le Président roumain comme « impeccable » : « Aucun président roumain n’a eu eu ce niveau d’anglais, et peu de diplomates sont capables de le parler aussi bien ; discuter ainsi à la Maison Blanche, avec le Président des Etats-Unis, devant les journalistes américains, c’est quelque chose qui impressionne favorablement les médias internationaux » , a déclaré le consultant.

Le média américain « BuzzFeedNews » rapporte qu’une simple journaliste a réussi à obtenir de Trump une déclaration que les représentants de l’Union européenne n’ont pas pu avoir : Donald Trump a garanti que les Etats-Unis réagiraient, si un allié de l’OTAN était attaqué. « En moins d’une minute, une simple journaliste roumaine, Ramona Avramescu, a réussi à faire ce que les dirigeants de 27 pays n’ont pas pu faire : obtenir de Donald Trump un engagement de principe pour une défense collective au sein de l’OTAN », rapporte BuzzFeedNews.

D’après le journal français « Le Monde », Donald Trump a demandé à ses partenaires de prendre exemple sur la Roumanie, et de verser leur participation aux frais de défense. « Nous espérons que les alliés de l’OTAN suivront l’exemple de la Roumanie, et respecteront leurs obligations financières en ce qui concerne les frais de défense », a déclaré Trump. Les médias hexagonaux ont considéré qu’un des succès de cette rencontre a été de mettre « fin aux inquiétudes » en ce qui concerne le respect de l’article 5 de l’OTAN, en cas d’agression d’un des alliés par la Russie.

[source : Adevarul]

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Doina Cornea, symbole de la résistance anticommuniste roumaine, s’est éteinte
(6/mai./2018)
Doina Cornea, l’ex-dissidente du régime communiste roumain, Doina Cornea, est décédée à l’âge de (...)
Le journaliste Luca Niculescu, nommé ambassadeur de Roumanie en France
(6/déc./2015)
Le journaliste Luca Niculescu, rédacteur en chef à Radio France International Roumanie, va (...)
Soutiens à Charlie Hebdo en Roumanie suite à l’attentat
(8/jan./2015)
11 janvier 2015 Le président de la Roumanie, Klaus Iohannis, a participé ce dimanche à la (...)
L’ex-Roi Michel de Roumanie : "pas de politique sans éthique"
(26/oct./2011)
[photo : Agerpres] En 1947, le régime communiste a fait abdiquer le Roi Michel de Roumanie. (...)
La Roumanie se souvient : Pitesti, la rééducation par la torture
(15/oct./2010)
Des dizaines de chercheurs et d’historiens roumains et étrangers assistaient Pitesti à la 10e (...)
La Roumanie fête le 20e anniversaire de la Révolution de 1989
(22/déc./2009)
[photo : Agerpres] Il y a vingt ans, des mouvements de protestation contre le régime (...)
1956-1989 : la révolution anti-communiste de l’Hongrie à la Roumanie
(24/oct./2008)
Bucarest, 24 oct /Agerpres/ - Le président roumain Traian Basescu a déclaré jeudi, le 23 octobre, (...)