décembre 2007

Roi Michel de Roumanie : les hommes publics doivent servir l’institution et non se servir d’elle

Bucarest, 27 déc /Rompres/ - La Roumanie est entrée dans la famille digne des nations libres et les hommes publics doivent servir l’institution où ils travaillent et non pas se servir d’elle, dit le roi Michel Ier, ancien souverain de la Roumanie, dans son message de Nouvel An, qu’il a adressé mercredi.

’’Au bout de la première année dans l’Union européenne, on peut dire que la démocratie et les libertés ont leur place stable au sein de la société roumaine. Je sais qu’il y a des retards dans les secteurs de la santé et de l’éducation, ainsi qu’en ce qui concerne les conditions de vie du troisième âge et que des motifs de déception existent. Cependant, l’économie poursuit sa croissance et elle continue à se libérer du passé, la politique est dynamique et nous avons, pour la première fois, des représentants élus dans le forum législatif européen’’, précise le roi Michel Ier dans son message. ’’Nous pouvons commencer dès maintenant à distinguer entre la prospérité et l’identité, les libertés et les devoirs, l’exercice politique et le respect des valeurs fondamentales’’, estime l’ancien souverain de la Roumanie, à l’avis duquel ’’il nous faut des institutions solides, orientées vers l’avenir’’.

’’La Roumanie doit construire une Constitution européenne, conférant un rôle limpide, non équivoque et complémentaire aux institutions de l’Etat. C’est une affaire d’honneur, de respect envers nos traditions et la démocratie. C’est ainsi qu’on peut achever l’édification économique et sociale de notre pays’’, souligne Michel Ier.

’’La nation, pareille à l’être humain, a sa personnalité et son esprit et la Roumanie a, tout comme chacun de nous, son histoire, sur laquelle le passé et le destin a laissé des traces profondes’’, dit encore le roi Michel Ier dans le message qu’il a adressé depuis le château de Savarisin (550 km au nord-ouest de Bucarest, dans le département d’Arad).

’’Notre pays aura une place dans le système international si elle sait respecter la démocratie en cultivant l’instinct du bien national’’, conclut Michel Ier.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Doina Cornea, symbole de la résistance anticommuniste roumaine, s’est éteinte
(6/mai./2018)
Doina Cornea, l’ex-dissidente du régime communiste roumain, Doina Cornea, est décédée à l’âge de (...)
Rencontre entre le Président roumain et Donald Trump à la Maison Blanche
(10/jui./2017)
Le Président roumain Klaus Iohannis a été reçu en visite officielle à la Maison Blanche par Donald (...)
Le journaliste Luca Niculescu, nommé ambassadeur de Roumanie en France
(6/déc./2015)
Le journaliste Luca Niculescu, rédacteur en chef à Radio France International Roumanie, va (...)
Soutiens à Charlie Hebdo en Roumanie suite à l’attentat
(8/jan./2015)
11 janvier 2015 Le président de la Roumanie, Klaus Iohannis, a participé ce dimanche à la (...)
L’ex-Roi Michel de Roumanie : "pas de politique sans éthique"
(26/oct./2011)
[photo : Agerpres] En 1947, le régime communiste a fait abdiquer le Roi Michel de Roumanie. (...)
La Roumanie se souvient : Pitesti, la rééducation par la torture
(15/oct./2010)
Des dizaines de chercheurs et d’historiens roumains et étrangers assistaient Pitesti à la 10e (...)
La Roumanie fête le 20e anniversaire de la Révolution de 1989
(22/déc./2009)
[photo : Agerpres] Il y a vingt ans, des mouvements de protestation contre le régime (...)